Partagez | 
 

 [2613] Be Yourself

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: [2613] Be Yourself   Dim 18 Aoû - 21:06


Charlie & Charlie
Cela faisait un jour et demi que je n'avais pas revu McPreston depuis qu'on ait eu une discussion pour une fois normale. Deux jours quasiment et pourtant je pensais à lui. Ce n'était non pas l'image de ses abdos saillants qui me restait en tête - bien que j'avais été agréablement surprise en le voyant en si bonne forme - mais cette aspiration à être père, ce changement qui m'avait paru presque radical.

Ma journée de travail avait pour une fois été à peu près normale, je ne terminais pas au beau milieu de la nuit puis l'enquête fut bouclée plutôt rapidement. Cela me laissait du temps pour passer chez le traiteur thaïlandais prendre quelques plats végétariens - mais pas pour le moins délicieux - et chez un ami pâtissier qui faisait une succulente tarte à l'ananas. Pas trop sucrée, fine et croustillante. Jetant un coup d'œil sur la montre fixée à mon poignet, je remarquais que ça me laissait le temps pour prendre une douche, me changer et d'arriver à une heure correcte chez Charlie, qui m'avait relancé l'invitation.

Une fois préparée, je sortais donc de mon appartement vêtue d'un haut bleuté, pantalon 3/4 gris, chaussures à talons d'une couleur similaire et je passais une veste légère dans les tons beige. (http://www.ksitetv.com/wp-content/uploads/2011/05/loveanddie-200x300.jpg). Les cheveux courts sur le dos, laissés à l'air libre, je sonnais donc chez le SWAT. Le rayon de lumière au pas de sa porte me laissait penser qu'il était déjà chez lui. J'osais espérer qu'il n'était pas trop stressé sachant que c'était le soir où l'assistante sociale devait passer le voir.

Il m'ouvrit donc la porte, et arborait un air calme - du moins c'était ce qu'il tentait de laisser paraître -. Je lui tendis alors ce que j'avais apporté " ça va ? Comment te sens-tu ? ".
Avançant chez lui, je le suivais jusqu'à la cuisine une fois la porte d'entrée fermée. " C'est une bonne chose tu sais qu'elle n'ait pas pu passer dans l'après-midi.... ce soir elle sera certainement détendue, tu lui offriras un apéritif correct puis ça passera tout seul. Tu n'as pas à t'inquiéter ".

Visiblement c'était plus facile à dire qu'à faire. J'avais aucun doute là-dessus. La nervosité de mon compagnon de soirée ne pouvait être vraiment masquée. Je le sentais - et commençais à bien le connaître - d'où le fait que je m'avançais vers lui l'aidant à sortir ce que j'avais acheté du sachet.
Afin d'essayer de le rassurer, je plongeai mon regard dans le sien en lui disant " Just Act Normal, it's gonna be okay. Trust me ". Puis j'étais là après tout, faisant preuve de mon soutien dans sa démarche, volontaire pour peser un poids positif dans son dossier.

" Qu'est-ce que je peux faire pour t'aider ? " lui demandais-je en regardant peut-être la table à mettre ou si jamais il y avait quelque chose à préparer.
En regardant autour de moi, la cuisine semblait juste impeccable, rien de coupant, tranchant ne traînait - comme par exemple les couteaux de travail exposés sur l'îlot central ou près de l'évier  -.
Fiche (c) Espe

.........................................

   
a lil' tenderness


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] Be Yourself   Mar 20 Aoû - 18:49


Charlie avait enfin reçu une réponse positive à son dossier d'adoption. Un premier pas pour enfin réaliser son rêve de devenir papa. Mais il y avait encore beaucoup d'étapes difficiles à surmonter, et ce soir il devait affronter celle de l'assistante sociale. Heureusement pour lui, sa voisine avait accepté de venir le soutenir pour cette soirée. Elle avait proposé de plaider sa cause, puis surtout de rapporter le repas. La nourriture était ce qui le gardait sur la route aujourd'hui, car il était tendu. Il avait beau ne pas le dire, plus les minutes filaient, moins ça allait. D'ailleurs quand la jeune femme toqua à la porte, il fit un bon. Il savait qu'elle devait arriver sous peu et pourtant sa tension avait fait un bond.

« Je suis un peu stressé, mais je suis content que tu ais pu venir. »

Il referma la porte derrière elle et la suivit dans la cuisine en essayant d'avaler ses paroles. C'était difficile à croire qu'elle serait de meilleure humeur en finissant sa journée aussi tard. Mais bon, il voulait garder espoir et elle était là pour jouer la cheerleader. En tout cas, ce qu'elle avait ramené sentait extrêmement bon et il se mit à sortir les boites du sac pour tout mettre sur des assiettes. Mais quand elle vint l'aider, il prit ses distances. En bon maladroit il ne voulait pas la couvrir de nourriture. Alors, à la place, il sortit des verres pour leur servir à boire.

« Est ce que tu peux faire le tour de l'appartement ? Voir ce qui ne va pas. »

Charlie avait vu qu'elle avait sondé la cuisine à la recherche de couteau, il les avait enlevé, mais peut être qu'il restait des objets dangereux à porté de mains. Elle avait l’œil. Elle pourrait donc faire le tour pendant qu'il finissait de mettre le repas sur des assiettes. Fin, il ne résista pas longtemps à la suivre pour avoir son avis sur plusieurs choses qu'il avait changé pour cette soirée.

« Ça va comment je suis habillé ? »

Le jeune homme n'avait pas vraiment changé de ligne de tir. Toujours un jeans et un tee shirt. Mais pour égayer la chose, son haut était bleu et représentait un énorme panda bleu.
Ça frappa à la porte et il se tourna aux aguets.

