VOTEZ pour YAF!!!
par ici
Pensez à recenser votre logement et métier.
Pour cela, rendez-vous ICI
Donnez votre avis sur les nouveautés.
Rendez-vous par ICI.
Réagissez suite aux nouveaux articles de notre doyenne.
Pour cela, rendez-vous ICI.

Partagez | 
 

 So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



love is danger, love is pleasure
love is pure, the only treasure

I’M SO IN LOVE WITH YOU.

potins : 634
âge : 26 ans
statut civil : Fiancée à un maniaque du contrôle dont elle est totalement amoureuse
quartier : Blossom Grove
profession : Décoratrice d'intérieur
pseudonyme : jess.
célébrité : elizabeth olsen.
double compte : evie a. sorensen, micah p. wright, billie j. sheffield &. juliet c. manning.
copyright : wild heart (avatar) ; fallen. (signature).



MessageSujet: So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex   Dim 30 Oct - 16:26

So I scream and shout to make you leave
Alex & Haley.



Les cheveux négligemment attachés, un pantalon de jogging, un débardeur près du corps qui ne faisait qu’accentuer la perte de poids de Haley et un gros gilet qu’elle avait piquer dans les vêtements d’Alex pour éviter d’avoir froid. C’était ainsi que la décoratrice se baladait depuis quelques jours. Enfin se baladait… C’est dans cette accoutrement que la jeune femme errait dans la maison, serait plus exact. Elle avait encore une fois tout loupé. Elle y avait cru pourtant, mais sur les derniers jours de grossesse d’Emy, elle avait senti que quelque chose n’irait pas. La stagiaire se montrait plus distante envers le couple, remettant ça sur le stress de l’accouchement imminent. Mais finalement, tout s’était effondré. Le jour qui aurait dû être l’un des plus beau dans leur vie avait finalement virer au cauchemar, lorsque prêts à accueillir celui qui aurait dû être leur fils resta auprès de sa mère biologique. En voyant le bébé, Emy n’avait pu se résoudre à s’en séparer. Elle voulait assumer pleinement sa maternité et dans le fond, Haley ne pouvait pas en vouloir à la jeune femme. C’était à croire que le sort s’acharnait contre elle. Qu’on essayait de lui faire comprendre qu’il fallait qu’elle arrête d’y croire, que devenir mère n’était pas quelque chose qui était prévu pour elle. C’était il y a cinq jours… Cinq jours que Haley n’était plus retournée au travail. Cinq jours qu’elle restait enfermée chez elle, à errer sans but dans une maison vide puisqu’Alex, lui, avait tendance à se plonger dans le travail. Là, non plus, elle ne pouvait pas lui en vouloir. Il n’était pas là, auprès d’elle, mais quand ils se retrouvaient tous les deux, elle l’évitait. Elle n’y arrivait pas. Affronter son regard, l’affronter lui tout simplement. Il lui donnait l’espoir qu’ils arriveraient à avoir une famille malgré tout ce qu’elle pouvait croire, ils avaient touché ce rêve du bout des doigts… mais est-ce qu’ils y arriveraient réellement ? Haley n’y croyait plus.

Comme la plupart du temps ces derniers jours, Haley était allée s’enfermer dans la chambre qui aurait dû être celle de leur fils. Cette chambre qu’elle avait mis du temps à décorer, en pensant à tout. Chaque détail avait été penser pour rendre cette pièce unique. Elle se faisait du mal, en avait parfaitement conscience, mais c’était plus fort qu’elle. Le premier jour, elle s’en était prise à quelques objets, les envoyant valser dans la pièce et puis maintenant, elle se contentait de rester assise durant de longues heures dans le fauteuil installé dans un coin, face au lit à barreau désespérément vide. Les larmes ne coulaient plus. Probablement parce qu’elle les avait épuisées. Ses traits se creusaient de plus en plus, les cernes étaient présentes et même si elle n’était pas du genre à monter sur une balance, elle n’avait pas besoin de cela pour savoir qu’elle avait perdu du poids. Elle n’avait plus le goût de rien de toute façon, alors à quoi bon ? La jeune femme n’aurait pu dire exactement l’heure qu’il était, mais finalement, elle se décida à quitter la pièce pour rejoindre le rez-de-chaussée. Pour quoi faire exactement, elle n’en savait rien, mais elle en avait assez d’être assise dans ce fauteuil. En descendant les escaliers, elle se rendit rapidement compte qu’elle n’était plus seule à la maison. Alex devait être rentré du travail et il se trouvait à présent dans le salon, un verre de bourbon à la main, comme il en avait l’habitude après une longue journée. Haley se stoppa au bas des escaliers, le regard rivé sur son compagnon qui était devenu son fiancé. Elle le fixait sans pour autant réussir à faire un pas vers lui. Elle rêvait de pouvoir venir se blottir tout contre lui, qu’il la serre dans ses bras, si fort qu’elle en oublierait tout le reste. Elle avait besoin de lui, mais elle n’y arrivait pas, elle n’en n’avait pas le droit. Tout ce qu’elle avait pour se relier au jeune homme, c’était ce gilet trop grand pour elle, mais qu’elle n’arrivait pas à abandonner. Sans qu’elle ne s’y attende, Alex redressa le visage dans sa direction, il avait probablement dû sentir sa présence. Leurs regards se croisèrent et se soutinrent pendant de longues secondes durant lesquelles, gênée, Haley avait resserré le gilet autour de son corps. « Hey. » lança-t-elle finalement sans grande conviction pour tenter de briser le silence pesant. Ce silence qui régnait en maître entre eux ces derniers jours.



.........................................
you make it look like it’s magic.
You're the feel, I don't care cause I've never been so high. Follow me to the dark, let me take you past our satellites. You can see the world you brought to life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




potins : 222
âge : 34 ans
statut civil : en couple avec Haley Grey
quartier : Blossom Grove
profession : PDG d'une succursale de l'entreprise familiale
pseudonyme : got.u.babe
célébrité : Stephen Amell
double compte : Jaime J. Kelley
copyright : yourdesigndiairy



MessageSujet: Re: So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex   Dim 6 Nov - 2:57

So I scream and shout to make you leave
Alex & Haley.



