VOTEZ pour YAF!!!
par ici
Pensez à recenser votre logement et métier.
Pour cela, rendez-vous ICI
Donnez votre avis sur les nouveautés.
Rendez-vous par ICI.
Réagissez suite aux nouveaux articles de notre doyenne.
Pour cela, rendez-vous ICI.

Partagez | 
 

 BILLIE ∞ be careful of who you love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



JUST IN LOVE WITH THE DEVIL

potins : 445
âge : trente ans.
statut civil : mariée au plus sexy des irlandais et future maman ♥
quartier : Kingston Grove
profession : serveuse au Kingston Coffee.
pseudonyme : jess.
célébrité : amanda seyfried.
double compte : evie a. sorensen, micah p. wright, haley l. grey &. juliet c. manning.
copyright : lux aeterna (avatar) ; acidbrain (signature).



MessageSujet: BILLIE ∞ be careful of who you love   Mer 4 Juin - 12:10


Billie Jean Sheffield




Avant de vous en dire plus sur moi, vous devez savoir que j'ai vingt-huit ans et que je suis née à Dublin. Je suis donc irlandaise de par ma mère, mais américaine du côté de mon père. Il faut aussi que vous sachiez que je suis célibataire et que j'ai aucun enfant. Pour remplir mes journées, je suis actuellement serveuse au Kingston Coffee et pour l'instant, je n'ai pas vraiment à me plaindre. Oh! J'oubliais, il y a dix ans, pour être plus précise en 2004 je me suis installée dans le quartier de Downtown et j'y coule des jours heureux... ou pas!
No Reason To Cry
Lover's Touch  
Damaged By Love    
Wake Up Time

We all have a story to tell

« Papa, pourquoi maman est pas venue me chercher à l’école aujourd’hui ? » J’avais six ans à l’époque, l’âge de l’innocence. Ce jour-là j’étais restée plus d’une heure devant l’école en compagnie de mon institutrice à attendre que ma mère vienne me chercher. Elle n’était jamais venue et c’est finalement chez mademoiselle Finnighan que j’avais terminé ma journée, en attendant que mon père vienne me récupérer. Cette question je l’avais posé avant même que nous soyons rentré et à cette âge-là, je n’avais compris ce que ses yeux embués de larmes et sa main se resserrant sur mon épaule voulait dire. Ma mère était partie, sans aucune réelle explication mis à part un mot écrit sur un bout de papier accroché sur le frigo, nous laissant tous les trois seul, avec mon père et Mike, mon grand frère. Je ne l’ai plus jamais revu depuis, si ça se trouve elle est morte et je ne le sais même pas. Et dans le fond, je ne m’en plains pas... Au début ça m’a fait bizarre mais au fil des années les souvenirs se sont estompés jusqu'à presque en oublier son visage. Mon frère quant à lui, a été beaucoup plus affecté par le départ de notre génitrice. Il ne me l’a jamais avoué, faisant toujours bonne figure devant moi, mais quand on a douze ans, j’imagine que c’est d’autant plus incompréhensible de voir sa mère prendre la fuite du jour au lendemain sans raison apparente.
Nous avons donc été élevés par notre père qui travaillait énormément pour subvenir à nos besoins, mais qui malgré tout, parvenait à passer du temps avec nous. Nous n’avons jamais manqué de rien, sans pour autant être des enfants pourris gâtés, John tâchait toujours de nous offrir ce que l’on désirait. Je ne sais pas si c’était une façon pour lui de pardonner notre mère de s’être enfuit comme elle l’avait fait ou pas, mais c’est ce que j’ai toujours soupçonné. Je n’en ai jamais profité pour autant, me contentant du minimum tout en acceptant simplement volontiers les cadeaux que mon père pouvait me faire.

