Partagez | 
 

 [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »   Lun 6 Mai - 10:37


Charlie avait organisé avec Jax une fête d'anniversaire surprise à sa voisine et jusque là tout s'était bien passé. Maintenant que tout le monde partait, il se rendait compte de l'ampleur des choses. Il allait devoir tout ranger tout seul, comme un grand. Jax lui avait promis de revenir l'aider demain matin, mais jamais il ne pourrait dormir avec son appartement dans cet état là. Heureusement qu'il n'avait bu que quelques bières et qu'il avait encore toute sa tête. En fait, il avait passé la soirée à s'occuper des détails comme de la nourriture et de la boisson pour que tout roule sans embrouille. Et il avait du s'occuper ses collègues pour ne pas qu'ils draguent tout ce qui bougent. Du coup, il n'avait pas eu vraiment de temps libre pour aller parler à Charlie H. Pourtant il aurait voulu avoir cinq minutes avec elle, plaider sa cause, même s'il avait de moins en moins l'impression d'avoir une cause à plaider. Le jeune homme, qui s'était débarassé de sa veste et de l'avion depuis un long moment, entrouvrit les deux premiers boutons de sa chemise et l'écarta pour laisser de l'air frais pénétrer et glisser sur sa peau. Attrapant un sac poubelle, il se mit à ramasser les bouteilles, assiettes, confettis. Il y en avait partout... Et il n'était qu'à la cuisine. Dans le salon ça allait être bien pire. C'était la première fois qu'une fin de soirée avait un gout aussi amer. Il n'était pas arrivé à ses fins. Alors quand Miss Harper débarqua en trottinant, Charlie l'attrapa et la câlina de longues minutes avant de la laisser repartir. Elle avait prit l'habitude de faire un tour du loft après chaque beuverie qu'organisait son maître. Et pour une fois il décida de la suivre pour voir ce qu'elle voyait avec ses petits yeux de chatons. La première chose qu'il vit fut la pile de cadeaux qu'ils n'avaient pas fait ouvrir à la jeune femme, ils avaient complètement oublié. Puis ce fut la jeune femme en question. Charlie était toujours là ! Chez lui. Et elle ramassait ? Ce n'était pas à elle de faire ça, c'était son anniversaire.

« Laisse ça, je vais ranger. »

Il lui prit la bouteille qu'elle venait de ramasser et la reposa sur la table basse. Le Charlie tombeur, agaçant, avait appris à ce faire tout petit devant cette femme, car ça ne fonctionnait pas, c'était même tout le contraire. Du coup, il ne savait pas trop comment réagir devant elle, il était comme une page blanche où tout restait à écrire.

« Tu as aimé ? »

.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »   Mar 7 Mai - 21:04

Charlie E. Harper a écrit:

Charlie & Charlie
La soirée s'était plus que bien passée, l'ambiance était à son comble surtout au moment où certains des collègues de Charlie McPreston s'étaient mis à danser sur la table, en déconnant un peu tels des stripteasers et m'invitaient à observer de près, -très près- le spectacle. Tous les invités semblaient passer un moment de bonheur, car c'était bon enfant et puis tout avait du succès, de la décor en passant par l'atmosphère qui régnait jusqu'à ce qu'il y avait dans les assiettes et les verres. J'avais été comblée, c'était l'un des plus beaux cadeaux qu'on m'avait offert depuis longtemps, cette soirée surprise. A vrai dire, j'avais toujours eu horreur des surprises, puis je n'étais pas du genre à "me mettre en avant", à être "la reine d'une soirée" et était un peu embarrassée quand quelque chose était fait en mon honneur. Mais c'est tout en restant humble - comme lorsqu'on m'avait remis des félicitations lors d'une cérémonie officielle au travail - et répondant à ma responsabilité d'assumer cela que je répondais présente et faisais ce qui devait être fait.
J'avais en tout cas bien vu tous les efforts de Charlie et Jax pour organiser cela et en était simplement reconnaissante. Je n'avais pas énormément bu, et avait profité pour discuter avec un peu tout le monde, j'avais, il fallait l'avouer, été assez accaparée ce qui m'avait finalement laissé peu de temps à consacrer à l'hôte.
Une fois que tout le monde était parti, j'avais toutefois, en toute discrétion, décidée de rester pour filer un coup de main au SWAT afin de déblayer un peu le salon. C'est vrai qu'on aurait pu croire qu'un ouragan était passé dans son appartement ! Initialement, il n'avait pas du remarquer ma présence étant donné qu'il était dans la cuisine mais rapidement je fus surprise en flagrant "délit" de ménage lorsqu'il me dit de reposer la bouteille que je tenais en main. Il s'en chargea d'ailleurs en la reposant sur la table. " Je peux aider un peu, tu ne vas pas dormir dans un appartement sans dessus dessous… qui plus est d'autant si j'en suis à l'origine" dis-je alors, têtue comme une mule et ressaisissant la bouteille en plastique en la mettant dans le sac poubelle que je tenais en main.