La journée avait été longue, mais au moins Alexander Lincoln avait été occupé. Tellement occupé qu'il n'avait pas pu penser une seule fois à ce qui s'était passé cinq jours plus tôt et à l'ambiance qui régnait à la maison. Il avait essayé de repousser l'heure de prendre le chemin d'Astoria Grove aussi loin que possible mais un voyage de dernière minute le forçait à rentrer pour préparer sa valise pour décoller le lendemain. Il avait garé la voiture directement dans le garage n'en ait plus besoin jusqu'à ce qu'il revienne de son voyage d'affaires. Il entra dans la maison, une maison vide et sans vie de ce qu'il pouvait sentir jusque là... Et dire qu'aujourd'hui, en rentrant il aurait pu entendre les gazouillis d'un nouveau-né... Cinq jours plus tôt, Emy avait changé d'avis. Alex et Haley avaient été prêts à accueillir ce fils qu'ils désiraient adopter. En un instant, ils avaient tout perdu. Ils avaient planifié d'avoir une famille. Il avait eu l'idée de cette adoption. Et aujourd'hui il n'y avait plus rien. « Haley? » Sa voix était à peine audible il en était bien conscient. C'était inconsciemment volontaire... Il laissa sa veste de costume sur le dossier du canapé tout en se dirigeant vers le cabinet où il gardait ses alcools forts. Comme à son habitude, il se servit un verre de bourdon avant d'aller s'installer dans son fauteuil. Le regard dans le vide, Alex portait son verre à ses lèvres. Le silence était pesant, trop lourd et il se disait que si il partait, ça ne changerait absolument rien. Au bout d'un moment, il sentit une présence arrivée au loin, il se tourna et trouva Haley emmitouflée dans un de ses gilets, bien trop grand pour elle. « Hey. » Répondit-il quelques secondes après qu'elle l'ait saluée. Il se leva, se dirigeant vers elle pour déposer un baiser sur son front avant de prendre la direction de la cuisine. « Je dois aller à Londres avec mon père demain pour rencontrer une future collaboratrice. » Annonça-t-il alors. Ils ne se parlaient que pour des choses banales. Ca en était ridicule. Mais parler de ce qu'ils avaient perdu c'était faire face à la réalité. Haley était un fantôme, elle était pâle, ne mangeait plus... Alex se sentait impuissant et il sentait aussi que sa carapace avait refait surface. C'était son seul moyen de se protéger... « Peut-être que ca nous ferait du bien... ou pas... ça changerait pas de ces derniers temps. » Alex continua tout en sortant la boite à pizza qu'il avait commandé la veille au soir. Ca ne leur ferait certainement pas du bien, non. Ce qui les aiderait c'était de parler, mais pour le moment ça semblait totalement inimaginable. Avant qu'il ne fasse quoique ce soit d'autre, il se figea, s'appuyant à l'ilot central, le dos courbé, la tête baissée. « Haley, on peut pas rester comme ça. » Il savait que c'était difficile pour elle. C'était difficile pour lui aussi alors au lieu de souffrir chacun de leur côté pourquoi n'affrontaient-ils pas ça ensemble? Il n'était pas la meilleure personne pour parler de ses problèmes. Haley en avait toujours été consciente. Mais ce silence ne pouvait plus duré. Alex allait tout simplement devenir fou allié si elle continuait à errer comme une âme sans vie.



.........................................

       
    Alexander J. Lincoln ∞ Did you say it? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



love is danger, love is pleasure
love is pure, the only treasure

I’M SO IN LOVE WITH YOU.

potins : 634
âge : 26 ans
statut civil : Fiancée à un maniaque du contrôle dont elle est totalement amoureuse
quartier : Blossom Grove
profession : Décoratrice d'intérieur
pseudonyme : jess.
célébrité : elizabeth olsen.
double compte : evie a. sorensen, micah p. wright, billie j. sheffield &. juliet c. manning.
copyright : wild heart (avatar) ; fallen. (signature).



MessageSujet: Re: So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex   Dim 13 Nov - 12:33

So I scream and shout to make you leave
Alex & Haley.



Enfermée là-haut dans la chambre qui était censée accueillir un nouveau-né à ce jour, Haley n’avait pas entendu la porte d’entrée ni Alex rentrer à la maison. Elle fut d’ailleurs quelque peu surprise de le voir dans le salon lorsqu’elle avait regagné le rez-de-chaussée. Il rentrait généralement beaucoup plus tard que cela ces derniers temps et elle ne savait comment prendre ce retour de bonne heure. C’était probablement une bonne occasion pour passer un peu de temps ensemble, mais définitivement, Haley n’y arrivait plus. Elle ne se sentait pas digne d’être là, pas digne de lui. Elle n’aurait pas d’enfant biologique, c’était un fait qu’Alex connaissait et ils venaient de passer à côté de la chance de devenir parent malgré tout. Sans pouvoir se l’expliquer, la décoratrice avait l’impression que c’était de sa faute. Après, tout elle avait été celle qui avait passé le plus de temps avec Emy. Depuis l’annonce de sa grossesse jusqu’à ce qu’elle ne décide finalement de garder le bébé. Peut-être que toute cette histoire avait été trop rapide. Oui, ça avait été beaucoup trop vite et ils venaient de se prendre un mur en pleine face. A cette vitesse, c’était évident que le choc soit douloureux. Malgré tout, lorsque le PDG se dirigea vers elle pour déposer un baiser sur son front, la jeune femme ferma les yeux pour s’imprégner de cet infime contact. C’était tout ce dont elle était capable. Elle aurait voulu enrouler les bras autour de la taille de son homme, le garder auprès d’elle un instant, se blottir contre ce corps tout en muscle qui lui permettait de rester debout. Elle n’y arrivait plus. Finalement le contact fut bref et Alex se détourna rapidement pour rejoindre la cuisine tout en annonçant qu’il fallait qu’il parte demain avec son père. A Londres. Pour rencontrer une collaboratrice. « Génial. » souffla-t-elle le cœur lourd, une boule dans la gorge et tout en levant les yeux au ciel. Si le simple fait que de savoir qu’Alex avait à partir ne suffisait pas, il fallait qu’il aille rencontrer une collaboratrice. Haley savait très bien que cela ne voulait rien dire et que dans le fond, des femmes, Alex en côtoyait assez en une journée pour ne pas qu’elle ait à jouer les jalouses à ce propos, mais c’était probablement un tout. Sans compter ce que le jeune homme ajouta et à quoi la décoratrice se contenta de répondre un « Ouais. » lointain. Il avait raison dans le fond, qu’il soit là ou pas ne changerait rien à leur situation. Plutôt que de communiquer, ils s’enfermaient chacun dans leur douleur. Haley avait conscience d’agir de la pire des façons qui soient, elle se renfermaient dès que son fiancé faisait un pas vers elle et résultat, Alex se renfermait de plus en plus lui aussi. Et encore une fois, elle se retrouvait à ne pas savoir quoi faire. Il était à la cuisine, elle était entre deux pièces, sans trop savoir où aller. Monter s’enfermer pour ne pas avoir à vivre cette confrontation semblait une idée. Des plus mauvaises, certes, mais après tout, qu’est-ce que ça changerait. Avant même qu’elle n’ait pu se décider, le jeune PDG reprenait la parole. Haley posa alors le regard sur ce dernier et l’image qu’il renvoyait lui brisa un peu plus le cœur, si tant est que cela soit possible. « Et qu’est-ce que tu veux qu’on fasse ? Qu’on reprenne la vie normalement, comme si de rien n’était ? » Les mots lui avaient échappés sans qu’elle ne puisse réellement les contrôler. Ne pas rester comme ça. C’était certain, ils couraient droit à leur perte en agissant comme ils le faisaient. Enfin, comme elle le faisait serait plus exact. « T’as raison, ça nous fera du bien Londres. Tu verras d’autres personnes, d’autres choses et tu n’auras pas à t’inquiéter de moi. »


