VOTEZ pour YAF!!!
par ici
Pensez à recenser votre logement et métier.
Pour cela, rendez-vous ICI
Donnez votre avis sur les nouveautés.
Rendez-vous par ICI.
Réagissez suite aux nouveaux articles de notre doyenne.
Pour cela, rendez-vous ICI.

Partagez | 
 

 Marley - Je suis un ange, un ange si ca me chante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



potins : 437
âge : 33 ans
statut civil : Amoureuse. Maman de jumelles : Maia & Hazel
quartier : Blossom Grove
profession : Co-gérante du Tourne-Page depuis peu de temps
pseudonyme : SandySue
célébrité : Emily Blunt
double compte : Luke Monaghan
copyright : shyia



MessageSujet: Marley - Je suis un ange, un ange si ca me chante   Jeu 27 Fév - 22:33


Marley D. Walker





       
Avant de vous en dire plus sur moi, vous devez savoir que j'ai 32 ans et que je suis née à Cambridge, Angleterre. Je suis donc britanico-américaine. Il faut aussi que vous sachiez que je suis célibataire et que j'ai pas encore d'enfant. Pour remplir mes journées, je suis actuellement étudiante et ... et pour l'instant, je n'ai pas vraiment à me plaindre. Oh! J'oubliais, il y a 2 ans, pour être plus précise en 2012 je me suis installée dans le quartier de Tabula Grove et j'y coule des jours heureux... ou pas!
No Reason To Cry
Lover's Touch
Damaged By Love  
Wake Up Time

We all have a story to tell


Le nourrisson venait d'être emmailloté chaudement dans une couverture à seulement quelques minutes de vie. Andrew Walker avait pris dans ses mains tremblantes l'enfant que lui tendait la sage-femme souriante. Et ce fut, comme il le disait encore aujourd'hui, un moment tout simplement inoubliable. Sa femme, Adelaide et lui venaient d'accueillir dans leur famille, Marlena Drew Walker, leur deuxième fille. Elle précedait de quatre ans son aînée, Olivia. Persuadés qu'ils auraient un garçon, les parents avaient choisi Drew comme prénom, seulement quand le médecin avait annoncé qu'il s'agissait d'une fille avant de la déposer délicatement sur la mère, Andrew avait ressenti comme un immense soulagement, une certaine quiétude l'avait envahi. A croire qu'il préférait une fille à un fils qui honorerait son patronyme. Andrew aimait ses filles, plus que tout au monde et même si Adelaide avait tellement désiré un fils, le couple fut comblé. La famille Walker vivait dans la banlieue de Cambridge, dans ce fameux pays où il pleut trois cents jours par an, l'Angleterre. "Marlena!" Du haut de ses dix ans, l'enfant aux yeux clairs et à la chevelure ébène se jeta sur sa soeur. "Ne m'appelles pas comme ça!" Olivia se débattait bien tant que mal. "Rends moi mon journal, Marlena!" Olivia et Marley (de son surnom, n'essayez même pas de l'appeler par son prénom... à vos risques et périls...) étaient très différentes, le jour et la nuit, mais elles se complétaient à merveille et restaient fusionnelles. Il y avait des querelles de soeurs, des petites piques lancées de parts et d'autres, des bagarres aussi. Mais les deux soeurs étaient là l'une pour l'autre dans les épreuves.