C'est vrai que cette fête un peu démesurée avait été organisée en mon honneur alors forcément que je trouvais normal de filer un coup de main à mon voisin. D'ailleurs tout au long de la soirée je l'avais vu se démener afin que tout se déroule du mieux possible, certains invités avaient pu ainsi faire connaissance et ça s'était avéré être un succès. Même le dessert était délicieux. Je lui répondis sans tarder " c'était franchement très réussi et je dois avouer que, j'ai plutôt apprécié être surprise". Lui offrant un sourire sincère, je continuais à déblayer ce qui se trouvait sur la table basse du salon "dis, ils avaient de l'énergie à revendre tes collègues, je les verrais autrement la prochaine fois qu'on aura une mission commune…" je riais intérieurement. " En tout cas, merci pour ce cadeau, je m'en souviendrais de cet anniversaire… mais j'espère que tu as pu profiter un peu aussi ?" c'est vrai que je n'aimais pas particulièrement fêter cette occasion. Puis j'avais initialement prévu de rester chez moi tranquille posée devant un film probablement, mais aller à cette soirée avait été bien mieux comme programme, il fallait l'avouer, Charlie savait y faire dans ce domaine. En plus, il avait prêté attention à mes goûts particuliers pour cet univers des vieux films… tout était calculé dans les moindres détails donc cette attention m'avait particulièrement touchée.
Fiche (c) Espe

.........................................

   
a lil' tenderness


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »   Jeu 9 Mai - 10:16


« Je comptais ranger avec Miss Harper. »

Dit il devant une Charlie très bornée qui ne voulait pas arrêter de ranger les vestiges de cette fête. C'est vrai qu'il y en avait de partout et que seul, il en aurait pour un bon bout de temps, mais ce n'était pas à sa voisine de l'aider. Pas aujourd'hui ! C'était son anniversaire. Le jeune homme lui prit donc le sac poubelle des mains en abandonnant son chat pour continuer ce qu'elle avait commencé là. Mais il pouvait voir qu'elle continuait à rassembler les verres en plastique rouge et les bouteilles. Elle ne partirait pas... Alors quand elle se mit à parler de la fête, il sourit en lui répondant. Il rigola quand elle évoqua ses collègues. C'est vrai qu'ils avaient eu de l'énergie à revendre ce soir. Tout ça parce qu'il avait eu la bêtise de leur confier qu'il en pinçait pour sa voisine. Grosse erreur. Maintenant les deux abrutis - car malgré le groupe, ils étaient trois bons amis au final - faisaient tout pour les pousser l'un vers l'autre. Sans succès.

« On a tous pensé que tu en avais besoin de ça... »

Charlie ne connaissait pas toute l'histoire, mais Jax lui avait fait comprendre que la belle n'avait pas vraiment le moral en ce moment. Puis, il avait pu le voir aussi... Quand elle n'avait fait aucun commentaire désagréable sur les sorties de Miss Harper dans les couloirs de l'immeuble. Il n'y pouvait rien si sa petite bête aimait tant aller voir du pays. L'agent du Swat posa le sac poubelle par terre pour détacher une affiche qu'il y avait au mur. Il avait du mal à ranger d'un coup, alors enlever une affiche de temps à autre aidait beaucoup. Sa décoration Hawaïenne reprendrait le dessus bientôt.