.........................................
you make it look like it’s magic.
You're the feel, I don't care cause I've never been so high. Follow me to the dark, let me take you past our satellites. You can see the world you brought to life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




potins : 222
âge : 34 ans
statut civil : en couple avec Haley Grey
quartier : Blossom Grove
profession : PDG d'une succursale de l'entreprise familiale
pseudonyme : got.u.babe
célébrité : Stephen Amell
double compte : Jaime J. Kelley
copyright : yourdesigndiairy



MessageSujet: Re: So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex   Sam 19 Nov - 21:34

So I scream and shout to make you leave
Alex & Haley.



La voir ainsi lui fendait le coeur. Cette veste trop grande pour elle, les cernes sous les yeux, ses cheveux mal coiffés, son visage mincissant à vue d'oeil depuis quelques jours, Alex ne supportait pas de la voir ainsi. Ils se parlaient à peine. Ils se voyaient à peine. C'était comme si ils ne vivaient plus ensemble. Ca avait changé en une fraction de seconde. Ils n'avait même pas parlé de la décision d'Emy. Ils n'avaient pas échangé leurs peines. Ils s'étaient tout simplement renfermés sur eux même, dans leur bulle. Une bulle qui les tenait à distance l'un de l'autre. « Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit, Haley. » Rétorqua-t-il quand elle lui demanda si il voulait qu'ils reprennent leur vie comme si de rien n'était. Le couple n'était même plus sur la même longueur d'onde. Quand Haley reprit la parole, sa main forma un point, ses phalanges blanchissantes avant de frapper avec un epu trop de violence sur la surface de l'ilot central. « Tu ne comprends rien! » Ou peut-être ne voulait-elle pas comprendre. Il ferma les yeux, sentant les vagues répétitives de colère le submerger. Alex ne voulait pas laisser cette colère le contrôler et prendre le dessus. Ni Haley, ni lui n'avait besoin de ça à l'heure qu'il était. En remettre une couche n'était vraiment pas nécessaire. Il secoua la tête avant de porter son verre à ses lèvres pour le descendre d'un trait. Il laissa le liquide acre lui brûler la gorge espérant, qu'avec un peu de chance, ça enlèverait la peine et tout le reste. Le silence s'installa à nouveau. Alex n'avait pas la moindre idée de comment lui dire les choses. Il se sentait impuissant, il sentait aussi que peu importe ce qu'il dirait, Haley le prendrait mal. Finalement, il leva un regard défiant dans sa direction. Il s'apprêtait à lui dire le fond de sa pensée, et ce même si la personne qu'il avait en face de lui le détruisait par son apparence détruit et négligé. « Bien sur que je m'inquiéterais pour toi! Malgré le fait que ca fait des jours que tu m'ignores et que tu me repousses Haley. Tu n'es pas la seule à être déçu et à souffrir. Je te rappelle que je suis là aussi. » Finit-il par dire. Peut-être si il partait à l'autre bout de la planète, ou si il allait simplement au travail demain matin, il s'inquiéterait pour elle. Au fond le grand brun s'inquiétait pour eux, parce qu'au lieu de s'unir et de se soutenir dans cette épreuve ils s'éloignaient l'un de l'autre. Il se servit un second verre -aussi inutile que le premier, il en était bien conscient- mais il s'en fichait. Alex avait besoin de s'occuper l'esprit et les mains. Il avait besoin de faire quelque chose. Au fond le jeune PDG espérait que ça déclenche quelque chose auprès d'Haley, qu'elle réalise que son enfermement et son inaction n'étaient pas des solutions. Mais il se leurrait. Aussi, Alex ne pouvait pas imaginer utiliser la violence avec elle pour la faire réagir... A quoi bon? Il n'avait pas envie d'être ce genre de personne et en même temps, sa passivité -leur passivité- risquait bien de les mener au point de non-retour. « On va continuer comme ça alors? Ou le fait que je parte en voyage d'affaire va solutionner le problème? » Non, la solution n'était pas de s'éloigner. Ce n'était pas non plus de continuer comme il le faisait. Mais entre le fait qu'Alex n'avait pas envie de la brusquer et son désir de ne pas rester dans ce trou pour y mourir, il ne savait pas quoi faire. « Parle moi. Dis moi quelque chose. N'importe quoi, mais parle bon sang! » Il était coupable de leur avoir donné cet espoir alors qu'il savait qu'Haley ne pouvait pas avoir d'enfant. En adopter un était un risque et ca avait été son idée. Et maintenant il se demandait si il restait encore quoi que ce soit ou si ils allaient droit dans le mur.



.........................................