« Eh Billie ! Ca te dit qu’on se fasse un ciné ce soir ? » Je relevais lentement les yeux de mon cahier où je griffonnais mes idées de la journée. Face à moi, Liam, probablement le garçon le plus convoiter de tout le lycée. « Euh... » Je détournais alors le regard pour le posé sur le garçon assis à côté de moi. « Ethan, on fait quelque chose ce soir ? » « Non, vas-y. » Un mince sourire se dessina sur mes lèvres et je reportais mon attention sur le jeune homme venu m’inviter. « Tu m’excuses, j’ai déjà une soirée DVD de prévue avec Ethan. » « Tu m’fais quoi là ? » « Prends-moi pour une débile ! Je ne suis pas le genre de fille qu’on prend en second recours juste parce qu’on vient de se faire larguer et qu’on n’a pas envie de passer la soirée seul. Va voir ailleurs si j’y suis. » « T’es sérieuse ? » « J’viens de t’le dire, j’suis pas intéressée ! » Puis sans attendre plus longtemps, je replongeais dans mes dessins qui ne ressemblaient pas à grand-chose.
Au lycée, j’étais loin d’être la fille la plus populaire, tout comme au collège d’ailleurs. J’étais même plutôt la risée du collège. Allez savoir pourquoi, le fait que ma mère soit partie sans rien dire et l’incroyable choix de prénom dont elle avait fait preuve, permettaient à tout le monde de se moquer de moi. Sans compter qu’avec mon appareil dentaire et mes grosses lunettes comme seuls accessoires de mode, je ne pouvais pas rivaliser avec les plus jolies filles de l’école. Il n’y en a qu’un qui m’a toujours acceptée telle que j’étais, Ethan. Je mentirais en vous disant que je ne suis jamais tombée amoureuse de lui, mais ça n’a jamais été réciproque alors il est devenu mon meilleur ami. Celui avec qui je passais mes journées en cours et celui avec qui je passais mes soirées devant la télé ou à faire nos devoirs. A l’adolescence, j’ai commencé à prendre un peu plus soin de moi, on m’a retiré mon appareil dentaire et je troquais les loupes qui me servaient de lunettes contre des lentilles. C’est à ce moment-là que la gente masculine s’est intéressée à moi, mais je suis restée fidèle à mon meilleur ami, rejetant tous les pseudos prétendants qui s’offraient à moi. Oh bien sûr, à notre âge, ce n’était encore que quelques petits flirts sans grande conséquence, mais qu’importe, je préférais de loin passer mes soirées en compagnie d’Ethan plutôt que de courir après celui qui m’offrirait mon première baiser.

1er mars 2001. J’ai quinze ans depuis même pas un mois lorsque je vais ouvrir à la porte d’entrée. Je suis seule à la maison, je viens de rentrer des cours et je m’apprêtais à m’attaquer à mes devoirs lorsque la sonnette avait retentit dans l’habitation. « Mademoiselle Sheffield ? » J’ai tout de suite su en voyant ces deux policiers sur le seuil de ma porte que quelque chose n’allait pas. Il n’y avait aucune raison pour que ces deux agents me rendent une simple visite de courtoisie. Mon frère et mon père étaient tous deux de sortie pour faire quelques courses. John s’était rendu dans une petite épicerie en laissant Michael dans la voiture lorsqu’un homme armé était passé par là. Il avait pour but de prendre la voiture, et n’avait pas hésité une seconde pour tirer sur mon frère lorsqu’il avait refusé de sortir du véhicule. Interpelé par le bruit, mon père avait protesté et avait subi le même sort que Mike avant que le malfaiteur ne prenne la fuite avec la voiture. Mon frère était mort sur le coup, mon père lui, avait succombé à sa blessure sur le trajet le menant à l’hôpital. J’avais écouté le récit des deux policiers sans broncher, j’étais de toute façon incapable de dire quoi que ce soit. « Nous allons vous demander de nous suivre au poste. Si vous voulez bien rassembler quelques affaires, vous aurez l’occasion de récupérer le reste plus tard. » N’ayant aucune famille proche, je fus assez rapidement placée en famille d’accueil. Quinze ans, je n’étais pas capable de me gérer seule.