L'une de ces épreuves fût l'annonce de la maladie de leur mère alors qu'elle n'avait que douze ans. Adelaide était atteinte d'un cancer. Marley avait eu beaucoup de mal à accepter la situation qui avait duré plus de cinq ans avant que sa mère ne décède d'un anévrisme. C'était comme si toutes ces années, on l'avait forcé à grandir plus vite. Le couple tentait de faire vivre une vie la plus normale possible à leur deux filles. Seulement Adelaide se fatiguait rapidement et cela obligeait de nombreuses adaptations. Olivia avait ses études, s'occupait de sa mère le plus souvent possible. Alors que Marley, elle s'efforçait de s'occuper d'elle pour ne pas être un poids supplémentaire pour ses parents et sa grande soeur. Trop, beaucoup trop parfois pour une jeune adolescente. Pendant très longtemps, la jeune Walker avait tut sa solitude et sa souffrance quant à voir mourir sa mère. Le lycée était le seul endroit où elle se sentait comme dans un autre monde, entourée de ses amis, elle réussissait à oublier ce qui se passait à la maison, même si ça ne durait jamais bien longtemps. "Qu'est-ce que tu peux être bête je te jure. Si tu crois que je vais te croire en plus." Marley était amie avec Peter, un adolescent de sa classe, grand séducteur par son humour et son attitude de mauvais garçon, mais ce n'était qu'une carapace, qu'une façade. L'un et l'autre jouait au chat et à la souris. "Tu aurais tort, Marley." D'un haussement d'épaule, elle l'avait provoqué. "Ah ouais? Prouves le." Et il l'avait embrassée. Ce fut sa première histoire d'amour sérieuse. Une relation qui lui apporta beaucoup en cette période difficile. Peter avait été là pour la soutenir lors du décès d'Adelaide. Leur couple n'en avait été que plus fort après ça. Elle avait alors dix huit ans quand elle se vit proposer un séjour d'étude à l'étranger, à l'université de Stanford. Une chance unique.

Son père mettait ses valises sur un chariot quand eut ses premiers doutes quant à son voyage. Jusqu'ici, elle avait été excitée à l'idée de partir à l'opposé de l'Atlantique mais alors qu'ils étaient arrivés à l'aéroport, tout était devenu réel. "Peut-être que je devrais rester." Elle se souvenait de la façon dont sa soeur avait levé les yeux au ciel en soupirant un : "Et rater l'occasion de faire des études dans une université américaine?" Olivia étudiait la finance dans une grande école de Londres était revenue exprès pour dire au revoir à sa soeur. Elle la chouchoutait telle une maman et ça avait souvent le dont d'excéder Marley, qui refusait qu'elle prenne se rôle. "Non." Avait répondu leur père avant qu'elle ne puisse dire un seul mot. "Tu vas prendre cet avion et nous revenir avec un superbe diplôme. Puis je n'ai pas envie de perdre l'occasion de frimer dans le quartier, chérie." Andrew consacrait sa vie à ses filles depuis la disparition de son épouse. Il travaillait à heures régulières depuis, privilégiant les moments avec ses enfants plutôt que de passer des heures sur des dossiers. Marley et lui avaient un lien bien plus fort qu'elle n'avait eu avec sa mère et elle avait beaucoup de mal à se dire qu'elle allait passer un an loin de lui. Ce ne fut qu'une fois assise dans l'avion que ses peurs et ses doutes s'envolèrent. Ce premier voyage en avion déclencha en Marley une passion pour l'aventure et développa sans nul doute son désir d'indépendance.

Arrivée en Californie, l'endroit où il y a du soleil trois cent jours par an (l'opposé de Cambridge quoi...), Marley réalisa que le monde ne tournait pas qu'au tour du thé de dix sept heures, des uniformes et de la reine Elizabeth. La jeune fille s'était lancée dans des études de psychologie et ce fut lors de la première journée sur le campus qu'elle rencontra celle qui deviendra sa meilleure amie. "C'est quoi ton nom?" Lui avait-elle demandé avec un accent bien américain. "Marley Walker." Avait alors répondu Marley prenant soin de ne pas trop accentuer son accent britannique... qui aurait pu paraître presque incompréhensible. "Bienvenue à Stanford, Marley. Moi c'est Kay." Un échange banal de quelques mots pour faire connaissance et voilà qu'elle avait été accueillie les bras ouverts. La vie britannique ne lui manquait pas spécialement, seulement la distance qui la séparait de son père, de sa soeur et de Peter pouvait parfois lui peser. Bien heureusement, le jeune couple s'appelait régulièrement. Marley avait remarqué petit à petit que les conversations se faisaient moins passionnées, moins attentionnées... Et après six mois l'un de l'autre, lors d'une nouvelle conversation téléphonique, Marley avait senti ce quelque chose qui lui disait que le moment était venu... mais elle n'était nullement préparée à ça. "Ca se passe bien à Londres?" Elle avait espéré se tromper... "Ouais." Mais le peu de mot qu'elle obtenait lui prouvait clairement le contraire, juste avant que Peter ne confirme ses doutes. "Marley, j'ai rencontré quelqu'un d'autre." Une phrase, qui avait été le début d'une série d'autres... Elle avait dix neuf ans, sa première relation venait de prendre fin.