       
    Alexander J. Lincoln ∞ Did you say it? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



love is danger, love is pleasure
love is pure, the only treasure

I’M SO IN LOVE WITH YOU.

potins : 634
âge : 26 ans
statut civil : Fiancée à un maniaque du contrôle dont elle est totalement amoureuse
quartier : Blossom Grove
profession : Décoratrice d'intérieur
pseudonyme : jess.
célébrité : elizabeth olsen.
double compte : evie a. sorensen, micah p. wright, billie j. sheffield &. juliet c. manning.
copyright : wild heart (avatar) ; fallen. (signature).



MessageSujet: Re: So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex   Dim 27 Nov - 1:15

So I scream and shout to make you leave
Alex & Haley.



Haley se sentait inutile, de trop dans cette maison. Elle souffrait sans parvenir à ouvrir son cœur ou à partager sa peine. Ils n’iraient jamais de l’avant ainsi, elle le savait parfaitement, mais c’était plus fort qu’elle. Lorsqu’Alex annonça qu’il avait à quitter la ville pour quelques jours, elle s’était sentie un peu plus abandonnée, mais dans le fond, elle avait érigé une muraille haute de trois mètres tout autour d’elle, empêchant le PDG de l’approcher, alors que pouvait-il faire de plus ? Sans qu’elle ne s’y attende vraiment, alors qu’elle aurait probablement dû, le jeune homme fut pris d’un excès de colère, frappant alors violemment son poing sur la surface du meuble de cuisine. Surprise, Haley avait sursautée avant de faire machinalement un pas en arrière, portant sur son fiancé un regard teinté d’une certaine crainte. Elle le connaissait. Elle savait qu’Alex était du genre à tout contenir pour finalement laisser exploser sa colère en frappant sur un sac de sable généralement. Parfois, il n’arrivait pas à la contenir. Elle en avait déjà eu la preuve, un soir, dans les toilettes lors d’un gala auquel ils avaient été tous les deux invités mais où ils n’étaient plus ensemble. Il l’avait empoigné avec force ce soir-là avant de se rendre compte de ce qu’il faisait. Haley n’imaginait pas qu’il puisse s’en prendre réellement à elle un jour, et encore moins ce soir, mais… Tout cela ne faisait que refléter le fossé qui s’était creusé entre eux ces derniers jours. En temps normal, ils n’avaient pas besoin de mots pour se comprendre… Aujourd’hui, même avec des mots, ils n’étaient plus sur la même longueur d’ondes. Après un long silence Alex reprit la parole et la décoratrice se renferma un peu plus dans sa coquille tout en resserrant un peu plus ses bras contre son corps sans force. Il faudrait peut-être qu’elle pense à avaler quelque chose… mais l’idée de manger lui donner déjà la nausée. Tout ce qu’elle pouvait avaler repartait directement dans les toilettes, alors à quoi bon ?

Toujours aussi distante et silencieuse, elle laissa le jeune PDG parler. Sans réel but, elle avait pris la direction du salon pour se poser délicatement dans le canapé. Le regard dans le vide, elle encaissait les paroles d’Alex sans broncher. Elle savait qu’il avait raison, qu’il souffrait tout autant qu’elle et qu’ils avaient besoin de parler pour pouvoir avancer, mais… La jeune femme ferma les yeux, pinça les lèvres et laissa une larme couler le long de sa joue lorsque son compagnon l’implora avec force de parler. La colère, la tristesse et la déception teintaient sa voix. Si la situation n’était pas déjà assez douloureuse comme ça, elle avait conscience de le faire souffrir d’autant plus. « Londres ne va rien solutionner, mais je ne vais pas t’empêcher de travailler. » lança-t-elle sur un ton monotone. Non, le fait qu’Alex se retrouve à des milliers de kilomètres n’aiderait en rien. Comme il l’avait dit, il continuerait de s’inquiéter pour elle et elle… Elle ne souffrirait que d’autant plus à l’idée de l’imaginer loin d’elle avec des femmes gravitant autour de lui. Des femmes qui pourraient lui offrir plus que ce que Haley avait à lui offrir. Même si elle était prête à aller décrocher la lune pour lui, leurs rêves de famille risquaient de ne jamais se réaliser. Ils en avaient eu la preuve. Et ils en revenaient au même point. « C’était trop tôt. Trop tôt, trop prévisible et pourtant, on a foncé tête baissée. Si ça se trouve, j’suis pas faite pour ça. Y a quelqu’un là-haut qui a décidé que j’étais pas faite pour ce rôle et ça sert à rien d’insister. » Si la colère et la peine teintaient clairement la voix d’Alex, celle d’Haley restait monotone lorsqu’elle s’exprimer. Seules les larmes qui coulaient le long de ses joues laissaient entendre ce qu’elle ressentait vraiment. Elle ne pensait plus être capable de pleurer, mais visiblement, ses larmes n’étaient pas totalement asséchées. D’un geste négligé, elle passa le bord de la manche de son gilet sur ses joues pour effacer les goûtes d’eau salée. Si lorsqu’elle se retrouvait seule, elle ne prêtait pas attention à effacer ses larmes, lorsqu’Alex était auprès d’elle, c’était autre chose. Et puis machinalement, le regard de la décoratrice se porta sur le solitaire qu’elle portait à l’annuaire. Cette somptueuse bague de fiançailles qu’Alex lui avait offert lors de leur séjour chez les parents de la jeune femme. Ce jour où ils avaient appris qu’ils auraient un petit garçon.



.........................................
you make it look like it’s magic.
You're the feel, I don't care cause I've never been so high. Follow me to the dark, let me take you past our satellites. You can see the world you brought to life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




potins : 222
âge : 34 ans
statut civil : en couple avec Haley Grey
quartier : Blossom Grove
profession : PDG d'une succursale de l'entreprise familiale
pseudonyme : got.u.babe
célébrité : Stephen Amell
double compte : Jaime J. Kelley
copyright : yourdesigndiairy



MessageSujet: Re: So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex   Dim 18 Déc - 17:59

So I scream and shout to make you leave
Alex & Haley.