« Faut que j'aille ouvrir la porte... »

.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] Be Yourself   Mar 20 Aoû - 21:45


Charlie & Charlie
En arrivant, je notais incontestablement la nervosité du SWAT. Lui qui était capable de garder son sang froid dans des missions plus ou moins dangereuses, le voilà déjà flippé pour son rendez-vous avec l'assistante sociale. Certes il s'agissait là d'une toute autre affaire mais j'étais persuadée qu'il surmonterait l'épreuve. Sur ce coup-là, je le soutiendrais. Jusqu'au bout. D'ailleurs en lui offrant mon sourire j'essayais de le rassurer, de le rendre plus confiant et surtout plus calme. " C'est normal. Je t'avais dit que je t'aiderai, me voilà ".

Par la suite, je déballais déjà l'intérieur des sachets ramenés tout en discutant un peu avec lui jusqu'à ce que je lui propose mon aide. " Bien sûr ". Je ne m'estimais pas capable de juger par moi-même de l'état des lieux afin de définir s'il y était possible d'y vivre avec un enfant en bas âge ou non, mais j'allais faire de mon mieux.
Ainsi je quittais la cuisine que j'avais déjà scruté avec attention pour me rendre dans le salon. La décoration était restée fidèle à ce qu'était Charlie, à ses goûts, son histoire.
Tout était réellement nikel, mon doigt effleurait la surface d'une commode, d'un rebord de cheminée, rien à dire. Aucun objet dangereux n'était apparent. " Où as-tu rangé tes armes de service ? " demandais-je simplement pour m'assurer qu'elles n'étaient pas à porter de mains. Ayant eu une réponse satisfaisante, je le considérais juste prêt à franchir le pas. Prêt à rencontrer cette personne qui lui ouvrirait une porte vers le bonheur.
" Je ne remarque rien qui pourrait être en ta défaveur ". Je parlais un peu fort ne me rendant pas compte qu'il était arrivé lui aussi dans le salon, à quelques pas de moi.

Mon regard se plongea dans le sien. Le SWAT me demanda mon avis sur sa tenue. Je l'observais donc une nouvelle fois, de haut en bas. " Tu espère avec un câlin de la part de l'assistante en la charmant avec ce panda ou est-ce une preuve que tu es tendre comme ces bêtes ? ". Je souris alors. C'était simplement pour le taquiner bien que ça lui donnait un air un peu simplet. Peu importe, c'était mieux que de se mettre la pression en s'habillant sur son 31. Au moins il était lui-même une fois de plus. Prenant au mot ce que je disais je le rassurais immédiatement
" Oh je rigole. C'est parfait. Comme je t'ai dit, le naturel est payant. Vaut mieux ça que d'essayer de ressembler à quelqu'un que tu n'es pas au quotidien ".

A peine avais-je eu le temps de terminer de lui donner mon avis que la porte sonnait. Un simple regard sérieux exprimait le courage que je lui donnais et la persuasion que ça irait comme sur des roulettes.
A mon grand étonnement, j'entendis enfin la voix de l'assistante sociale qui n'était non pas une femme comme je l'aurais cru mais un homme. C'était plus que rare et ça ajoutait probablement un peu d'imprévu. Sûrement plus pour Charlie qui le laissait tout juste entrer.
" Bonjour, Charlie Harper, une amie" me présentais-je en lui serrant la main à mon tour. Derrière lui se tenait le SWAT qui me fit comprendre qu'il ne s'attendait vraiment pas à voir un homme. Histoire de mettre le dernier arrivé à l'aise, j'aidais le brun sexy pour détendre l'atmosphère. " Est-ce qu'on peut vous offrir quelque chose à boire ? Un verre d'eau ? Un jus de fruit peut-être ? ".
L'assistant social opta pour un verre d'eau gazeuse. Je laissais donc Charlie discuter avec le nouvel arrivant alors que je m'occupais d'aller chercher ce qu'il fallait en cuisine. Sans difficulté, j'avais repéré où se trouvaient les verres et bouteilles.

Je n'écoutais bien entendu pas la discussion initiale et la rattrapa une fois de retour auprès des deux hommes. Je m'assis donc à côté de mon voisin, sur le canapé.
" Comment comptez vous procéder ? " demandais-je à l'assistant social. C'était probablement un peu direct comme question mais au moins il expliquerait la procédure, ce qu'il comptait demander ou faire. Ainsi Charlie McPreston pourrait peut-être mieux se préparer.
Fiche (c) Espe

.........................................

   
a lil' tenderness


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] Be Yourself   Mer 28 Aoû - 21:07


Charlie avait demandé à sa voisine de faire un tour de l'appartement pour vérifier que tout allait bien. Elle le faisait consciencieusement, passant son doigt partout, l’œil sur chaque détail. Elle resta au salon, n'osant surement pas inspecter les quartiers privés de son voisin.

« Elles sont rangées dans mon coffre. »

Ses armes. Son cauchemar depuis qu'il avait décidé d'adopter. Il avait du trouver une solution pour les ranger dans un endroit discret et surtout très sur. Un enfant ou même une personne autre que lui ne devait pas pouvoir les trouver, mettre la main dessus et encore moins s'en servir. Son coffre avait quitté sa chambre pour trouver une nouvelle place dans le placard d'entrée, incrusté dans une dalle de béton qu'il avait lui même coulé - et qui n'était pas particulièrement droite -. Même si au final, il avait de lui même cesser de les ramener chez lui, préférant les laisser au poste.
Seulement il y n'y avait pas que ça qui le stressait et quand il demanda l'avis à la belle sur sa tenue, elle ne manqua pas de venir le taquiner gentiment. Elle essayait tant bien que mal de le détendre alors qu'il était plus tendue que la ficelle d'un string.