« Oui, je me suis bien amusé, d'ailleurs j'en ai oublié de te donner tes cadeaux. C'est des cadeaux communs. »

Dit il en lui faisant signe d'aller voir la pile de cadeau qui l'attendait. Ce n'était pas une montagne de cadeau, beaucoup de 'papiers', mais il y avait quand même de quoi faire. A elle de décider si elle voulait les ouvrir là ou rentrer chez elle pour le faire. En tout cas, ça l'occuperait un moment si elle le faisait là et il pourrait avancer dans son ménage sans qu'elle ne vienne l'embêter. Il la regarda s'en approcher avant de reprendre son truc. Le salon était encombré plus que sale, ça le rassurait parce qu'il n'était pas un roi du ménage.

« J'espère que ça te plaira parce que je ne pense pas qu'on puisse les changer. »

.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »   Jeu 9 Mai - 12:13


Charlie & Charlie
Regardant le chat qui était dans les bras de l'hôte et qui prit vite congé en s'éclipsant direction la chambre, mon regard se porta sur Charlie ainsi que mes mains vides du fait qu'il venait de me retirer le sac poubelle. Qu'à cela ne tienne, j'aiderai autrement s'il le fallait. Quand j'avais une idée fixe, il était inutile de tenter de m'empêcher de la réaliser. C'est vrai que ses collègues étaient déchaînés ce soir là puis il fallait être vraiment aveugle pour ne pas voir qu'ils tentaient de me rapprocher de mon voisin ou encore de nous charrier. C'était flagrant comme le nez au milieu de la figure. De grands gamins ce trio mais qui me faisait du bien finalement. Pour une fois encore, j'étais du même avis que McPreston, j'avais vraiment besoin de penser à des choses plus légères et rire ainsi que m'amuser un peu, après toutes les mauvaises nouvelles que j'avais connu ces derniers temps. " Vous avez bien fait… " dis-je sans entrer dans les détails. C'était suffisant, modéré mais juste, comme remerciement.

Alors que le SWAT continuait à ranger, tout comme moi, il me rappela que j'avais des cadeaux non ouverts, c'est vrai qu'avec cette soirée je n'y avais pas pensé une seconde, croyant que c'était cette fête improvisée qui était le cadeau lui-même. Effectivement, un petit tas de cadeau dans un coin de la pièce, derrière le buffet m'attendait à ma grande surprise. " Vraiment ? J'ai le droit à du bonus ? Vous êtes dingues… pour moi, c'était cette soirée qui était un véritable cadeau " dis-je en toute honnêteté n'osant pas vraiment prendre le pas vers l'endroit indiqué. J'avais encore des gobelets rouges dans la main, empilés que je m'apprêtais à jeter dans le sac que tenais Charlie. " Franchement vous êtes tous surprenant, tous autant que vous êtes " affirmais-je avec assurance avant d'enfin me diriger vers les quelques cadeaux.

Lançant à nouveau un regard au SWAT - qui n'était pas désagréable à regarder -, comme pour confirmation que je pouvais les ouvrir, il continuait en même temps à ranger certaines choses. A vrai dire, il y avait 4 cadeaux dont 2 enveloppes. Et j'ignorais qu'un petit extra supplémentaire m'attendais aussi par la suite. J'ouvris donc une petite boite emballée dans un papier rose quasiment fuchsia avec un ruban argenté autour. Me demandant bien ce que ça pouvait être, je montrais à mon partenaire de soirée le cadeau que j'avais décidé d'ouvrir et visiblement il n'avait pas connaissance de celui-ci vu sa tête " je crois que ce sera autant une surprise pour moi que pour toi ". Je l'ouvrais alors avec beaucoup de curiosité, c'était une boite en carton qu'il fallait encore ouvrir. Cela ne me pris pas longtemps et une fois l'intérieur visible, je saisis un morceau de papier sur lequel il était écrit ' Pour la prochaine fois où vous serez encore menottés, ce sera plus agréable' et le mot était signé par le nom des deux collègues déchaînés. Je ris. Forcément, je ne pouvais faire autrement que d'être juste amusée et montrais à Charlie le contenu du paquet " Tes collègues ont beaucoup d'humour… mais c'est vrai que si toutes les menottes étaient comme ça, les gardés à vue se bousculeraient aux portes du commissariat ". Je tenais en mains une paire de menottes dont le contour était rembourré afin que deux partenaires puissent un peu s'amuser et laisser voguer leur imagination. " J'irais les remercier personnellement " dis-je sur un ton humoristique… avant de préciser " peut-être même que je pourrais moi-même leur faire tester l'achat… " voyant l'expression sur le visage du voisin charmeur, je précisais sans tarder "….entre eux bien sûr !". Evidemment que je n'avais nulle intention de me menotter à l'un d'eux sciemment. Si jamais ça devait arriver de nouveau… je préférerais encore que ce soit au chef de l'équipe des SWAT. Finalement nous étions parvenus à collaborer en janvier, être menottés, on maîtrisait.