Si il y avait un sentiment qu'Alex détestait plus que tout c'était l'impuissance. Que cette impuissance soit morale, ou physique, il haïssait se sentir incapable de faire quoique ce soit, d'être immobile face à quelque chose. Il n'aimait pas se sentir faible. La première fois ça avait été quand il était enfant, quand il se cachait dans le placard pendant que son père frappait sa mère juste avant qu'il ne vienne déverser sa colère sur lui. La seconde fois, ça avait été avec Tessa, quand elle l'avait quitté et qu'il avait été incapable de se défendre face à son père. Et maintenant... oui c'était la troisième fois, et Alex avait envie de se promettre que ça serait la dernière fois. Il n'y avait rien à faire face à la peine qu'Haley ressentait. Si près du but, ils auraient pu être parents et une simple rétraction, sortant de nul part avait mis un terme à tout ça. Mais si Alex était dur en affaires, il savait aussi qu'il aurait été impossible de forcer Emy à abandonner son enfant. Elle avait le droit de changer d'avis... mais dans l'histoire c'était eux qui souffrait. Plus jamais ça. Son regard perdu dans le liquide de son verre, si seulement il avait pu y plonger et oublier. Être plus faible et impuissant qu'il ne l'était déjà... le pouvait-il réellement? Non, parce qu'il aimait Haley et s'abandonner à la faiblesse revenait à l'abandonner elle aussi alors que la jeune femme avait besoin de lui. Il devait partir demain matin et il savait que ce voyage ne tombait pas au bon moment. En même temps peut-être que s'éloigner leur ferait du bien temporairement. Mais ce n'était pas une solution, pas à long terme... si t'en était qu'il y en avait une de solution. Finalement Haley avait repris la parole depuis le canapé. « Alors quoi on abandonne c'est ça? Juste parce qu'elle a changé d'avis au dernier moment, on va tirer un trait sur notre famille. » Alex alla se servir un nouveau verre dont il descendit la moitié du contenu immédiatement tout en se dirigeant vers son fauteuil. Le jeune PDG resta silencieux un long moment, sa fiancée en face de lui. Il y aurait pu avoir une troisième présence avec eux, mais pour seul compagnie ils avaient ce silence. « C'est de ma faute, j'aurais pas dû te proposer ça. Ni à toi, ni à elle. Quelle idée aussi de vouloir fonder une famille quand tu vois le bagage que j'ai. » Lâcha-t-il plein d'amertume. Oui, c'était lui qui avait eu l'idée, lui qui avait fait le nécessaire pour qu'ils se retrouvent lors de ce dîner et qu'il propose cette adoption. Lui, lui et encore lui qui avait pensé pouvoir tout contrôler. Mais la dure réalité venait de le frapper en plein ventre. Il ne pouvait pas avoir tout ce qu'il désirait, tout ce dont il rêvait parce qu'il ne le méritait pas. « T'inquiètes, ca me reprendra pas l'idée. » L'adoption était trop hasardeuse pour qu'il n'ait envie de retenter l'expérience. Non, ca n'arriverait pas à nouveau, ça n'arriverait pas alors que ça les faisait souffrir autant. Le salon paraissait grand. La lumière paraissait faible. Tout avait changé depuis quelques jours, rien ne semblait être comme avant. Même la bague autour de l'annulaire de Haley avait perdu de l'éclat. Il aurait aimé pouvoir descendre à la cave de la villa et exprimer sa colère et tout ce qu'il retenait contre un sac. Peut-être irait-il à la salle de sport après cette conversation, mais tout dépendait de la tournure qu'elle prendrait. Alex aurait préféré rester auprès de la jeune femme puisqu'il partait demain, mais là où ils en étaient il était incapable de dire si elle voulait de sa présence ou non. Il termina son verre d'une autre longue gorgée. « En attendant, on fait quoi de nous, Haley? » Demanda-t-il levant les yeux vers elle, espérant obtenir plus qu'un "je ne sais pas".




.........................................

       
    Alexander J. Lincoln ∞ Did you say it? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



love is danger, love is pleasure
love is pure, the only treasure

I’M SO IN LOVE WITH YOU.

potins : 634
âge : 26 ans
statut civil : Fiancée à un maniaque du contrôle dont elle est totalement amoureuse
quartier : Blossom Grove
profession : Décoratrice d'intérieur
pseudonyme : jess.
célébrité : elizabeth olsen.
double compte : evie a. sorensen, micah p. wright, billie j. sheffield &. juliet c. manning.
copyright : wild heart (avatar) ; fallen. (signature).



MessageSujet: Re: So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex   Lun 19 Déc - 6:26

So I scream and shout to make you leave
Alex & Haley.



La distance. Trop de distance. Comment pouvaient-ils ne plus être à ce point sur la même longueur d’ondes ? Ils avaient leur équilibre. Même sans forcément se connaître, ils avaient été sur la même longueur d’ondes… mais aujourd’hui, plus rien. Sans qu’ils ne le voient venir, un faussé s’était creusé entre eux et ne cessait de s’accroître sans qu’ils n’arrivent réellement à faire un pas l’un vers l’autre. Haley s’était installée dans le canapé pendant qu’Alex continuait de vider et de remplir à nouveau son verre. Peut-être qu’elle était là la solution… boire. Ça lui permettrait peut-être d’oublier, au moins pendant un temps que même si elle en avait envie, vraiment envie, elle n’était pas faite pour cette vie-là. Être heureuse, ça ne fonctionnait que pendant un temps avant que tout ne s’écroule. Le regard de la jeune femme était posé sur cette bague qui habillait son doigt. Une bague qui représentait tellement… est-ce que ça aussi, elle allait le foutre en l’air ? … Non ! Il était hors de question qu’elle gâche ça. Alex était son pilier et si aujourd’hui les choses étaient compliquées, elles finiraient par s’arranger. Il fallait qu’ils y croient tous les deux. Pour autant, la décoratrice se contenta de hausser les épaules lorsque le grand blond lui demanda s’il fallait qu’ils abandonnent. « Peut-être pour un temps… » souffla-t-elle de façon à peine audible. Oui, peut-être fallait-il qu’ils abandonnent cette idée pour le moment, qu’ils profitent simplement de leur vie à eux avant de penser à fonder une famille. Ils n’en n’étaient qu’au début de leur relation après tout…

