VOTEZ pour YAF!!!
par ici
Pensez à recenser votre logement et métier.
Pour cela, rendez-vous ICI
Donnez votre avis sur les nouveautés.
Rendez-vous par ICI.
Réagissez suite aux nouveaux articles de notre doyenne.
Pour cela, rendez-vous ICI.

Partagez | 
 

 Mike ● PS : I love you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




potins : 350
âge : 42 ans
statut civil : Père de Zach. Célibataire.
quartier : Astoria Grove
profession : Conseiller pédagogique
pseudonyme : Papy James
célébrité : Gerry Sexy Butler
double compte : James, Julia, Jake
copyright : hollowbastion (bazzart)



MessageSujet: Mike ● PS : I love you   Jeu 18 Juil - 22:41


Mike Everett Sheridan

« PS : I love you »


Salut tout le monde, je vais faire court, je vous le promets. Avant que je ne vous en dise plus sur moi, vous devez savoir que j'ai 39 ans et que je suis né à Portlethen en Ecosse. Ce qui fait que mes origines sont americano-écossaises, intéressant n'est-ce pas ? Il faut aussi que vous sachiez que je suis célibataire et que j'ai 1 enfant. Pour subvenir à mes besoins, j'occupe mes journées en travaillant... ou pas ! Je suis actuellement conseiller pédagogique et pour l'instant, je n'ai pas vraiment à me plaindre. Oh ! J'oubliais, il y a 2 mois, je me suis installé dans le quartier de Astoria Grove et j'y coule des jours heureux... ou pas !

Mike est ● Ecossais, fidèle, patriotique, fan de soccer, peu bavard, patient pour certaines choses, impatient pour d'autres, compréhensif, parfois un peu trop irresponsable, charmeur, dragueur (quoi c'est la même chose?), adepte du plat surgelé & plateau télé, le micro-onde est son meilleur ami, ambitieux, attentif, parfois un brin déluré, honnête, ne manquant jamais de dire ce qu'il pense.

Mike aime ● les fastfoods, assister à des matchs de sport, Manchester United, Dundee F.C, les lasagnes, le golf, le chocolat, Jay Leno Show, faire de la moto, l'Afrique, enseigner, l'écosse, écouter les Beattles, danser sur Elvis Presley dans la salle de bain, aller se baigner, sortir avec son fils, les films d'action, les pommes, la bière, la cigarette.

Mike déteste ● les silences lors du petit dej et du diner avec Zach, attendre dans la salle d'attente du psy, l'hiver, les épinards, Justin Bieber, le café, les républicains, les profs stricts et coincés, faire les courses, cuisiner.  
LOVER'S TOUCH DAMAGED BY LOVE NO REASON TO CRY

Mon très cher Mike,

Installé sur les escaliers à l'arrière de la maison qui menait à la cuisine, Mike Everett Sheridan tenait des lettres en main. Il venait d'en ouvrir une et la tenait dans sa main gauche, tenant une cigarette allumée dans l'autre. Le soleil se teintait de multiples couleurs annonçant l'arrivée de la nuit. Comme toutes lettres, un homme avait un commencement.

Le début de la vie de Mike, c'était le soir de Noël 1973. Eleonor & Boyd Sheridan venait d'accueillir leur premier enfant. Eleonor était américaine, sa famille s'était installée à Aberdeen en Ecosse pour ouvrir une entreprise. Boyd était lui de la région d'une famille d'ouvriers. Mike fut leur seul et unique enfant. Il grandit dans une famille aimante sur les belles terres de son pays.  Enfant, il passait son temps à jouer au football, le soccer bien sur. C'était un petit malin aimant faire des blagues aux habitants de la petite bourgade. Rien de bien passionnant pendant l'enfance de Mike. Les choses se corsent à l'adolescence.

Tu te souviens quand on s'est vu la première fois?

Mike parcourait la lettre des yeux. Combien de fois l'avait-il lu? Une dizaine? Une centaine? Il avait arrêté de compter. Plus il la lisait plus il avait l'impression qu'elle était là, qu'il la comprenait enfin. Il prit une bouffé de sa cigarette et sortit de sa bouche une longue fumée blanche. Le ciel devenait de plus en plus sombre.