« Billie, sérieusement, je l’a sens pas cette soirée. Tu veux pas plutôt qu’on reste là et qu’on se mette un film ? » Juin 2001. Voilà trois mois que je me retrouve toute seule. Trois mois que je suis dans cette famille d’accueil où je ne me sens absolument pas à ma place. Les Caulfield étaient pourtant une famille accueillante, qui me laissaient faire ce que je voulais quand je le voulais. C’est peut-être le plus gros reproche que je peux leur faire. Suite à la mort de mon père et de mon frère, je me suis mise à sortir, à accepter ces invitations que je repoussais il y a encore quelques mois. Premières expériences avec la fête, avec l’alcool… Et premières expériences sexuelles aussi. Allez savoir pourquoi, j’étais de toutes les fêtes et c’est presque naturellement que je me suis offerte au premier gars passant par-là. Aventure désastreuse, cela va sans dire, mais ça ne m’a pas empêché de renouveler l’expérience… avec un tas d’autres garçons... Et bien évidement, j’avais embarqué Ethan dans ma décente aux enfers. Il acceptait à chaque fois de me suivre et c’est lui qui me ramenait à chaque fois chez moi. Ce soir ne faisait pas exception. Nous étions dans ma chambre et le jeune homme tentait de me dissuader de me rendre à cette nouvelle fête. « Ne sois pas rabat-joie, ça va être LA soirée, on est obligé d’y être ! » Il leva les yeux au ciel et je lui offris un de mes plus beaux sourires. « Tu veux bien fermer ma robe ? »
J’aurai mieux fait de l’écouter. Cette soirée ne se passa pas du tout comme prévu. J’avais bu, trop bu. Vraiment trop bu et je voyais qu’Ethan subissait plus cette soirée qu’il ne s’amusait et ça me coupait l’envie de faire la fête. Sauf que j’étais déjà embarquée avec un autre type dont je ne me souviens même pas le nom. J’ai voulu m’en débarrasser, il a insisté, Ethan a assisté à la scène et n’a pas pu s’empêcher d’intervenir. Une rude bagarre a éclaté et elle ne se termina que lorsque mon meilleur ami se retrouva à terre après avoir été poussé par l’autre imbécile. Un cri strident avait résonné dans la nuit, Ethan était tombé dans des bris de verre et l’un des morceaux s’était logé dans son dos. Incapable de bouger, c’est l’ambulance qui était venu nous chercher. Il était mal tombé, très mal tombé et d’après les médecins, la route serait longue avant qu’il ne puisse à nouveau tenir sur ses pieds. Lorsque le diagnostic était tombé, le père de mon meilleur ami m’avait emmené hors de la chambre. « Tu es toxique ! Je t’interdis d’approcher encore une fois mon fils. Si tu as envie de foutre ta vie en l’air, grand bien te fasse, mais il hors de question que tu embarques encore une fois Ethan là-dedans ! » Je n’avais pu broncher. Il avait raison, j’étais toxique. Ma mère était partie quand j’avais six ans, mon père et mon frère étaient morts, on n’était pas certain que mon meilleur ami puisse remarcher. Je suis sortie de l’hôpital et je n’ai plus jamais revu Ethan depuis ce jour.

Happy Birthday Billie. Indépendance. J’ai enfin pu toucher l’héritage de mon père, ce qui s’avérait être un véritable pactole. Je ne savais pas qu’on avait autant d’argent. J’avais de quoi m’offrir un bel appartement, et de vivre aisément sans avoir à travailler. J’ai quitté Dublin, cette ville qui m’a vu grandir et vivre les pires conneries que j’ai pu faire pour rejoindre Cougartown, une petite ville de Floride d’où mon père était originaire. Je m’étais toujours promis de m’y installer, ou du moins d’aller y faire un tour lorsque je le pourrais. Le moment était venu pour moi. Plus rien ne me retenait à Dublin si ce n’est que les Caulfield, mais je leur en avais déjà fait bien assez voir durant les quelques années où ils m’avaient recueilli que pour leur infliger un peu plus de mes conneries. Parce que oui, changer de continent pour moi ne signifiait pas s’assagir. Oh évidemment, je n’étais pas une mauvaise élève, j’aimais encore assez bien me rendre en cours et j'ai même fini par m'inscrire à l'université où j'ai fait un master en marketing, mais à côté de ça, émotionnellement parlant, j’étais toujours aussi paumée et je n’en avais pas fini avec mes conneries. Je refusais de m’attacher à qui que ce soit pour éviter à d’autres pauvres gens de subir le même sort que toutes les personnes ayant un jour compté pour moi. Il me fallait juste un peu d’affection et c’est ce que je retrouvais en me rendant dans les fêtes les plus branchées et en m’envoyant en l’air à tour de bras. Avec l’héritage de mon père, je me suis offert un petit studio, tout ce qu’il y a de plus banal et me suis inscrite à l’université de Cougartown. Le reste – et il y en avait un sacré paquet – je l’ai placé sur un compte en banque, me promettant d’y toucher qu’en cas d’extrême nécessité. J’ai aussi pris un job dans un café de la ville, le Kingston Coffee pour pouvoir subvenir à mes besoins comme toute personne normale et j’ai repris le cours de ma vie, accumulant les cours, le travail, les soirées et les parties de jambes en l’air.