"Tous des salauds ces mecs. Crois moi chérie. Faut mieux être toute seule que mal accompagnée." Kay parlait comme une femme de trente-six ans, plus proche de la quarantaine que la vingtaine... Elle était le genre de personne aux idées bien claires sur la vie, mais Marley pouvait parier qu'elle serait mariée et enceinte avant même qu'elle ne s'en rende compte et qu'elle finirait par faire tout ce qu'elle disait ne pas vouloir, ni désirer. Quant à elle, après sa rupture avec Peter, elle avait bien l'intention d'en profiter. Une fois son séjour d'étude terminé, elle décida de poursuivre. Elle avait fait toutes les démarches pour continuer ses études à Stanford : demande de carte verte, prêt ; elle avait trouvé une colocation avec Kay en dehors du campus. Adieux la vie morose anglo-saxonne, elle profitait du soleil californien. Forcée de travailler, elle avait arrêté ses études en psychologie après son master. La jeune anglaise avait accumulé les petits boulots pour se faire de l'argent et acquérir de l'expérience. Elle se rendait compte qu'elle s'était lancée dans des études de psychologie sans réellement savoir ce qu'elle voulait faire. Idéaliste, elle voulait faire un travail qu'elle aimait, qui lui apportait et qui pouvait apporter aux autres. Le travail n'était finalement pas le seul domaine où Marley ne réussissait pas...

"C'est pas toi... c'est moi." "Je crois qu'on devrait faire un break."  "Je sais plus où j'en suis." "Marley, je crois qu'on est pas fait pour être ensemble." Paul, Kevin, Josh et Ian... Entre six mois et quatre ans de relation avec chacun... Ian avait été sa plus longue relation amoureuse. Marley était folle de lui, et il l'avait été lui aussi... enfin elle s'était ce qu'elle croyait. Il l'avait même demandé en mariage, ils avaient commencé les préparatifs jusqu'au jour J où Kay lui avait avoué sa liaison avec Ian. Coup de théâtre, humiliation, parce que quand sa meilleure amie lui annonça elle portait déjà sa robe blanche. Marley ne s'était jamais autant sentie trahie et seule, sauf le jour où sa mère était décédée. De sa première relation à dix huit ans elle se retrouvait à vingt huit ans, célibataire, sans travail fixe. Elle avait honte pour son père, d'être la fille indigne... Sa soeur ayant tout réussi pendant toutes ces années. Ils étaient présents pour ce mariage qui n'avait finalement pas eu lieu... "Tu ne veux pas rentrer à Cambridge, chérie? Même pour un temps?" Lui avait-il demandé concerné. "Non, papa. Ma vie est ici... Je suis bien là. Ne vous inquiétez pas pour moi." Bien entendu, ils s'inquiétaient. Elle venait d'être trompée, de rompre, mais Marley était bien plus forte que ça. Elle donna sa démission dans l'agence de voyage où elle travaillait, signa la fin de son bail dans son appartement californien et pris le premier avion pour la Floride. Elle avait répondu à une annonce comme secrétaire dans une maison d'édition et on lui proposait un entretien.

Engagée, Marley était décidée à changer de vie. Elle s'installait dans un petit appartement dans un quartier de la ville de Cougartown et travaillait le maximum d'heures dans la journée. Elle adorait son travail, elle avait l'occasion de lire quelques extraits de futures œuvres publiées, d'assister la rédactrice en chef, de rencontrer des gens. Ce travail satisfaisant lui permettait aussi de mettre un peu d'argent de côté. Mais sa vie sociale était tombée dans le néant. Marley avait mis du temps à se remettre de sa rupture avec Ian, le fait d'apprendre que lui et Kay allaient se marier et allaient avoir un enfant seulement un an après n'avait d'ailleurs rien arrangé. Ses journées se résumaient à son travail, à quelques discussions et sorties entre collègues et à son appartement. Un jour alors qu'elle traînait en librairie, une vendeuse l'avait accosté : "Ce livre est vraiment excellent." Comme si cette dernière avait lu dans ses pensées, elle lui avait mis entre les mains la bible de la femme indépendante. Un genre de manuel "comment vivre sans hommes". Marley avait banni les hommes de sa vie, du moins pour un temps parce qu'elle nourrissait au fond le désir d'un jour fonder une famille... Seulement, elle avait eu trop de déboires, trop de relations longues et sérieuses qui n'avaient rien donné, trop d'incertitudes, trop de doutes, trop de tout, trop de pas assez...