« C'est le tee shirt que je préfère. Je veux juste avoir de la chance. »

Comme si un tee shirt pouvait lui porter chance. Mais son esprit n'eut pas le temps de se poser que déjà on toqué à la porte. Stressé, il n'y alla pas tout de suite et prit quelques secondes avant de s'élancer pour ouvrir la porte. Et qu'elle ne fut pas sa surprise en découvrant un homme face à lui. Il se sentit tout de suite plus à l'aise. Un homme. Il ne pouvait que comprendre ce que Charlie était en train de traverser. Plus qu'une femme en tout cas. Mais la présence de la jolie brunette sembla plaire à l'assistant qui lâcha un sourire en la voyant arriver. Elle proposait à boire et arrivait à être présente sans les étouffer. La perfection. Car, il put commencer à parler avec l'homme qui lui posait énormément de question tout en regardant autour de lui. Évidement, contrairement à ce qu'avait dit Charlie, certaines choses n'allaient pas pour le professionnel. Mais rien de très grave. Rien d'irréparable.

« Je cherche plus grand, mais ce n'est pas évident de trouver la maison parfaite. »

Charlie avait préparé son coup en déposant trois feuilles avec trois logements plus grands qu'il avait visité et qu"il avait aimé. Il laissé donc l'assistant les regarder tout en s'installant sur le canapé pour patienter. Ne pas être trop étouffant. Il avait beaucoup de questions à poser lui aussi, mais son tour viendrait. D'ailleurs quand la brunette revint, elle lui fit signe de venir s'assoir à côté de lui pour laisser le professionnel regarder les différentes maisons.

« Je crois que ça se passe bien. Merci. »

Dit il à voie basse pour la brunette avant de serrer sa main. Un geste irréfléchi qui ne passa pas inaperçu aux yeux entrainés de l'assistant. Mais il ne dit rien. Gardant surement la question pour un moment plus opportun. Entre temps, Charlie avait lâché la main de sa voisine, préférant poser sur elle à la place. Pensant surement que c'était plus discret.

« Les trois maisons ont trois chambres ou plus. Près d'une école. De parc. C'est des quartiers très sympas. »

.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] Be Yourself   Jeu 12 Sep - 14:02


Charlie & Charlie
Ma tentative de détendre un peu McPreston en rigolant un peu de son t-shirt échoua lamentablement. Enfin, il ne décrocha pas un sourire. Ce qu'il allait vivre dans quelques instants était à prendre très au sérieux et je comprenais tout à fait. Cependant il se mettait un peu trop la pression. Heureusement que ça ne dura pas une fois qu'il eu ouvert la porte d'entrée. Je ressentis presque un relâchement - très léger certes - de la tension en voyant un homme. Je fut moi-même un peu surprise de voir une personne de sexe masculin dans cette profession. Peut-être que ça faciliterait la tâche pour le séduisant SWAT. Du moins, je l'espérais.

Charlie commençait peu à peu à se sentir à son aise. Il fit même part à l'assistant social de son projet d'acheter une future maison. D'ailleurs il avait gardé en tête 3 logements en particuliers. Jamais il ne m'avait évoqué cette envie, bien qu'il ne me doive rien. C'est vrai, ce n'était pas comme si nous étions ensemble, qu'il veuille aménager dans un quartier résidentiel ne tenait qu'à lui. Je me souvenais quand même de la fois, quelques jours auparavant, où il m'avait annoncée envisager repartir à Hawaï. Là j'avais mon mot à dire. Probablement que j'étais plus attachée à lui que je ne l'aurais imaginé.

Tout en restant discrète, j'essayais d'intervenir quand bon me semblait et ce, avec des propos pertinents ou en faveur du beau brun. C'était son dossier que nous défendions après tout.
Une fois auprès du père à en devenir, je lui offrais un simple mais honnête sourire, voyant qu'il s'en sortait bien. Il me prit la main probablement sans prêter grande attention, mais je le savais tactile. Je m'installais davantage adossée dans le canapé une fois qu'il la relâcha.
" Tu as effectivement bien étudié la chose avant de te lancer dedans ". dis-je à Charlie avant de m'adresser à l'invité du moment. " C'est tout lui, soyez certain qu'en ce qui concernera l'environnement de l'enfant, il ne pourra qu'être comblé. Charlie est l'une des personnes les plus attentionnées qui soient. Et niveau sécurité, il n'y a aucun soucis à se faire, Monsieur est SWAT après tout ".. Je lançais un petit regard plutôt doux à l'homme que je complimentais avant d'être interrompue par celui assit en face de nous.

" Je vois effectivement que vous avez pris en considération de multiples angles.... je connais ce quartier un petit peu, pour les enfants c'est très bien.... "..
Juste par simple joie et confiante dans les propos à venir, je posai ma main sur le genou de Charlie, également sans prêter grande attention. Le regard que je fis exprima une certaine joie. L'entretien se déroulait bien pour lui.
"…. mais j'ai vu que vous avez grandi à Hawaï.... est-ce que vous comptez y retourner ? Avez-vous de la famille là-bas ? Car il faudra que vous maniez les deux cultures afin que l'enfant ne se sente pas perdu.... je suis plutôt pour une ouverture d'esprit. C'est bien pour l'épanouissement de l'enfant "..

Charlie McPreston répondit très bien à cette question, dans une grande quiétude. Une question suivante s'adressai quelque peu à moi sans que je ne m'y attende vraiment.
" ... Et vous mademoiselle.... êtes vous dans l'environnement constant de Mr. McPreston ou êtes vous simplement de passage ? Car une stabilité dans les relations, c'est essentiel également. Je suppose que vous êtes de mon avis "..
Heu..... comment ça une stabilité dans les relations ?! Ma main s'enleva du genou du SWAT. J'ignorais la façon dont il nous voyait bien que je m'étais présentée comme 'une amie' quelques minutes auparavant. " ... C'est à dire que.... oui oui bien sûr. Habitant en face je suis menée à souvent le côtoyer. Parfois même dans notre profession car je suis lieutenant de police. Mais je serais présente pour seconder Mr. McPreston si besoin est. Je m'y suis engagée "..