Voilà une dizaine d’années que je suis installée à Cougartown et sincèrement, je ne me vois plus vivre ailleurs. Je me suis attachée à cette petite ville qui m’a quelque peu assagit. J’ai terminé mes études, obtenant mon diplôme sans trop de difficultés, mais je continue de travailler dans ce café, ça m’évite de me sentir trop seule, sans pour autant avoir à lier un quelconque lien avec qui que ce soit. Parce que oui, je suis toujours aussi solitaire et je refuse toujours aussi catégoriquement de m’attacher à qui que ce soit, mais j’ai arrêté d’écarter les cuisses au premier venu. Je me suis pris une sacré claque il y a cinq ans quand je me suis réveillée entre deux hommes qui m’étaient totalement inconnu. J’ai diminué la consommation d’alcool et je sors beaucoup moins, même si j’apprécie toujours de faire la fête. Voilà à quoi se résume la vie de Billie Sheffield aujourd’hui, et dans le fond, je ne m’en plains pas. Je suis bien comme ça…

& we all have a personality

Dynamique, souriante, pleine de vie. Voilà les premiers mots que vous entendrez lorsque vous demanderez lorsque vous demanderez aux passants ce qu'ils pensent de la petite blonde qui sert au Kingston Coffee. Certain vous répondrons cultivée également, car elle n'hésite pas à prendre part à quelconque conversation si l'envie vous prend de discuter avec elle. Elle aime s'intéresser à tout ce qui l'entoure, elle aime comprendre les choses et lorsqu'un détail lui échappe, elle n'hésite pas à consulter son ami internet pour combler ses lacunes. Par contre, les personnes qui auront tenté d'en apprendre un peu plus sur la jolie Billie vous diront que c'est une jeune femme secrète qui n'aime pas parler d'elle. Et ce n'est pas faux, tout ce qu'on sait de son passé c'est qu'elle nous vient de Dublin et si elle est venue se perdre dans cette petite ville de Floride c'est parce qu'elle voulait connaître la ville où son père avait grandi. Point, ça s'arrête là. Certains d'entre eux la qualifieront même comme étant lunatique. Un jour elle sera de bonne humeur et souriante pour finalement se montrer froide et distante le lendemain. C'est ce qui arrive généralement lorsqu'elle se rend compte qu'on commence à s'attacher un peu à elle plus que de raison. Il est hors de question pour elle de s'attacher réellement, ça finirait forcément mal alors quand elle même commence à s'attacher à quelqu'un ou lorsqu'elle sent qu'on s'en fait un peu trop à son sujet, elle s'applique à ériger un immense et solide mur entre elle et le monde extérieur.
En réalité, il est plutôt difficile de cerner exactement Billie, elle est comme elle est et on vous conseillera en général de vous contenter de ce qu'elle veut bien vous donner sans chercher à aller plus loin. Elle n'a pas d'amis, juste des connaissances qu'elle apprécie plus ou moins. Par contre si vous décidez de l'inviter à une fête, soyez certain qu'elle sera de la partie et qu'elle se donnera coeur joie de mettre l'ambiance et de s'amuser. Il fut une époque où elle passait d'ailleurs toutes ces soirées dans divers bars et boîtes de la ville, à faire la fête jusqu'au bout de la nuit pour finalement terminé dans les bras de celui qui aura bien voulu d'elle pour la soirée. C'était une façon pour elle d'obtenir l'affection qu'il lui manquait. Heureusement, cette époque est révolue mais il n'en faut pas beaucoup pour que la belle se déchaîne sur la piste de danse. Elle est juste beaucoup plus raisonnable aujourd'hui.