Il aurait pu aller à l'Université d'Aberdeen, réputé pour les enseignants. Mais non... Au lycée, Mike se sentait étouffer. Il avait des désirs de grands voyages, de grandes échappées à travers le monde. Il était rêveur, passionné. Au grand désespoir de ses parents... enfin c'était ce que l'adolescent pensait à l'époque. Il eut besoin de plusieurs années avant de comprendre que ce n'était pas ce qu'ils pensaient au plus profond d'eux-même. Mike avait décidé de partir pour Manchester. La classe d'avoir un CV et un diplôme de l'une université réputée dans le monde entier. Le jeune homme de dix-huit ans ne savait pas trop quoi faire de sa vie, mais il voulait voyager et partager des connaissances avec d'autres. Il prit la direction de l'université et suivit les cours d'éducation, un bachelor of art sur les troubles de l'apprentissage et en anglais. Ce fut à la rentrée de Septembre 1994, alors qu'il commençait son master, qu'il la rencontra pour la première fois : Margaret "Maggie" Kennedy, américaine en échange à Manchester. Elle était belle à mourir et ce jour là... ca avait failli arriver littéralement.

C'est ce jour là que j'ai enfin compris ce que ma mère appelait le grand  amour... Et toi?

Mike ne pu s'empêcher de sourire. Il se revoyait encore au milieu de la route ébloui par la beauté de Maggie. Ses longs cheveux châtains clairs tombant en cascade sur ses épaules. Il l'avait pas venu venir cet idiot en vélo... Bon en même temps, il ne regardait pas où il allait non plus... Mike posa sa cigarette dans le cendrier et attrapa la bière pour la porter à ses lèvres. Il se souvient encore de Maggie accourant vers le pauvre cycliste et lui demander s'il allait bien... Lui restant abasourdi, les fesses au sol. elle s'était retournée et lui avait sourit.

Après ce jour, ils ne s'étaient plus quittés. Maggie faisait des études pour devenir scientifique. Ils étaient d'abords copains, allant boire quelques verres avec d'autres, se moquant de l'accent écossais du beau brun. Puis amis, passant des soirées ensemble, s'invitant pour les vacances. Puis amants, lors d'un été à Aberdeen. Elle lui avait avoué qu'elle avait eu un coup de foudre le jour où ils s'étaient rencontrés et qu'elle avait fait exprès de l'ignorer. Lui, il lui avait fallu un peu plus de temps pour comprendre ce qu'il ressentait pour elle. Mais il était un mec après tout... Après trois années de master et de doctorat pour l'un et pour l'autre, on aurait pu espérer une union et un retour aux sources...

Je me souviens de ce soir... il pleuvait... je pensais que tu me demanderais enfin en mariage...

En lisant les mots qui suivaient, Mike soupira. Oui... il se souvenait aussi de ce soir là. On lui avait appris à ne jamais regretter ses choix. Pourtant aujourd'hui, il se demandait où il en serait si il n'avait pas pris la décision de partir... Mais la routine s'était installée et même il l'aimait Elle, même si il aimait son pays... Il avait eu besoin de réaliser ses rêves. Il reprit sa cigarette et inspira la toxine à plein poumon.

Huit ans après leur rencontre, trois ans après avoir emménagé ensemble, Mike et Maggie vivaient le parfait amour. Maggie travaillait dans un grand laboratoire de Manchester. Elle adorait son boulot. Mike enseignait la littérature anglaise dans un lycée avec ses méthodes à lui très atypiques pour un lycée de la région. Mais c'était ce qu'il aimait : être différent. Il était du genre à monter sur les tables en lisant un scène de Shakespeare, à faire pousser les tables dès que ses élèves entraient dans la classe et que tout le monde s'installe au sol en rond. Mais personne ne lui disait rien, parce que le taux de réussite de ses élèves était excellent pour la popularité de l'école. Puis un soir, un de ses anciens enseignants de faculté le contacte. Il organise un voyage d'enseignants volontaires pour l'Afrique. Ils iront d'abord au Rwanda, en Namibie, au Nigéria puis au Congo, pour offrir à des enfants d'aller à l'école. C'était la chance de sa vie pour sa carrière. Il avait accepté et voulait l'annoncer à Maggie. Maggie qui de son côté avait des choses à lui annoncer aussi... Elle venait d'avoir une proposition dans un grand laboratoire à Tampa. Un conflit... le premier depuis leur rencontre. Amoureux mais l'un et l'autre passionnés... Ils avaient décidé de se quitter.