Pour ma part, je préférais boire une gorgée du verre d'eau que j'avais rapporté de la cuisine. Je m'interrogeai sur les autres questions à venir. " ... bien entendu vous n'avez pas d'arme chargée dans cet appartement... " dit-il telle une évidence. Je regardais alors Charlie dans les yeux avant d'observer le crayon de l'assistant social. Ce dernier était en train de griffonner des informations sur son bloc-note. J'aurais aimé voir ce dont il s'agissait.
Miss Harper fit alors son entrée dans le salon et vint auprès de moi et Charlie. Voyant le regard insistant de l'homme en costard à l'égard du chat, je le rassurai " Ne vous inquiétez pas. Miss Harper est extrêmement douce et affectueuse. Qu'il y ait un enfant en bas-âge ou non, elle s'y adaptera très bien ".. Afin qu'elle n'embête pas le gribouilleur de papier, je la saisi donc doucement, et pour la première fois la pris sur le canapé afin de la poser entre nous. " ... et si jamais il y a une quelconque allergie aux poils de chats, Charlie et moi nous sommes arrangés pour que je la garde chez moi ".. Quel gros mensonge venais-je de sortir là ?! Rien n'était prévu initialement bien entendu mais il fallait faire face à toutes les possibilités. Charlie sexy SWAT aurait sûrement été dans la panade. En disant cela avec beaucoup de spontanéité, il pouvait bien voir que je faisais au mieux pour l'aider.
Fiche (c) Espe

.........................................

   
a lil' tenderness


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] Be Yourself   Sam 14 Sep - 19:41


« J'ai grandi à Hawaï, mais je suis attaché à Cougar Town. Je ne dis pas que je n'aime pas retourner sur mon île, seulement je me plais à y aller en vacances. Surtout que je n'y ai plus aucune famille, mes parents et mon frère sont au Texas. J'ai été éduqué avec une vision du monde assez ouverte. Hawaï, le reste du pays, le monde. Et c'est ce que j'aimerai reproduire avec ce petit. Lui offrir cette même vision, son histoire, ses origines. Le grand 'tout'. »

Charlie en avait déjà parlé avec sa voisine, mais c'était réellement son plan d'attaque, sa vision des choses. Il voulait une culture ouverte, assez large pour que l'enfant se connaisse et soit conscient du monde qui l'entourerai. Le seul petit mensonge concernait son retour à Hawaï. Oui, l'idée lui traversait souvent l'esprit, mais pour avoir un dossier d'adoption béton il devait rester là. Ce n'était pas un calvaire, mais une épreuve. Être aux côtés de sa voisine commençaient à peine à être possible après le râteau qu'elle lui avait infligé, mais avec le temps tout irait mieux. Surtout si elle se montrait aussi présente dans la vie de cet enfant. Une genre de tata gâteau. Si elle ne l'aimait pas lui, elle semblait être prête à être gaga d'un petit ou d'une petite McPreston. Ce qui ne sembla pas passer inaperçu aux yeux de l'assistant social. Il posa la question directement à la brunette qui se retrouva coincée. Forcée de répondre. Charlie de son côté, restait en retrait. Il se contenta de la regarder en souriant. Cette question le rendait heureux. C'est qu'ils avaient l'air d'être proches si le professionnel avait posé la question. La voyant un peu mal à l'aise, il se décida de venir à son secours.

« Elle est comme une petite sœur. On se taquine, elle garde mes arrières et je fais pareil pour elle... Je lui fais confiance. Mais il n'y a rien de plus. Il y aurait son nom avec le mien sur ses papiers s'il y avait plus. »

Adopter, c'était ce qu'il souhaitait vraiment, alors il s'appliqua à répondre à chacune des questions qui tombaient. Avec des sourires, mais parfois un peu de tension. Elles étaient toutes justifiées. La question sur ses armes arriva finalement. Et contrairement à ce qu'il aurait pu penser, il n'était pas mal à l'aise. Il s'y était tellement préparé que la réponse sortie presque mécaniquement.

« J'ai un coffre pour les ranger au cas où, mais elles sont au poste la plupart du temps. Je ne ramène que mon arme de poing lorsque je vais au stand de tir pour une séance d'entrainement. Hors travail. »

Devenir père ne le forcerait pas à devenir un moins bon SWAT. Les deux lui tenaient à cœur. Il avait plusieurs facettes de sa personnalité à offrir. La dure au boulot. Le tout doux à la maison. Avec parfois des pointes de sévérité... Il était déjà un peu comme ça avec Miss Harper qui venait de les rejoindre. Il n'y avait pas pensé. Pas vraiment. Du moins pas aux allergies et heureusement que Charlie prit la relève parce qu'il n'aurait pas su répondre aux questions. Elle lui sauvait la mise. Même s'il aurait beaucoup de mal à se séparer de sa petite chatte. Non, il devait positiver et se dire que l'enfant et la bête s'entendrait très bien. Voir de manière complice. En plus la boule de poil semblait vouloir se montrer sous son meilleure jour, elle s'était mise sur le dos pour avoir des grattouilles, en ronronnant. Miss Harper comme il aimait, comme elle était bien souvent.

« Elle a tous ses vaccins à jour. »

Ce fut les derniers mots qu'il prononça avant de voir l'homme fermer son dossier et se relever. L'entretien avait été beaucoup plus court que ce à quoi s'attendait l'hawaïen. Alors il prit peur, peur d'avoir dit une connerie éliminatoire ou de ne pas faire l'affaire à cause de son profil.