Behind the character


Sur le net, on m'appelle pearlizz ou jess. J'ai bientôt 23 ans et je viens de belgique, toujours. J'ai découvert YAF grâce à au moins tout ça, ze sais plus Razz et m'y suis inscrite car je commence à avoir un léger problème de DCïte moi aussi... Je serai présente au moins sept fois par semaine. Je trouve YAF totalement bandant    et je me réjouis déjà de rp en votre compagnie. J'ai choisi, pour mon personnage, Amanda Seyfried. Le code du règlement est cookie dough si, ça compte ! et sinon, .

.........................................

You're my death

All the left is right, all the black is white, all the fast goes slow, all the loose is tight, all the heat is snow, all the high was low, all the grief is fun, all in all, the rain is sun



Dernière édition par Billie J. Sheffield le Dim 12 Oct - 20:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



potins : 533
âge : 35 ans
statut civil : En couple avec Marley ♥ Papa de deux princesses, Maia & Hazel
quartier : Blossom Grove
profession : Pédiatre
pseudonyme : Lily
célébrité : Jake Gyllenhaal
double compte : Grace Caldwell & Roxy Lyons
copyright : Avatar : katie-lexie ; Sign : Silver Lungs



MessageSujet: Re: BILLIE ∞ be careful of who you love   Mer 4 Juin - 12:47

 

C'est tout ce que j'ai à dire  ange 2 

.........................................
Julian A. Bucklet
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



potins : 2880
âge : 45 ans
statut civil : Marié. Trois enfants (Charlotte, Cameron, Ava)
quartier : Shiny Grove
profession : Coach Football US à l'Université, ancien quaterback professionnel
pseudonyme : katie-lexie
célébrité : Eric Dane
double compte : Julia, Mike, Jake
copyright : katie-lexie



MessageSujet: Re: BILLIE ∞ be careful of who you love   Mer 4 Juin - 13:07

:566: 

Chériiie, t'as la classe en blonde  

.........................................
    james t. sorensen
    HOW COME YOU JUST UP AND WALK AWAY AND LOOK ME IN THE EYE AND SAY YOU DID IT ALL FOR LOVE
    code episkey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



JUST IN LOVE WITH THE DEVIL

potins : 445
âge : trente ans.
statut civil : mariée au plus sexy des irlandais et future maman ♥
quartier : Kingston Grove
profession : serveuse au Kingston Coffee.
pseudonyme : jess.
célébrité : amanda seyfried.
double compte : evie a. sorensen, micah p. wright, haley l. grey &. juliet c. manning.
copyright : lux aeterna (avatar) ; acidbrain (signature).



MessageSujet: Re: BILLIE ∞ be careful of who you love   Mer 4 Juin - 13:15

 elle a la classe ma Billie  :566: 
et même qu'on devrait le renommer ce smiley   

.........................................

You're my death

All the left is right, all the black is white, all the fast goes slow, all the loose is tight, all the heat is snow, all the high was low, all the grief is fun, all in all, the rain is sun

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: BILLIE ∞ be careful of who you love   Mer 4 Juin - 20:48

Re-bienvenue ma belle
J'avoue, elle a trop la classe   
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



JUST IN LOVE WITH THE DEVIL

potins : 445
âge : trente ans.
statut civil : mariée au plus sexy des irlandais et future maman ♥
quartier : Kingston Grove
profession : serveuse au Kingston Coffee.
pseudonyme : jess.
célébrité : amanda seyfried.
double compte : evie a. sorensen, micah p. wright, haley l. grey &. juliet c. manning.
copyright : lux aeterna (avatar) ; acidbrain (signature).