Sans qu’elle ne puisse réellement l’expliquer, Haley se crispa légèrement lorsque son fiancé la rejoignit au salon. Si proche et pourtant si loin l’un de l’autre… Elle avait l’impression d’avoir fait un bon de quelques mois en arrière, quand Alex lui avait enfin ouvert son cœur et qu’elle n’avait trouvé rien d’autre à faire que de se refermer sur elle-même. Les choses ne pouvaient pas se passer de la même manière, il en était hors de question. « Ne dis pas ça, c’est pas de ta faute. J’y avais pensé aussi sans oser aller plus loin. Mais c’est pas de ta faute. Tu seras parfait dans ce rôle quand l’occasion se présentera… Tu as été parfait durant tout ce temps. » Elle n’avait pas le droit de lui en vouloir de leur avoir fait espérer. Elle y avait songé avant qu’Alex ne lui en parle. Il était celui qui agissait pendant qu’elle se remplissait la tête de "peut-être". Pour autant, elle n’arrivait pas à relever les yeux vers le jeune homme. Parce qu’elle n’était pas honnête. Si elle n’avait pas le droit de lui en vouloir, une partie d’elle lui en voulait. C’était plus fort qu’elle, elle n’en n’avait pas envie mais c’était ainsi. Essuyant à nouveau quelques larmes qui s’étaient mises à couler, la petite blonde finit par redresser la tête pour enfin poser le regard sur celui qui partageait sa vie. Qu’allaient-ils faire deux ? Si seulement elle avait la réponse…. Pour la première fois depuis des jours, Haley s’était plongée dans le regard de son compagnon. Comment pouvaient-ils avancer et prendre les bonnes décisions alors qu’ils étaient aussi paumé l’un que l’autre ? « Je… J’en sais rien… Tu ne peux pas me demander de prendre une décision pour nous deux… » Sa voix était toujours aussi basse, sa gorge était sèche, tiraillée par ces sanglots qu’elle n voulait pas laisser sortir. « Prend-moi dans tes bras… s’il te plaît. » implora-t-elle finalement tout en se levant du canapé où elle était posée. Même s’ils ne se comprenaient plus, même si plus rien n’allait comme il l’aurait fallu, peut-être que la solution se trouvait là. Peut-être que ce qu’elle repoussait depuis des jours se trouvait être la solution à leurs problèmes…  Elle espérait juste qu’Alex ne se braquerait pas à son tour et la repousse après avoir été tant repousser… ce qui aurait sans doute été légitime.



.........................................
you make it look like it’s magic.
You're the feel, I don't care cause I've never been so high. Follow me to the dark, let me take you past our satellites. You can see the world you brought to life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




potins : 222
âge : 34 ans
statut civil : en couple avec Haley Grey
quartier : Blossom Grove
profession : PDG d'une succursale de l'entreprise familiale
pseudonyme : got.u.babe
célébrité : Stephen Amell
double compte : Jaime J. Kelley
copyright : yourdesigndiairy



MessageSujet: Re: So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex   Mar 27 Déc - 21:10

So I scream and shout to make you leave
Alex & Haley.



Il n'était pas prêt à entendre l'accord d'Haley. Abandonner. C'était une solution pour ne plus souffrir mais ça voulait dire mettre une croix sur leur projet. Un projet qu'il avait mis un peu trop de coeur à mettre en place. Il s'était personnellement investi et maintenant il en souffrait. Comment faisait-il avant de rencontrer Haley? Comment arrivait-il à se protéger? C'était comme si il avait tout oublié... Alex avait goûté à une autre vie, un autre genre de vie... Il y avait pris goût et c'était trop tard pour faire demi-tour. Haley refusait qu'il prenne les torts et lui disait qu'il était parfait dans ce rôle. Quel rôle? Il ne savait pas être père, on ne lui avait jamais donné cette occasion et il ne l'aurait probablement jamais. « Personne n'est parfait Haley. Surtout pas moi et tu le sais. Arrête avec ça. » Alex n'avait plus envie de penser à cela. Il savait qu'elle tentait de le rassurer pour ne pas qu'il se referme. Mais c'était déjà un peu tard pour ca aussi. Il fallait maintenant savoir ce qu'ils allaient faire eux. Allaient-ils jouer les autruches et plonger leur tête dans le sable? Allaient-ils prendre l'obstacle de front? Cette option ne semblait pas être celle qu'ils contemplaient de toute évidence... Alex n'était pourtant pas un homme sans action. Il prenait des décisions tous les jours. Des bonnes ou des mauvaises, mais il prenait des décisions. Ca pouvait plaire ou ne pas plaire, mais il s'en fichait. Du moins au travail... dans sa vie personnelle c'était une toute autre histoire. Il avait fallu une épreuve pour le déboussoler totalement. « Je te demande pas de prendre une décision pour nous deux, je te demande ton avis. » Non, si décision il y avait à prendre, l'un ou l'autre la prendrait de toute manière. Alex n'avait clairement pas l'intention de lui imposer sa présence si elle ne voulait plus de lui, mais l'inverse fonctionnait aussi. Alex n'avait clairement pas envie d'imaginer le pire. La séparation n'était pas une réponse à leur problème. Quel genre de couple étaient-ils s'ils n'arrivaient pas à surmonter les épreuves de la vie ensemble? Perdu dans ses pensées, il ne fit pas tout de suite le rapprochement entre les paroles de Haley et ce qu'elle lui demandait. Il la regarda un instant. Elle l'implorait qu'il la prenne dans ses bras. C'était une demande qui aurait pu être tout à fait normale en général... mais aujourd'hui, elle semblait plutôt ahurissante, étrangère... Seulement, Haley s'était levée, et l'image qu'elle dégageait était insoutenable pour l'homme qui l'aimait. Il se leva à son tour. Il ne savait pas si c'était son coeur ou son cerveau qui avait pris les commandes. Alex se sentait à la fois confiant et hésitant. Il passa un bras autour de ses épaules, l'amenant contre lui. Après quelques secondes, tout le corps d'Alex se relaxa et il vint plonger son visage dans le creux du coup de la jeune femme. Son contact lui avait tellement manqué, mais si à une époque, Alex aurait pu ne voir que le présent dans ses bras; à cet instant précis le futur l'attirait dans un brouillard épais et l'inquiétait.




.........................................

       
    Alexander J. Lincoln ∞ Did you say it? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



love is danger, love is pleasure
love is pure, the only treasure

I’M SO IN LOVE WITH YOU.

potins : 634
âge : 26 ans
statut civil : Fiancée à un maniaque du contrôle dont elle est totalement amoureuse
quartier : Blossom Grove
profession : Décoratrice d'intérieur
pseudonyme : jess.
célébrité : elizabeth olsen.
double compte : evie a. sorensen, micah p. wright, billie j. sheffield &. juliet c. manning.
copyright : wild heart (avatar) ; fallen. (signature).