T'écrire avait été ma thérapie pour t'oublier. Te revoir a alors tout gâché.

Pendant un an, ils s'étaient écrit. Ils avaient naïvement pensé qu'ils sauveraient leur relation avec des mots. Mais c'était faux. Mike se cala contre la rambarde, épuisé. Les mots qu'il lisait, il les entendait. Il avait pris l'avion pour l'Afrique, lui promettant qu'il reviendrait au bout d'un an. Mais loin des yeux, loin du coeur, disait le dicton... Il avait prolongé encore et encore son contrat avec l'organisme. Jusqu'en 2007...

Mike venait de recevoir un message lui annonçant que ses parents avaient eu un accident de voiture. La voiture avait chuté dans le ravin pendant un orage. Ils étaient tous les deux dans un état critique et il devait rentrer au plus vite. Le fils unique Sheridan arrivait malheureusement trop tard. Il ne pensait pas la revoir, le jour de l'enterrement mais elle était venue. Elle l'avait pris dans ses bras un instant. Ils avaient parlé un peu, elle lui avait annoncé qu'elle allait se marier et qu'elle espérait qu'il soit heureux avant de repartir pour les États-Unis. Lui aussi était reparti. Une page était tournée. Il retourna alors cinq ans en Afrique à faire ce qui le rendait heureux : enseigner et voyager.

Quand le médecin m'a dit "c'est fini", j'ai recommencé à t'écrire...

Il leva les yeux au ciel. Il était devenu d'un bleu nuit assez sombre. Demain, il ferait probablement beau vu le nombre d'étoiles qui le pointillaient. Il avait préféré relever les yeux de ce passage. Il le connaissait. C'était toujours le passage nostalgique de la lettre qui reflète la partie nostalgique de l'homme. La partie qui embue vos yeux de larmes. Un truc de filles quoi... ou pas...

Pendant cinq ans, il n'avait pas eu de relations sérieuses. La romantisme dans des camps de volontaires ça n'existe pas et il fallait dire ce qu'il en était... les relations sérieuses, il avait mis ça au placard depuis un bail. Ca faisait huit ans qu'il était ici à voyager dans toute l'Afrique quand un avocat le contacta. Maggie Kennedy était décédée d'une tumeur au cerveau et elle avait laissé des lettres au nom de Mike qui indiquait clairement qu'il était le père de son fils de neuf ans, Zach Boyd Sheridan. Sa vie africaine était terminée, le premier avion pour l'Ecosse où cet enfant qui lui était totalement inconnu l'attendait.

Je n'ai jamais eu la force de te le dire. Je ne voulais pas briser ton rêve... Mais je sais que tu seras un bon père...

Mike souffla, un gout amer lui montant à la gorge. Il secoua la tête, baissant les yeux. Il avait accueilli Zach dans son ancienne maison. La maison de son enfance à Portlethen pendant l'automne 2011. Zach était plongé dans le silence. Après tout rien de plus normal quand on venait de perdre sa mère et qu'on était forcé de vivre avec un homme qu'on ne connaissait pas. Mike se demandait souvent pourquoi Maggie n'avait pas désigné ses parents comme tuteurs légaux. Il n'avait pas la fibre paternelle... Il pouvait s'occuper d'une classe de quarante gamins de tout âge, mais d'un seul, son propre fils? Ca lui paraissait insurmontable.