« Déjà ? »

Charlie suivit l'homme jusqu'à la porte. Ce dernier lui disait qu'il était tard et qu'il appellerait s'il avait d'autres questions. Mais il n'était vraiment pas rassuré en fermant la porte. Comme si on venait de lui arracher son doudou. Plus rien pour le rassurer. Si ! Charlie. Alors il retourna sur ses pas et se retrouva à proximité de sa voisine.

« J'ai dit un truc qu'il ne fallait pas ? »

Prenant alors conscience qu'il ne l'avait pas remercié, il s'assit sur le bord de la table et s'excusa avant de lui dire merci. Tout simplement. Loin d'être timide. Elle lui avait probablement fait marqué pleins de bons points. Elle avait été positive et l'avait porté pour le mettre en avant. Il finit par aller se mettre à côté d'elle sur le canapé - la table faisait mal au cul du SWAT -.

« Alors comme ça on veut me voler Miss Harper... »

.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] Be Yourself   Mar 17 Sep - 21:18


Charlie & Charlie
Tout au long de l'entretien, je me permettais d'intervenir utilement quand je le pouvais. J'écoutais avec une très grande attention les propos de mon voisin. La tension qui était palpable au départ s'était étoffée peu à peu et il semblait être à l'aise avec l'assistant social. Il était confiant dans ses paroles en encore plus dans ses convictions. Plus je l'observais, plus je voyais en lui cet homme que j'aurais pu idéaliser.
Il avait une vision de la paternité qui ne pouvait faire d'un enfant qu'une personne épanouie.
De mon côté, j'ignorais un peu ma place dans cette situation mais l'homme qui menait l'entretien me pris au dépourvu en me questionnant sur mon implication.
En réfléchissant un peu, il était vrai que McPreston et moi aurions pu être ensemble - si je n'avais pas rejeté ses avances il y avait quelques mois de cela - mais nous étions en tout cas voisins. J'éprouvais une certaine affection à son égard donc il me paraissait normal de lui rendre service quand il en aurait besoin.... d'ailleurs, après mes explications, il s'immisça également dans la conversation pour me seconder.
En entendant "petite sœur", je fus intérieurement plutôt surprise. C'était donc ainsi qu'il me voyait à présent ? Lorsqu'il m'avait fait part de ses sentiments, il me semblait avoir eu besoin de plus de temps, par rapport à mon histoire personnelle, mes ressentis... mais là, j'eus l'impression d'être mise à un autre niveau.... Mais je n'avais aucun droit après tout de penser autrement, d'envisager que les choses puissent évoluer un jour. Puis les termes qu'il utilisa pour conclure défini clairement la situation. Mécaniquement j'ajoutais de suite après ses mots " il n'y a effectivement rien de plus ".
Je souhaitais simplement qu'il soit heureux et avoir cet enfant était ce qui le comblerait. Peu importe qu'une femme soit présente ou non d'après ce que je me disais.

Le sujet des armes vint évidemment. Etant donné qu'il était SWAT, ce questionnement sur la sécurité ne pouvait pas être évité. Mais il eu une réponse à la hauteur, comme celles suivantes qu'il apporta aux autres questions.
Le temps filait vite, la boule de poils montra le bout de son nez et se montra particulièrement câline. J'osais espérer que l'enfant qui lui serait finalement confié ne présenterait aucune allergie particulière mais ma proposition de la garder en cas de stricte nécessité fut plutôt bien pensée sur le coup et surtout, instinctive.

Seulement deux questions supplémentaires suivirent avant que l'homme en costard ne se lève pour quitter les lieux. Je lui serais donc la main fermement et laissais Charlie le raccompagner.
Alors qu'il revenait un peu inquiet, je le rassurais naturellement " Non, je ne crois pas. A mon avis tu lui a vraiment fait bonne impression. Puis peut-être que l'entretien parait écourté parce qu'il a entendu tout ce qu'il souhaitait entendre... le dossier va donner suite à la prochaine étape. J'en suis persuadée" lui avouais-je honnêtement en le regardant droit dans les yeux.
Pendant qu'il s'était absenté un court instant, je gardais un œil sur le chaton qui avait bien grandi, et qui avait pris place près de mon sac. Jetant un nouveau coup d'œil vers le félin, je m'adressais ensuite au SWAT qui venait de reprendre place près de moi.

J'esquissais un sourire, comme si j'avais été surprise par mon intérêt pour l'animal qui s'était peut-être développé. " .... je ne me permettrais pas de t'ôter ce que tu as de plus précieux M. McPreston ! ".
Toujours en le regardant droit dans les yeux, je poursuivais " sauf si vraiment sa présence te porte préjudice pour l'adoption. Puis elle ne sera pas loin de toi.... et connaît parfaitement les lieux vu qu'elle se balade dans tout l'immeuble depuis qu'elle est petite....". Bon d'accord, je n'étais peut-être plus celle qui détestait autant les chats qu'au début.
Mon avis avait évolué depuis que j'avais été voir cet enfant à l'hôpital, appelé Sacha. Il m'avait expliqué les bienfaits de la présence de son chat lorsqu'il avait appris pour sa maladie. Finalement avoir un animal pouvait présenter dans ces circonstances une forme de thérapie et aidait au bien-être. Je ne pouvais exclure cette vérité.
".... puis disons que mon opinion à l'égard de ces petites bêtes a peut-être un peu changé. Enfin, je continue à préférer les chiens, de loin !".