MessageSujet: Re: So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex   Lun 2 Jan - 11:29

So I scream and shout to make you leave
Alex & Haley.



Haley ne savait plus sur quel pied danser. Elle avait autant envie de retrouver Alex que de le repousser pour qu’ils arrêtent de souffrir. Mais à croire que peu importe l’issue qu’ils pourraient prendre, ils finiraient par en souffrir. Ils souffraient déjà de cette distance qu’ils s’étaient imposée, il n’y avait qu’à les regarder pour s’en rendre compte… Mais la jeune femme craignait que poursuivre dans cette fois, s’accrocher à une chose qu’ils ne pourraient peut-être jamais avoir ne ferait que les détruire à petit feu. Lors de leurs retrouvailles, ils s’étaient dit que même si leurs envies divergeaient, le plus important restait qu’ils soient ensemble. Mais pour l’heure, la décoratrice n’avait même plus la force de se battre, de se dire qu’ils pourraient y arriver, avoir cette famille qu’ils voulaient tous les deux. L’adoption n’était pas une mince affaire, leurs nerfs et leurs émotions seraient mis à rude épreuve, elle le savait et elle n’était pas prête à se lancer dans tout ça après ce qui était arrivé il y a quelques jours… Et comme si la réponse à tous leurs problèmes se trouvait là, Haley finit par se relever tout en demander au jeune homme de venir la prendre dans ses bras. Elle ne savait pas si elle avait le droit de lui demander une telle chose alors qu’elle n’avait cessé de le repousser jusque-là, mais elle en avait besoin. Elle avait besoin de sentir ses bras autour de son corps, qu’il la serre jusqu’à ce qu’elle en oublie qu’elle souffrait. Alex ne sembla pas comprendre tout de suite sa demande, mais après quelques secondes de flottement, il finit par se lever pour l’enlacer. S’accrochant au jeune homme comme on pouvait s’accrocher à une bouée de sauvetage, elle enroula ses bras autour de la taille du grand blond, resserrant ses doigts autour du tissus de sa chemise. Sa respiration était irrégulière, coupée par les sanglots qu’elle n’arrivait plus à retenir. Haley resta silencieuse pendant quelques longues secondes, voire même plusieurs minutes, tentant simplement de profiter de ce moment qui semblait hors du temps. Elle aurait pu se sentir bien… Et en un sens, elle se sentait bien… Mais tout semblait tellement compliqué. A nouveau, Haley resserra un peu plus son étreinte, inspirant profondément afin de s’imprégner du parfum de son homme avant de reprendre la parole. « Tu en as pour combien de temps à Londres ? » demanda-t-elle presque timidement, la voix éraillée. Restant malgré tout blottie contre le jeune homme, Haley se détacha sensiblement afin de relever le visage et capter le regard d’Alex. « Je crois que je vais aller chez Moira le temps que tu n’es pas là… C’est pas une solution de rester enfermée ici, j’ai besoin de voir autre chose… » Un pas pour aller mieux… Elle ne savait pas si ça allait être efficace ou non, mais de toute évidence, rester là, à se morfondre ne servait à rien. Et sa tante aurait peut-être les mots justes pour l’aider à aller mieux… ou peut-être même que la simple présence de la rouquine l’aiderait à relativiser… Peut-être, peut-être pas, elle n’en savait rien mais elle ne pouvait qu’essayer. « Je suis désolée… » souffla-t-elle finalement comme venu de nulle part. Mais c’était probablement la moindre des choses. Toute cette histoire était compliquée aussi bien pour l’un que pour l’autre, mais elle était restée focaliser sur sa propre souffrance, faisant probablement souffrir au passage l’homme qui partageait sa vie.


.........................................
you make it look like it’s magic.
You're the feel, I don't care cause I've never been so high. Follow me to the dark, let me take you past our satellites. You can see the world you brought to life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




potins : 222
âge : 34 ans
statut civil : en couple avec Haley Grey
quartier : Blossom Grove
profession : PDG d'une succursale de l'entreprise familiale
pseudonyme : got.u.babe
célébrité : Stephen Amell
double compte : Jaime J. Kelley
copyright : yourdesigndiairy



MessageSujet: Re: So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex   Ven 27 Jan - 15:52

So I scream and shout to make you leave
Alex & Haley.



Leur souffrance était indescriptible, tellement immense que ni l'un ni l'autre n'arrivait à la gérer. Lui, il s'éloignait se plongeant dans son travail pour ne pas penser et ne pas affronter la vérité : qu'il avait été celui à initier ce projet alors qu'il savait parfaitement les positions de Haley, la condition de Haley à ne pas pouvoir avoir d'enfants. Elle, elle se renfermait sur elle même pour des raisons qu'elle ne partageait pas avec lui. Leur silence, leur manque de communication sur ce qui les accablait risquait de les mener droit au mur. Mais il y avait eu une lueur d'espoir. Haley lui avait demandé de la prendre dans ses bras. Alex avait hésité, mais la voir ainsi lui faisait bien plus de mal que le simple échec de l'adoption. Alors il s'était laissé aller. Le jeune homme avait abandonné ses hésitations pour juste profiter du contact de la jeune femme. Le silence les enveloppa. C'était un silence différent, un silence qui témoignait de leur manque l'un de l'autre. Peut-être que c'était seulement lui qui voyait ça... peut-être que Haley n'était plus sur la même longueur d'ondes que lui. Sa voix brisa le silence demandant pour combien de temps il en aurait à Londres. « Quelques jours. Une semaine au plus. » Répondit-il, encore quelques minutes plutôt il lui aurait répondu avec un je-ne-sais-pas sec, se demandant pourquoi ça lui importait réellement puisqu'ils n'étaient plus que que des fantômes l'un pour l'autre. Mais Alex se sentait différent. Son corps contre le sien avait brisé la distance morale qu'ils s'étaient imposés. Il avait envie de la retrouver. Et l'idée de partir ne l'enchantait plus tant que ça. Mais Haley mentionnait déjà le fait qu'elle irait chez Moira, et le jeune PDG prit cela comme un signe de son envie d'aller mieux, de faire un pas en avant pour se sortir de cette passe difficile. La distance leur ferait du bien, si ce n'était que pour quelques jours et pour mieux se retrouver. Son coeur s'était mis à battre un peu plus fort, et dans la position dans laquelle Haley se trouvait, elle le réaliserait certainement. Il s'écarta juste un peu, assez pour l'obliger à le regarder. A peine leurs regards s'étaient croisés qu'Alex brisa la distance à nouveau, scellant avec envie leurs lèvres. Ca passait ou ça cassait, mais son envie d'elle n'avait fait qu'accroitre. Il retenait depuis plusieurs jours cette frustration, cette peur de la perdre et maintenant qu'elle était dans ses bras... l'idée qu'elle s'en détache lui était insoutenable. Quand l'air devint une nécessité, il détacha ses lèvres des siennes de quelques centimètres seulement. Les yeux fermés de peur de faire face un refus, Alex la supplia : « Ne me repousse pas Haley. » Lui laissant à peine le temps de répondre, il l'embrassa à nouveau comme une seconde tentative pour la convaincre, la peur et la crainte le tiraillant de part en part.