MessageSujet: Re: BILLIE ∞ be careful of who you love   Mer 4 Juin - 21:00

merci choupette   

.........................................

You're my death

All the left is right, all the black is white, all the fast goes slow, all the loose is tight, all the heat is snow, all the high was low, all the grief is fun, all in all, the rain is sun

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: BILLIE ∞ be careful of who you love   Jeu 5 Juin - 1:42

Rebienvenue, si j'ai bien compris...  I love you 
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: BILLIE ∞ be careful of who you love   Jeu 5 Juin - 8:29

Re-bienvenue tarée

Et je prévalide bien sûr, fiche parfaite
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: BILLIE ∞ be careful of who you love   Jeu 5 Juin - 19:37

(mon avatar  très content )

Re bienvenue en tout cas, je n'ai pas lu la fiche entièrement mais le personnage a l'air chouette
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



JUST IN LOVE WITH THE DEVIL

potins : 445
âge : trente ans.
statut civil : mariée au plus sexy des irlandais et future maman ♥
quartier : Kingston Grove
profession : serveuse au Kingston Coffee.
pseudonyme : jess.
célébrité : amanda seyfried.
double compte : evie a. sorensen, micah p. wright, haley l. grey &. juliet c. manning.
copyright : lux aeterna (avatar) ; acidbrain (signature).



MessageSujet: Re: BILLIE ∞ be careful of who you love   Jeu 5 Juin - 20:04

Ouiiiii ton avatar
&. merci tous les trois

.........................................

You're my death

All the left is right, all the black is white, all the fast goes slow, all the loose is tight, all the heat is snow, all the high was low, all the grief is fun, all in all, the rain is sun

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



potins : 169
âge : 34 ans
statut civil : marié à la plus belle des blondinettes
quartier : Downtown
profession : pompier
pseudonyme : SandySue
célébrité : Taylor Kinney
double compte : Marley D. Walker
copyright : shiya (bazzart)



MessageSujet: Re: BILLIE ∞ be careful of who you love   Jeu 5 Juin - 20:07

Il est beau ton avatar Ellen  

Billie   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



potins : 533
âge : 35 ans
statut civil : En couple avec Marley ♥ Papa de deux princesses, Maia & Hazel
quartier : Blossom Grove
profession : Pédiatre
pseudonyme : Lily
célébrité : Jake Gyllenhaal
double compte : Grace Caldwell & Roxy Lyons
copyright : Avatar : katie-lexie ; Sign : Silver Lungs



MessageSujet: Re: BILLIE ∞ be careful of who you love   Jeu 5 Juin - 20:54

C'est avec plaisir que je valide  très content 

Tu connais la maison...


un cougar en plus dans la ville


Félicitation, tu es désormais validé(e) te voilà définitivement parmi nous pour ton plus grand bonheur. Afin que ton intégration se passe au mieux parmi nous, voici des petits liens à suivre afin que tu t'y retrouves le plus rapidement possible

Les bottins
Si tu veux que ton avatar soit bien recensé, et ton nom par la même occasion, merci de suivre ces petits liens : ici &

Tes demandes
Voici les liens afin d'avoir une maison (c'est toujours pratique pour dormir) et aussi pour recenser ton métier et tes études, mais également ta date d'anniversaire essaye là & ou encore ici.

Tes besoins
Et là enfin, nous te donnons accès à la partie la plus sympathique, les demandes de liens, de rps et de parrain n'hésites surtout pas à en abuser surtout par là ou encore ici & et enfin là

N'oublie pas que tu as la possibilité d'avoir un téléphone portable.

Voilà, on te remercie encore pour ton inscription et on te souhaite pleins de supers bons moments parmi nous

credit : saku's

.........................................
Julian A. Bucklet
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Contenu sponsorisé
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: BILLIE ∞ be careful of who you love   

Revenir en haut Aller en bas
 

BILLIE ∞ be careful of who you love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You're About Forty :: 
Just the way you are
 :: Registre de la ville :: Les passeports validés
-