Installée à Cougartown depuis presque trois ans maintenant, Marley n'est toujours pas décidée à faire entrer un homme dans sa vie. Ce n'était plus une priorité aujourd'hui. Elle avait aussi quelque peu perdu espoir... Peut-être que que son manque de vie sociale, son ambition professionnel, les cours qu'elle avait repris en littérature quelques mois en arrière (qui provoquait l’incompréhension de ses proches) pour obtenir un nouveau diplôme et pourquoi pas devenir éditrice plutôt que simple secrétaire avaient joué un rôle sur la non-rencontre du prince charmant, et elle était en tort pour le coup. "J'avais trente quatre ans quand j'ai pris cette décision. J'avoue qu'au début ça aurait pu paraître comme un caprice. Mais je voyais ma vie professionnelle s'épanouir, mes relations amoureuses ne pas porter leur fruits... J'avais envie d'un enfant." Marley leva la tête en direction de la télé allumée sur une émission sur les femmes célibataires en quête de maternité. Elle travaillait sur une oeuvre d'Emily Brönte pour ses cours, assise en indienne sur son canapé. "De nos jours près de dix milles femmes célibataires décident d'avoir un enfant." Mais les enfants se font à deux? Quelle drôle d'idée de faire un enfant toute seule. C'était clairement ce qu'aurait pu dire son père, sa défunte mère et sa soeur, aujourd'hui mère de quatre enfants. C'était ce qu'elle aurait pu dire... Mais étrangement ça ne la répugnait pas tant que ça... L'idée était presque même séduisante... Elle attrapa son pot de glace, l'image parfaite d'une Bridget Jones, puis elle se concentra sur le documentaire qui attisait tant sa curiosité. N'était-elle pas elle aussi une femme célibataire, concentrée sur sa carrière? Quand finirait-elle ses études? Dans deux ou trois ans? Et après... Elle allait devoir trouver du travail en tant qu'éditrice ou rédactrice... encore cinq ou six ans... Un enfant à trente-sept ans? Avait-elle réellement envie de ça? Elle s'était imaginée comme une mère jeune quand elle était avec Ian (ou avec les autres d'ailleurs...). Et ce fut en regardant cette émission qu'elle créa sa liste de toutes les choses qu'elle voulait réaliser au plus vite.

& we all have a personality

Marley Drew Walker a un caractère bien à elle. Bohème, ce trait se manifeste autant dans certaines tenues vestimentaires que dans sa manière de penser. Elle prend souvent tout avec légèreté, mais ce n'est pas forcément du je-m'en-foutisme, attention! Marley pourrait être décrite comme une jeune femme facile à vivre, agréable, sociable, patiente et tolérante. Elle est curieuse de tout et il lui arrive très souvent d'être indiscrète sans le vouloir à cause de cette curiosité surdimensionnée. Bien entendu, elle sait aussi se contrôler et être respectueuse des autres. La jeune femme ayant toujours été indépendante et n'ayant jamais eu crainte de l'inconnu, au contraire, si elle avait pu elle aurait fait le tour du monde. Elle est un vrai caméléon et s'adapte à toutes les situations. Elle n'est pas du genre nerveuse à paniquer à la moindre occasion. Marley ne craque jamais en public. Depuis la mort de sa mère, elle s'est toujours isolée quand ça n'allait pas, ne désirant pas être un poids pour les gens qui l'entourent. Encore et toujours son indépendance disproportionnée... Elle est têtue, obstinée et ne lâche jamais rien. Quand elle prend une décision, qu'elle se lance dans un projet, Marley s'y donne à fond quitte à passer des nuits blanches ou à ne pas avoir de vie sociale. Elle va toujours au bout des choses. Ses relations amoureuses sont une série de fiasco. Aujourd'hui, les hommes ne font plus partis de ses priorités, pourtant ce n'est pas faute que ses amies lui organisent des rencontres, mais la jeune anglaise a trop souffert et même si elle ne l'avoue pas, elle a réellement peur de se prendre à nouveau une claque en pleine figure. Elle préfère être seule et construire sa vie, être fière de ce qu'elle peut accomplir. Ces prochains projets : réussir dans ses études pour réussir professionnellement, acheter une maison, avoir un enfant avant que la minuterie se déclenche.