.........................................

       
    Alexander J. Lincoln ∞ Did you say it? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow. ©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



love is danger, love is pleasure
love is pure, the only treasure

I’M SO IN LOVE WITH YOU.

potins : 634
âge : 26 ans
statut civil : Fiancée à un maniaque du contrôle dont elle est totalement amoureuse
quartier : Blossom Grove
profession : Décoratrice d'intérieur
pseudonyme : jess.
célébrité : elizabeth olsen.
double compte : evie a. sorensen, micah p. wright, billie j. sheffield &. juliet c. manning.
copyright : wild heart (avatar) ; fallen. (signature).



MessageSujet: Re: So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex   Jeu 16 Fév - 22:50

So I scream and shout to make you leave
Alex & Haley.



Comment allaient-ils se sortir de là ? Haley n’en n’avait clairement aucune idée, mais ce qui était sûr c’est que de rester ainsi, séparés l’un de l’autre et sans aucune communication, ne les aiderait pas à aller de l’avant. Si l’échec de cette adoption était lourd à porter, ils n’en restaient pas moins un couple et la jeune femme n’était pas certaine de pouvoir se relever s’il fallait qu’elle en arrive à perdre Alex aussi. Il était sa bouée, son phare et ces derniers jours, elle avait agi de la façon la plus stupide qui soit. Maintenant qu’elle se retrouvait enfin dans ses bras, qu’elle sentait à nouveau la chaleur de son corps contre le sien, elle regrettait d’autant plus d’avoir réagi comme elle l’avait fait ces derniers jours. Ils s’en sortiraient ensemble. Parce qu’ils avaient toujours été plus forts ensemble. Haley resserra légèrement son étreinte autour de la taille du jeune homme lorsqu’il lui confia qu’il ne partirait que pour une durée maximum d’une semaine. Une semaine… Ou autant dire une éternité. Mais peut-être que dans le fond, cette distance physique pourrait leur faire du bien. S’ils prenaient à présent la peine de faire un pas l’un vers l’autre, ils réussiraient à s’en sortir et cette semaine d’éloignement ne leur permettrait que de se rapprocher d’autant plus au retour du jeune PDG en ville. La petite blonde profiterait de cette semaine pour aller passer du temps chez sa tante. Et surtout, loin de cette maison dans laquelle elle s’était enfermée durant ces derniers jours. Prendre de la distance avec tout afin de pouvoir faire le vide dans sa tête et repartir ensuite sur de meilleures bases. Cette perspective sembla convenir à Alex. Du moins, c’est ce que la décoratrice en déduit au soudain changement de rythme cardiaque du jeune homme. Enfin, peut-être se faisait-elle de fausses idées, mais elle n’eut pas vraiment le temps d’y réfléchir qu’il se détacha sensiblement d’elle, la forçant ainsi à relever la tête. Mais à peine leurs regards s’étaient croisés, qu’il fondit sur ses lèvres. D’abord surprise, Haley resta figée quelques secondes avant de se laisser aller et de répondre timidement au baiser. Le goût de ses lèvres, la façon qu’il avait de la toucher, le son de sa respiration saccadée… Tout en lui lui avait terriblement manqué, mais elle n’en prenait que pleinement conscience maintenant. Si elle n’était pas capable de lui offrir tout de suite ce dont ils rêvaient tous les deux, elle n’en restait pas moins la femme qu’il avait demandé en mariage. Elle aimait cet homme plus que tout et elle ne pouvait laisser quoi que ce soit les séparer. Leurs lèvres se quittèrent afin qu’ils puissent reprendre leur respiration et les quelques mots que soufflèrent le jeune homme à cet instant bouleversèrent la décoratrice. Ne pas le repousser. Elle l’avait involontairement fait ces derniers jours, mais elle espérait pouvoir se rattraper. Il ne lui laissa à nouveau pas le temps de réagir qu’il plongeait à nouveau sur ses lèvres. Bouleversée, elle répondit à ce baiser en y mettant tout l’amour dont elle pouvait faire preuve. Ils avaient besoin de discuter, mais pour l’heure les mots semblaient complètement inutiles. Leurs corps parlaient pour eux. Haley était venue enrouler ses bras autour du cou du jeune PDG, une main se glissa sur sa nuque et elle le força un instant à se détacher de ses lèvres. Elle reposa alors délicatement son front contre le sien afin de reprendre son souffle sans pour autant ne jamais rompre leur proximité. Qu’il pose les mains sur elle lui avait paru complètement insensé depuis qu’ils avaient quitté l’hôpital, mais en réalité, il s’agissait là de tout ce dont elle avait besoin pour reprendre confiance en elle. Et puis finalement, sans un mot de plus, elle prit les devants afin d’initier un nouveau baiser. La semaine qui suivait s’annonçait longue, mais Haley savait qu’elle ne pourrait que leur faire du bien.


.........................................
you make it look like it’s magic.
You're the feel, I don't care cause I've never been so high. Follow me to the dark, let me take you past our satellites. You can see the world you brought to life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Contenu sponsorisé
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex   

Revenir en haut Aller en bas
 

So I scream and shout to make you leave. ∞ Halex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lorenzo (+) I wanna scream and shout and let it all out.
» Camryn Wayne. | We scream, we shout We are the fallen angels !
» [sondage] chat box vs shout box
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You're About Forty :: 
Round my hometown
 :: West Silverdell :: Blossom Grove :: Plum Street
-