Le voyant continuer de ranger de nouveau, j'ouvris donc le 2nd cadeau. Il contenait 2 livres magnifiques. L'un portait sur des photos des plus beaux endroits dans le monde. Le 2e portait sur l'histoire du cinéma, les films et acteurs d'époque, des secrets révélés et des explications sur des styles cinématographique… extrêmement intéressant. " Franchement je suis gâtée… ils sont superbes ces ouvrages !" .
J'avais de la chance d'avoir tous ces gens dans mon entourage finalement. Bien que j'étais ici que depuis 6 mois, j'avais l'impression de réellement avoir un clan d'amis avec qui je pouvais partager des choses et passer de bons moments. Comme si j'avais vécu ici depuis bien plus longtemps. Puis à cet instant, je réalisais qu'il n'y avait aucune tension entre Charlie et moi - du moins aucun sujet de divergence qui n'avait encore pointé le bout de son nez pour qu'on ait envie de se disputer ou d'avoir le dernier mot - ce qui était aussi parfois reposant. J'ouvris par la suite une autre enveloppe en lui affirmant " Je m'occupe de la cuisine dès que j'ai fini d'ouvrir les cadeaux ". J'étais effectivement déterminée à lui rendre service. C'était normal. Une enveloppe comportait de l'argent, les invités s'étaient cotisés pour m'aider un peu à accéder à un de mes rêves de voyage. J'en étais plutôt gênée à vrai dire car ce genre de cadeau mettait généralement mal à l'aise. Mais ils n'étaient pas là pour que je le leur dise moi-même alors les remarques retentirent aux oreilles de McPreston.
Puis je pris la dernière enveloppe en main et me déplaçais dans le salon en l'ouvrant. Et là, en lisant le courrier j'en étais sans voix. Quelque chose d'incroyable dont j'ignorais même que c'était possible. D'ailleurs, je lu le courrier à voix haute, une attestation me faisant part du fait que je parrainais désormais un jeune éléphant…. en toute honnêteté, je n'avais jamais signalé en particulier qu'il s'agissait d'un animal que j'affectionnais particulièrement mais j'en étais simplement scotchée " j'y crois pas… comment est-ce possible ?! " mon étonnement ne fut pas masqué, loin de là. Une photo jointe au courrier m'attendris alors, avant que je ne regarde fixement, les yeux écarquillés et la bouche presque bée, le SWAT " Comment avez-vous fait ça ?! C'est incroyable …. regardes " même s'il était déjà au courant, je ne pouvais m'empêcher de lui montrer de nouveau la lettre avec la photo " Un éléphant, un véritable éléphant, tu te rends compte ? ". A la fin du courrier, j'étais même conviée à lui rendre visite. J'ignorais que c'était possible… j'avais bien sûr l'honneur d'être marraine d'une jeune fille - dont je n'avais pas eu de nouvelles depuis longtemps il fallait l'avouer ni de sa mère qui était une excellente et proche amie de Los Angeles - mais dont j'étais très fière depuis sa naissance. Mais parrainer un animal, c'était tout autre et vraiment une expérience inédite pour moi.
Fiche (c) Espe

.........................................

