VOTEZ pour YAF!!!
par ici
Pensez à recenser votre logement et métier.
Pour cela, rendez-vous ICI
Donnez votre avis sur les nouveautés.
Rendez-vous par ICI.
Réagissez suite aux nouveaux articles de notre doyenne.
Pour cela, rendez-vous ICI.

Partagez | 
 

 Retrouvailles sur la plage[PV Chris Trapper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


Shinny face.


potins : 611
âge : 26
statut civil : Coeur aimant, coeur brisé.
quartier : Kingston Grove
profession : Illustratrice (album de jeunesse)
pseudonyme : E. Rebecca Daniels
célébrité : Lucy Hale
copyright : Avatar, chou



MessageSujet: Retrouvailles sur la plage[PV Chris Trapper]   Sam 28 Jan - 16:27

Je ne me sentais pas trop dans mon assiette, ce matin là, et parmi toutes les possibilités qui s’offraient à moi, pas une seule ne me convenait, hormis celle de me vider l’esprit par le sport. Une petite activité dynamique me remettrait sûrement d’aplomb, non ?

Je partis donc au pas de courses pour me faire un petit jogging le long de la plage. On ne pouvait pas dire que le monde pullulait à cette heure, et il en était peut-être mieux ainsi car devoir esquiver tous les passants à chaque pas que je voulais faire aurait été sans doute long et agaçant. J’adorais voir des gens, mais aujourd’hui j’avais besoin de calme.

Un petit vent marin balayait mon visage, alors que je longeais presque l’écume de mer en regardant droit devant moi, déterminée. Je me posais au bout d’une demie heure, pour me retaper car j’y étais allée bien trop fort, par rapport à d’habitude. La tête me tournait légèrement. Je retirais mon sac à dos, après m’être assise sur les grains dorés, sortais ma gourde et ingurgitais une longue rasade d’eau. Je fermai les yeux et laissai les embruns me chatouiller les narines.

Quelques rayons de soleil percèrent des nuages, ce qui m’obligea à poser une main en visière pour regarder évoluer quelques rares surfer amateurs en train de s’exercer sur la vague. J’affectionnais cette discipline et ne m’y étais jamais mise, ce qui ne me ressemblait pas. Je me décidais alors, et envoyais un sms à un quelqu’un au cas où je périrai dans les vagues. Qu’au moins on sache que j’étais partie sur la plage. J’avais toute suite pensé à mon ami Charlie mais il était marié depuis quelques temps et je ne voulais pas interférer dans sa toute nouvelle vie de marié. Qu’il profite de ses moments avec sa femme… Une autre personne m’était venue en tête, mais bon, Haven aussi avait du quitter Silverdell. Je me sentais plus seule que jamais.

Je fis défiler les numéros de mes contacts, je ne voulais pas réclamer la présence de quelqu’un part défaut ni déranger quelqu’un de trop occupé, cependant je me rendais à l’évidence. La seule personne que j’avais envie de voir pour l’instant, c’était Chris, que j’avais rencontré à un stupide speed dating. J’avais la garantie de ne pas m’ennuyer ou que la personne s’aventure dans une discussion gênante. J’avais découvert un mec sans prise de tête, mais est-ce qu’après tout ce temps je pouvais me permettre de le recontacter juste maintenant.

Je pris ma décision. Qui ne tente rien n’a rien. Je composais le numéro et envoyais un bref, sms, en expliquant que j’étais sur la plage, que je pensais faire un peu de surf, et que si l’envie lui disait, qu’il serait le bienvenue.

Puis, sans attendre, je fis le tour des boutiques pour m’acheter ou louer du matériel, et me mis à l’ouvrage sans attendre. J’imaginais que Chris me trouverait facilement, puisqu’il n’était pas difficile de repérer une débutante en la matière comme moi, à 10 kilomètres à la ronde. D’ailleurs, j’essuyais plusieurs échecs avant de me rendre à l’évidence, sans un pro, je n’arriverais à rien. Je rejoignis mes affaires laissées sur place, gentiment surveillées par une petite fille et sa mère arrivées peu de temps après mon retour des magasins. Il devait être pas loin de 11 heures et l’eau de mer me collait au corps, malgré ma combinaison. Pourtant, je souris en apercevant l’homme que j’avais rencontré quelques mois auparavant. J’étais contente de le revoir, et comme la petite fille et sa maman prenaient congés, on pouvait dire qu’il arrivait à pic.