Après un an en Ecosse, Mike réalisa que ce n'était pas l'endroit qu'il fallait pour Zach. Nouvelle maison, nouveau pays, nouvelle "famille"... c'était beaucoup trop de changement pour un petit gars de son âge. Il lui proposa alors de repartir pour la Floride. Maggie s'était installée à Cougartown, il y avait de ça trois ans, une petite ville à un peu plus d'une heure de Tampa. Il remettrait ainsi son fils dans l'école qu'il connaissait, dans une ville qui lui était familière. Ils avaient alors élu domicile dans un jeune quartier : Astoria Grove. Ils arrivaient en fin d'année scolaire, histoire de pouvoir s'habituer au climat, à la vie ici. Les relations père-fils sont encore difficiles... Mike n'a pas cette autorité, cette force dont Maggie parle dans ses lettres. Cet amour inconditionnel lui est encore bien étranger. Que faire quand on se rend compte qu'on a raté neuf de sa vie? Que faire quand on se rend compte qu'on a raté le grand amour? Que faire quand on est impuissant face à la détresse d'un enfant? Que faire quand on a que des lettres comme manuel parental?


Spoiler:
 


Dernière édition par Mike E. Sheridan le Ven 13 Déc - 20:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: Mike ● PS : I love you   Jeu 18 Juil - 22:53

Re-bienvenue Papy James

Superbe histoire comme toujours
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: Mike ● PS : I love you   Jeu 18 Juil - 23:14

Re-Welcome I love you
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



potins : 2095
âge : 33 ans
statut civil : Veuve... enfin divorcée... bref mère célibataire
quartier : Tabula Grove
profession : Agent immobilier
pseudonyme : Lily
célébrité : Sophia Bush
double compte : Grace Caldwell & Julian Bucklet
copyright : shiya & tumblr



MessageSujet: Re: Mike ● PS : I love you   Ven 19 Juil - 7:18

Razz Re-welcome

.........................................

looking down on the clouds
   
here we go again, another go round for all of my friend, another night stopped, will it ever end ? no we're never coming back down. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lilys-doodles.tumblr.com/



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: Mike ● PS : I love you   Ven 19 Juil - 11:33

On ne va pas s'embarrasser de longs discours hein? Tu sais déjà ce que je pense de ta fiche

Bref, je te valide, comme ça tu peux commencer le jeu. Et ne t'avise pas de poster les codes dans les bottins, sinon je frappe Suspect



un cougar en plus dans la ville


Félicitation, tu es désormais validé te voilà définitivement parmi nous pour ton plus grand bonheur. Afin que ton intégration se passe au mieux parmi nous, voici des petits liens à suivre afin que tu t'y retrouves le plus rapidement possible Very Happy


Les bottins
Si tu veux que ton avatar soit bien recensé, et ton nom par la même occasion, merci de suivre ces petits liens : ici &

Tes demandes
Voici les liens afin d'avoir une maison (c'est toujours pratique pour dormir) et aussi pour recenser ton métier et tes études, mais également ta date d'anniversaire Very Happy essaye là & ou encore ici.

Tes besoins
Et là enfin, nous te donnons accès à la partie la plus sympathique, les demandes de liens, de rps et de parrain n'hésites surtout pas à en abuser surtout par là ou encore ici & et enfin là

N'oublie pas que tu as la possibilité d'avoir un téléphone portable.

Voilà, on te remercie encore pour ton inscription et on te souhaite pleins de supers bons moments parmi nous Very Happy

credit : saku's
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




potins : 350
âge : 42 ans
statut civil : Père de Zach. Célibataire.
quartier : Astoria Grove
profession : Conseiller pédagogique
pseudonyme : Papy James
célébrité : Gerry Sexy Butler
double compte : James, Julia, Jake
copyright : hollowbastion (bazzart)



MessageSujet: Re: Mike ● PS : I love you   Ven 19 Juil - 12:02

J'ai envie juste pour te taquiner  Mais je le ferai pas promis!  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !



potins : 1053
âge : 34 ans
statut civil : Célibataire
quartier : Kingston Grove
profession : Ancien Marine, actuellement dresseur canin
pseudonyme : Emy
célébrité : Alexander Skarsgard
double compte : Thomas
copyright : Hepburns


MessageSujet: Re: Mike ● PS : I love you   Ven 19 Juil - 16:58

Re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Invité
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: Mike ● PS : I love you   Ven 19 Juil - 19:59

Re-bienvenue et bon choix d'avatar Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Contenu sponsorisé
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: Mike ● PS : I love you   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mike ● PS : I love you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» [Avant le SGC] Mike Shirow
» Mike Wallace sur 25 verges
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You're About Forty :: 
Just the way you are
 :: Registre de la ville :: Les passeports validés
-