Behind the character


       
Sur le net, on m'appelle SandySue. J'ai 25 ans et je viens de France. J'ai découvert YAF grâce à internet et m'y suis inscrit(e) car j'aime ce forum. Je serai présent(e) au moins 5 fois par semaine. Je trouve YAF atomique! et je me réjouis déjà de rp en votre compagnie. J'ai choisi, pour mon personnage, Emily Blunt. Le code du règlement est Tiramisu Speculoos et sinon,  ze vous zaime! .

 

.........................................



Dernière édition par Marley D. Walker le Ven 22 Mai - 4:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: Marley - Je suis un ange, un ange si ca me chante   Jeu 27 Fév - 22:58

Re-bienvenue coeur 2
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: Marley - Je suis un ange, un ange si ca me chante   Jeu 27 Fév - 23:34

Re-bienvenue ! Wink
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: Marley - Je suis un ange, un ange si ca me chante   Ven 28 Fév - 10:02

Re bienvenue du coup :)
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: Marley - Je suis un ange, un ange si ca me chante   Ven 28 Fév - 15:46

Re-Bienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



potins : 1148
âge : 36 ans
statut civil : Célibataire
quartier : Kingston Grove
profession : Vétérinaire, Directrice d'une clinique
pseudonyme : Lily-nee
célébrité : Bitsie Tulloch
double compte : Roxy Lyons & Julian Bucklet
copyright : Ava : katie-lexie & Sign : Silver Lungs



MessageSujet: Re: Marley - Je suis un ange, un ange si ca me chante   Ven 28 Fév - 18:40

Super nouveau perso Tout bon pour moi

.........................................
- Isobel Grace Caldwell -
I know these will all be stories someday. And our pictures will become old photographs. We'll all become somebody's mom or dad. But right now these moments are not stories. This is happening. I can see it. This one moment when you know you're not a sad story.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lilys-doodles.tumblr.com/



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: Marley - Je suis un ange, un ange si ca me chante   Ven 28 Fév - 18:45

J'adore aussi ce nouveau personnage



un cougar en plus dans la ville


Félicitation, tu es désormais validée te voilà définitivement parmi nous pour ton plus grand bonheur. Afin que ton intégration se passe au mieux parmi nous, voici des petits liens à suivre afin que tu t'y retrouves le plus rapidement possible

Les bottins
Si tu veux que ton avatar soit bien recensé, et ton nom par la même occasion, merci de suivre ces petits liens : ici &

Tes demandes
Voici les liens afin d'avoir une maison (c'est toujours pratique pour dormir) et aussi pour recenser ton métier et tes études, mais également ta date d'anniversaire essaye là & ou encore ici.

Tes besoins
Et là enfin, nous te donnons accès à la partie la plus sympathique, les demandes de liens, de rps et de parrain n'hésites surtout pas à en abuser surtout par là ou encore ici & et enfin là

N'oublie pas que tu as la possibilité d'avoir un téléphone portable.

Voilà, on te remercie encore pour ton inscription et on te souhaite pleins de supers bons moments parmi nous

credit : saku's
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



potins : 437
âge : 33 ans
statut civil : Amoureuse. Maman de jumelles : Maia & Hazel
quartier : Blossom Grove
profession : Co-gérante du Tourne-Page depuis peu de temps
pseudonyme : SandySue
célébrité : Emily Blunt
double compte : Luke Monaghan
copyright : shyia



MessageSujet: Re: Marley - Je suis un ange, un ange si ca me chante   Ven 28 Fév - 21:44

Merci à vous   
Je vais faire tout ça tout de suite ^^

.........................................

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Contenu sponsorisé
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: Marley - Je suis un ange, un ange si ca me chante   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marley - Je suis un ange, un ange si ca me chante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» poème en vrac d'Ange
» Phanuel, EX-Ange Céleste d'Artémis
» Marley - Je suis un ange, un ange si ca me chante
» Ange - Rubiel ~~ [Terminée]
» BIRDY-LOU ♣ le diable a un visage d'ange
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You're About Forty :: 
Just the way you are
 :: Registre de la ville :: Les passeports validés
-