Le silence pris de nouveau place quelques secondes, probablement le relâchement de la tension - absente en apparence - était pour quelque chose. Charlie le sexy SWAT pouvait enfin souffler un peu. En posant mes yeux sur son T-shirt, je ne pouvais m'empêcher de sourire de nouveau. Le tendre nounours face à moi allait devenir papa. Un papa gâteau, un papa gâteux .... " tu sais, plus le temps passe et plus je suis convaincue par ce que je vois ". Je devais lui faire savoir que, de la même manière qu'à l'égard des félins, ce que je pensais de lui avait également évolué. Cette envie de le lui en faire part venait sans aucun doute des mots 'petite sœur' qui continuaient de résonner dans ma tête.
" l'homme que j'ai en face de moi est bien plus appréciable et admirable que ce que je n'aurais cru. A mes yeux tu seras un père idéal ".

N'osant pas vraiment approfondir mes paroles, j'optais pour la fuite. Je me levais donc du canapé, me saisis de mon sac tout en glissant avec un ton un peu amère " ... et comme tu l'as dit, ta petite sœur assurera toujours tes arrières ". Parlant de moi à la 3e personne et usant un ton légèrement ironique, je ne le regardait cette fois-ci pas dans les yeux et enjambais le chat avant de me diriger vers le couloir. " .... Tiens moi au courant dès que tu en sais plus ". D'un côté je pensais sincèrement ce que je disais. Il fallait que tout se déroule au mieux pour lui dans les jours ou mois à venir même. Je l'espérais au plus haut point. D'un autre côté, le ton que je venais d'user - bien que je ne sois pas en position de force - relevait qu'il était parvenu à passer à autre chose officiellement en ne me voyant plus que 'comme une sœur'. Pour ma part, mon sentiment était étrangement grandissante à son égard mais visiblement nous ne serions jamais sur la même longueur d'onde.

Fiche (c) Espe

.........................................

   
a lil' tenderness


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] Be Yourself   Ven 20 Sep - 21:40


Après le départ de l'homme chargé de se faire une idée de sa personne pour le service d'adoption, Charlie se détendit. Il referma sa porte et retourna s'installer au salon. Près de la jolie brunette. Rapidement, il la taquina, mais en retour il n'eut pas exactement ce à quoi il s'attendait. Elle le faisait rire. Sincèrement. C'était tellement rare qu'il fit pivoter tout son corps dans sa direction pour mieux en profiter.

« Ce n'est pas de sa faute si elle a autant de succès auprès des voisins. Ils ont tous un petit morceau de quelque chose pour elle. »

Miss Harper s'était fait un nom dans l'immeuble. Certains ne l'aimaient pas, mais certains la nourrissaient. Et ça la boule de poil l'avait vite compris et imprimé dans sa tête. Donc quand il partait tous les matins, il n'avait plus d'autre choix que de la lâcher dans les couloirs, sinon c'était des miaow à crever le cœur. Des miaow qu'il n'arrivait pas à ignorer.
Le silence s'installa quelques secondes avant qu'elle ne se remette à parler. Charlie fut totalement pris de court par les mots qu'elle utilisait pour le décrire. Avait il tant changé à ses yeux ? Il ne voyait pas ça comme ça. Pas encore, mais le fait qu'elle si, le touchait énormément. Fin la montée fut rapide, tout autant que la descente. Elle le lâcha du haut d'une falaise avant de prendre la fuite. Sous le choc, il ne réagit pas immédiatement. Et quand il se leva enfin pour la suivre, il faillit écraser Miss Harper.

« Charlie. Attend. »

Charlie la rattrapa alors qu'elle passait la porte de chez lui. Par le bras. Qu'il lâcha tout aussi vite que lorsqu'il l'avait pris. Elle n'était pas tactile comme lui. Il le savait et ne tenait pas à la mettre plus en colère qu'elle ne l'était. Quoi que ce n'était pas forcément de la colère qu'il avait perçu, ça avait été de l'amertume face à ce nouveau titre de 'petite sœur'. Il n'avait pourtant pas voulu faire de mal en disant cela. C'était ce qu'il pensait qu'elle voulait être pour lui. Après la remise en place - assez rude - qu'elle lui avait infligé après son anniversaire surprise.

« Qu'est ce que tu voulais que je lui dises ? Tu es plus qu'une voisine, mais il faisait fausse route. Petite sœur c'est ce qui me semblait être le plus juste. J'avais surement tort alors je m'excuse. »

En voulant satisfaire tout le monde, il avait vexé sa brunette. Mais il ne la lâcherait pas, quitte à la kidnapper, tant que le problème ne serait pas réglé. Elle était toujours celle qui le faisait craquer, même s'il s'interdisait à présent d'en parler ou de le montrer. C'était à elle de faire le pas si elle le voulait un jour. Il avait imprimé que ça ne lui servirait à rien de la forcer à quoi que se soit. Elle avait trop de caractère pour céder à ce genre de chantage.

« En tout cas, merci pour tout ce que tu as dit. Si j'arrive à adopter se sera grâce à toi. »

Même s'il aurait préféré avec elle.

.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] Be Yourself   Sam 21 Sep - 14:42


Charlie & Charlie
Une fois de nouveau tous les deux, la discussion avait repris son cours. Je devais lui apparaître comme une personne qui avait une toute nouvelle impression de McPreston. Peut-être que lui même se demandait comment ça se faisait que je me montre agréable avec lui. Moi-même n'en savait rien. C'est vrai qu'en regardant quelques mois en arrière, on ne pourrait pas comprendre ce qui se passait aujourd'hui. Les gens changent tout simplement. Puis le contexte actuel faisait qu'il n'y avait aucun intérêt de se montrer désobligeant.
Les relations s'étaient donc adoucies entre nous. Ne serait-ce que le fait que ce qui me dérangeait au départ avait été arrêté faisait toute la différence.