.........................................
Avatar (c) chou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


Mon trésor, mon rayon de soleil, ma vie.


potins : 454
âge : 34 ans
statut civil : Aussi libre que pris. C'est assez compliqué.
quartier : Downtown
profession : Photographe rêveur de carrière, accumulateur de petits boulots, prof de Karaté
pseudonyme : Christopher Trapper
célébrité : Charlie Bewley
double compte : Wolfe Backergham
copyright : ALLES



MessageSujet: Re: Retrouvailles sur la plage[PV Chris Trapper]   Mer 1 Fév - 19:26

— C’est bon je m’en charge. Allez file avant que je ne change d’avis !

Je souris amusé puis fis un clin d’œil à mon collègue avant de m’éclipser. Logiquement, je devais travailler aujourd’hui, et ce toute la journée, mais vu que je n’avais pas pris de congé depuis un petit moment et qu’il y avait peu de monde au café depuis ce matin, je me vis octroyer une pause jusqu’au lendemain. Sympa.
Cela faisait plus d’un mois maintenant que je travaillais au Cooper’s Coffee. Mon CDD avait été reporté car mon boulot était plutôt apprécié et que pour le moment je n’avais pas envie de chercher ailleurs. J’avais tellement galéré pendant une période, à passer mes journées à démarcher les gens pour trouver un poste qu’actuellement, je préférais un peu de stabilité. Et puis j’aimais bien ce que je faisais, ce n’était donc pas une corvée. Cela me permettait de mettre un peu de côté tout en profitant d’un travail enrichissement socialement parlant.

Depuis que j’avais eu ma fille il y a deux week-ends en arrière, je n’avais pas pris un seul jour pour moi. Le café étant ouvert tous les jours, je m’y étais donc rendu tous les jours avec plaisir. J’allais avoir Meadow dans deux jours, et à chaque fois je faisais en sorte de réserver mes week-ends pour elle. Ce n’était pas toujours simple avec le Cooper’s Coffee qui avait naturellement plus de clients à ce moment-là, mais je m’arrangeais pour les aider au mieux. Et c’était aussi pour ça que je faisais en sorte de bosser tout le reste du temps.

Sortant du café, je terminais d’enfiler ma veste en cuir avant d’attraper mon portable dans la poche de mon jean. Un message. Immédiatement, je pus lire le nom de Rebecca et fus assez surpris qu’elle me contacte. Mais en lisant son message, je compris quelle en était la raison et souris. Effectivement, nous avions discuté du surf lors de notre rencontre à cette soirée de saint Valentin. J’étais ravi de voir qu’elle voulait essayer et qu’elle pensait à moi pour l’accompagner. Nous risquions de passer un bon moment. Surtout maintenant que je savais que j’avais la journée de libre pour faire ce que je voulais. Tout en marchant, je lui répondis que j’étais disponible et que j’arrivais d’ici une quinzaine de minutes. Puis je rejoignis mon appartement pour me changer et prendre quelques affaires. Une fois mon sac rempli de ma tenue de surf, d’une serviette et quelques autres choses, je le passai en bandoulière sur mon épaule puis attrapai ma planche avant de quitter les lieux. La plage n’était pas très loin à pieds, cela me permit d’être en condition en chauffant un peu mes muscles.

En y pensant, ça faisait un petit moment que je n’avais pas dompté les vagues. Depuis que le Cooper’s Coffee me prenait du temps, mes activités s’étaient vues diminuer. Je donnais toujours mes cours de karaté bien sûr, mais mis bout-à-bout, il ne me restait plus tellement de temps pour faire autre chose. Et même si les nuits blanches ne me dérangeaient pas, il fallait tout de même que je sois en forme et présentable au boulot, donc je ne pouvais pas trop rigoler avec ça non plus.

Dès mes premiers pas dans le sable — bon sang ce que ça faisait du bien de retrouver cette sensation — je me mis en quête de retrouver la jeune femme qui devait déjà être en plein milieu des vagues. A moins qu’elle soit déjà retournée sur la terre ferme. Gardant ces deux hypothèses en tête, mes yeux balayèrent largement l’horizon. Jusqu’à ce que je la remarque à une quinzaine de mètres plus loin, sur le sable. Visiblement, elle était déjà allée à l’eau. Sans supposer quoi que ce soit au risque de me tromper, je la rejoignis et souris en la saluant.

— Salut ! Alors, comment est l’eau aujourd’hui ?

Je lui fis la bise puis posai mon sac à côté de moi avant de planter ma planche dans le sable.

.........................................
Every day is a new festivity
When your friend offers you the possibility to have a good time, don't refuse. It's the opportunity to forget your problems and decompress like you will must do everyday.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Retrouvailles sur la plage[PV Chris Trapper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Retrouvailles sur la plage et création d'une nouvelle vie ?
» Des retrouvailles tragiques...
» Chris Jericho© Vs Edge
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» Retrouvailles percutantes...[London]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You're About Forty :: 
Round my hometown
 :: East Silverdell :: Astoria Grove :: Mountain Lion Island
-