Depuis quelques temps déjà l'opinion que j'avais de lui s'était améliorée et l'instant où il m'avait fait part de ses sentiments refaisait de temps en temps surface lorsque je le voyais.
A l'époque j'avais refusé ses avances mais au fond de moi - peut-être même dans mon inconscient - je n'avais pas été aussi indifférente que cela à sa démarche. C'est pourquoi entendre ce terme familier qu'il utilisa pour nous qualifier me chiffonna un peu.
Il était passé à autre chose - je l'avais bien vu avec cette rouquine à plusieurs reprises - mais c'est le fait que ça soit synonyme d'impossible qui me dérangeait un peu. Preuve que finalement, peut-être bien que j'avais des sentiments qui se développaient à son égard.

Je décidais donc de partir sur le champs mais il me rattrapa. Mon regard se posa sur mon bras lorsqu'il m'attrapa une demi-seconde pour me retenir. Alors mon regard se plongea dans le sien, réalisant qu'effectivement, notre relation n'avait aucun nom à accoler.
" Amie ça aurait pu être bien aussi. Mais le fait que tu ai dit ça a la mérite d'être clair au moins. Je t'avais simplement dit avoir besoin de temps, tu as tourné la page et je ne remet pas ça en cause. J'ai juste l'impression que du fait que tu me considère ainsi empêche toute autre éventualité ".

Sentiment à moitié avoué mais au moins il serait au courant à son tour. Cela faisait presque 1 an que nous nous fréquentions après tout. Et j'avais réalisé que rester engluée dans le passé ne m'aidait pas. J'aimais Mason Fitzerald et l'aimerait toujours. Mais il n'était plus là pour m'offrir la tendresse, la passion, la fougue et des moments incroyables comme ceux que nous avions vécu. Je ne pouvais plus me loger dans ses bras, l'embrasser, passer des matinées d'amoureux et partager des moments complices avec lui... Charlie qui lui était en chair et en os le pouvait. Ce voisin qui à présent avait commencé à me plaire.
Puis le fait que je fasse un pas en avant était également probablement lié au fait que j'avais récemment eu des nouvelles pistes pour l'enquête de la fusillade à la banque de Los Angeles. Ma cousine Rebekah y songeait d'ailleurs et me soutenait dans l'avancée de l'enquête. Je pouvais compter sur elle.
" Ecoutes, je suis désolée de m'emporter un peu comme ça. C'est juste que je ne me suis jamais accordée le droit de potentiellement aimer quelqu'un de nouveau ... et je commence à m'y faire, à tes manies.... ces facettes de ta personnalité.... ce regard que tu as quand tu me consacre un peu d'attention... "

Plus j'avançais dans mes propos, plus l'intonation était douce et le ton de la voix baissait.
Afin de changer de sujet j'ajoutais " ... et puis si tu parviens à être père, c'est simplement grâce à toi et à personne d'autre. C'est ton caractère et tes faiblesses dont tu en fais une force qui sauront convaincre ".
Mes yeux marrons-émeraudes étaient plongés dans son regard qui me happait.
Juste à ce moment je m'avançais pour lui dépose une bise au coin de la lèvre. Ceci pouvait traduire une certaine ambiguïté mais je ne masquais pas cela. Je ne le masquais plus.
Fiche (c) Espe

.........................................

   
a lil' tenderness


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] Be Yourself   Dim 22 Sep - 16:46


S'il avait su que le simple terme 'petite sœur' pouvait déclencher une confrontation comme celle ci, il l'aurait fait bien plus tôt. Parce qu'il la voyait s'ouvrir, délicate et fragile, telle une fleur au printemps. Elle lui disait des choses qui laissaient place à l'espoir. Il n'avait pas tort de penser à elle tout le temps, de conserver son célibat, de souffrir pour une tête de mule aux sourires magiques. Même sans avoir gouter au plaisir d'être avec elle, il savait que se serait forcément mieux qu'avec les autres. Et une jolie rouquine en avait fait les frais. Mais il ne le regrettait pas. Il avait eu besoin de se lancer dans une relation pour se rendre compte que ça ne tiendrait pas.
La facette suivante que lui montra Charlie le toucha profondément. Elle lui avait déjà parlé de cette histoire qui l'avait laissé avec un cœur abimé. Mais si peu qu'il avait lui même été creuser un peu plus. Il avait voulu en apprendre sur cette fusillade qui avait bouleversé à jamais la jolie brunette. Pas de façon à envahir sa vie privée sans son autorisation, mais à savoir. Juste savoir. Et même cela l'avait dérangé, comme si sa curiosité était une trahison, un viol de l'intimité d'Harper. Cependant la fin du dossier était si incomplète qu'il comprenait la noirceur dans le cœur de sa voisine. Il n'y avait pas de fin, ce n'était pas terminé.
Seulement après un an à côtoyer le SWAT presque tous les jours, elle découvrait un autre homme. Un différent du parfait petit crétin du début. Il avait grandi en réalisant qu'il voulait être père avant tout. Ça n'avait beau avoir aucun rapport avec elle, elle en avait été impacté. Plus de bimbos à sa porte au petit matin. Plus de fêtes bruyantes jusqu'au bout de la nuit. Seule une chose était restée. Les allers et venus de Miss Harper.
Les mots, mais aussi les gestes de la belle firent apparaitre un sourire sur le visage de Charlie. Il était enfin soulagé d'une chose. Qu'en y croyant au début il ne se faisait pas d'idée. Mais ce n'était pas le plus important. Il avait surtout trouvé quelqu'un de confiance. Une amie, une voisine, une aide, peut être plus, l'avenir seul le savait. Il s'en contenterai à présent. Pour aussi longtemps qu'elle en aurait besoin. Et ça n'allait pas être trop dur car son esprit était principalement occupé à penser à l'adoption ces derniers temps.
Leurs regards qui ne se quittaient plus se retrouvèrent proche. Vraiment proche. Tellement qu'il faillit manquer ce bref instant où elle se montrait tactile. Un baiser au coin des lèvres. Une première qui le bouleversa. Car jusqu'à présent il avait toujours été celui qui allait chercher le contact, il avait besoin de toucher. Et elle était son contraire. La distance lui convenait. Sauf aujourd'hui. Elle s'ouvrait. Petit à petit et sans s'en rendre compte, elle allumait un feu de joie dans les entrailles du bel Hawaïen. Il allait en rêver et en parler pendant des jours. Comme un gamin ayant reçut le meilleur cadeau de Noël de sa vie.

« Je t'attends toujours. »

Contrairement à ce qu'elle pensait, il n'était pas passé à autre chose. Il l'attendait toujours. Encore plus maintenant qu'avant. Les pas qu'elle faisait dans sa direction pour lui dire qu'il y avait de l'espoir était énorme. Alors pour elle, il était prêt à apprendre ce qu'était la patience. Il voulait attendre. Prendre son temps.
Le grand brun la raccompagna à sa porte, même si ce n'était qu'à quelques pas de chez lui. Il en profita pour gagner une nouvelle seconde de contact en allant frôler sa joue. Replaçant une longue mèche brune venue cacher le visage parfait de la jolie Charlie. Il ne pouvait plus cacher son sourire. Et il était clair pour lui que son tee shirt lui avait porté chance. Pour deux points bien distincts. Son bonheur était simple, mais suffisant.

« Peut être qu'on finira par aller le voir ensemble cet éléphant... »

Le projet avait été avorté le jour même ou il avait été évoqué. Mais maintenant que les choses pointaient de nouveau vers la lumière, c'était différent. Partir avec elle pourrait être une expérience enrichissante, il était persuadé de pouvoir apprendre beaucoup avec elle. Puis elle avait du quémander auprès de l'association pour avoir des nouvelles de l'animal. Il le faisait tous les mois pour son panda. Le sien ! Il avait envie de partager.

.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] Be Yourself   Dim 22 Sep - 21:22


Charlie & Charlie
La soirée s'était avérée être, en plus d'une des dernières étapes avant la réponse quant à la possibilité d'adoption qu'attendait impatiemment McPreston, une soirée de révélations. Je lui faisait effectivement part de mon ressenti. Chose que je crois n'avoir jamais vraiment fait à son égard. D'un autre côté, jusqu'à présent je n'avais pas eu cette impression de ressentir quoique ce soit de plus que ce que nous avions ou étions l'un pour l'autre.
Mais il y a des moments dans la vie où l'on décide d'avancer, de faire un pas. Quelque soit la taille de ce pas, c'était une avancée.

Au fil des mois, mon agacement éprouvé envers McPreston s'était transformé en sympathie, puis peut-être même une amitié voire plus à l'avenir. A vrai dire j'en savais rien de ce qu'il en était avec exactitude mais le fait de me résigner à n'être considérée que 'comme une petite sœur' ne me convenait pas. Au moins je lui en avais fait part et ce n'était pas pour lui déplaire.

Rapidement j'entre-aperçu un sourire léger qui se dessinait sur son visage et une étincelle dans son regard. Avec délicatesse il me raccompagna alors avant de me prévenir qu'il m'attendait. M'étais-je donc trompée sur son compte ? Ou peut-être venait-il de réaliser que l'histoire avec la rouquine - dont j'ignorais qu'il s'agissait d'une amie ou d'une amitié améliorée quelconque - n'était pas à la hauteur de ses espérances. En tout cas, j'étais clairement mise au courant qu'il serait prêt à attendre que je sois prête. Son geste délicat dégageant la mèche de cheveux qui tombait devant mon visage me donna presque un frisson du fait qu'il effleure ma peau.
Nos regards s'étaient à présent croisés sans vraiment se détacher l'un de l'autre.
"Merci". Lui dis-je. ça venait du fond de mon être.

Alors que je regardais son T-shirt sur lequel le portrait d'un panda trônait, il me rappela mon éléphanteau que je parrainais. J'avais effectivement depuis mon anniversaire pris deux ou trois fois des nouvelles et versé une somme pour l'entretien de l'animal. Toutefois le voir aurait été encore mieux. Et peut-être que ça allait se faire avec McPreston qui semblait soudainement motivé à cette idée.
" Tu réalises que la Namibie ça fait un petit peu loin quand même non ?". Passer par le biais de l'association qui siégeait en Floride était toutefois plus facile pour avoir des nouvelles régulièrement, mais un vrai voyage aussi loin était tentant. Restait à trouver une disponibilité pour se faire. En tout cas, l'argent que j'avais reçu à mon anniversaire avait été économisé jusqu'alors.
" ... On verra bien quand ce sera possible. Penses d'abord à toi. Et la prochaine fois que tu seras contacté par l'assistant social, ce sera pour te t'annoncer que le dossier est sûrement accepté et que le processus d'adoption passe à l'étape suivante, t'imagines ?! ". J'étais persuadée au fond de moi que la réponse serait positive, d'où le fait que je parlais comme si c'était déjà affirmatif.
" Que l'attente ne t'empêches pas de dormir en tout cas. Bonne nuit McPreston ".

Lui offrant un dernier sourire, je fermais donc la porte de mon appartement derrière lui le laissant regagner le sien. Le fait d'être plus qu'en bons termes avec lui rendait agréable notre rapport de voisinage.
Fiche (c) Espe

.........................................

   
a lil' tenderness


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Contenu sponsorisé
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: [2613] Be Yourself   

Revenir en haut Aller en bas
 

[2613] Be Yourself

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You're About Forty :: 
Bienvenue sur YAF
 :: La dépêche de YAF :: Récupération
-