   
a lil' tenderness


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »   Lun 13 Mai - 20:52


Charlie avait accepté de mettre entre parenthèse le rangement pour ouvrir ses cadeaux, du coup, son voisin avait fait une pause pour la regarder faire. Il était curieux de savoir ce qu'il y avait dans le paquet qui ne venait pas du groupe. Et il ne fut pas déçu, des menottes... Ses collègues allaient mourir la prochaine fois qu'il les verrait. Comment pouvaient ils être aussi stupide. Mais heureusement, sa voisine le prit plutôt bien. Elle en rigolait et comptait les remettre à leurs places - moins violemment qu'il avait prévu -. Cependant, le sous entendu était clair. Ils avaient fait ça en rapport à la fois où ils s'étaient retrouvés menotté dans un placard.
Le jeune homme reprit le ménage, car il savait ce qu'il y avait dans les paquets suivants. Il ne s'occupait plus d'elle sauf lorsqu'elle parlait, réagissait à ses cadeaux. Les livres lui plaisaient, l'enveloppe d'argent l'aiderait si elle voulait faire le voyage, mais ce fut le parrainage de l'éléphant qui lui fit le plus plaisir. Bien entendu, Harper était comme ça. L'humain avant le matériel. D'ailleurs, elle lui colla la photo de l'éléphant sous le nez en la secouant pour lui faire voir. Sauf qu'il l'avait déjà vu et qu'elle devait arrêter si elle ne voulait pas le faire loucher. Il lui attrapa donc la main et la fit descendre pour voir son jolie sourire.

« Je ne pensais pas que tu l'aimerai autant... Je m'étais même préparé à devoir l'adopter. J'aurais mis sa photo à côté de mon panda. »

L'agent du Swat croisa le regard de la femme pour qui il avait le béguin et baissa directement les yeux. C'était de plus en plus dur de la regarder quand il savait qu'au fond elle ne l'aimait pas autant qu'il l'aimait lui... Cette fête, ces cadeaux, c'était bien beau, mais ça n'avait pas changé grand chose entre eux. Il l'avait à peine vu et à vrai dire ça n'était pas plus mal parce que comme ça il n'avait pas à l'affronter. Sa froideur. Son manque de tact. Et pourtant il avait beaucoup changé pour elle, il avait essayé de grandir, d'être plus mature.

« Tu sais je devrais ranger parce qu'il se fait tard. »

Et par là il voulait lui faire comprendre qu'elle devait y aller pour qu'il puisse ranger. Charlie voulait essayer de passer à autre chose parce que c'était dur de tenir à quelqu'un sans retour. Fin essayer... Il se donnait le temps. Il tenait à sa voisine plus qu'il ne le devrait. Sans retour, il essayait toujours même s'il n'avait pas avancé en 6 mois. Alors de l'homme discret, il se transforma en homme froid. Charlie la lâcha et attrapa de nouveaux gobelets rouges qui trainaient. Il mettait tout dans le sac poubelle, c'était mécanique, mais comme il l'avait dit, il se faisait tard et il devait dormir.

.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »   Lun 27 Mai - 22:23


Charlie & Charlie
Je n'arrivais toujours pas à croire que c'était possible de parrainer un animal tel un éléphant. ça avait été depuis bien longtemps un animal pour lequel j'éprouvais une certaine affection, de par sa délicatesse, force et vulnérabilité en même temps - et ce depuis toujours - car on pouvait y voir une grosse bête mais je voyais cet animal tout à fait différemment en plus du symbole qu'il dégageait.

Je souris encore un peu bêtement en ne me lassant pas de regarder la photo du jeune éléphant. Le mot panda attira mon attention. Je fixais désormais Charlie avec un air étonné. " Un panda ? Tu as adopté un panda ? " je n'en revenais toujours pas. Décidément ce soir, je ne pouvais être plus surprise. M'attendant à ce qu'il m'en parle davantage, incontestablement le SWAT laissa paraître une tristesse dans le fond, une déception ou encore un mal aise. Je pouvais clairement le voir dès lors qu'il détourna son regard du mien en changeant de sujet et prenant un ton un peu froid et distant.

Refusant qu'il me tourne le dos pour reprendre son activité, je ne savais comment aborder le sujet de ce qui le tourmentait mais bien évidemment ça me faisait de la peine de le voir ainsi alors que la soirée s'était avérée être la meilleure que j'avais passée depuis de nombreux mois.

" McPreston ! " lançais-je d'un ton un peu fort pour qu'il me regarde. " Qu'est-ce qui se passe… ? La soirée s'est très bien déroulée, on a tous passé un excellent moment, il n'y a eu aucun problème et les invités se sont tous amusés, sans exception, puis là, je suis on ne peut plus enthousiaste du magnifique cadeau que vous m'avez offert et pourtant tu me fais cette tête ?! ". Posant une main sur ma hanche, je prenais moi aussi un air un peu étonnée de son comportement. Etais-je aveugle au point de ne pas cerner ses sentiments flagrants ? Ou essayais-je simplement d'esquiver le sujet sachant que je ne savais pas réellement que penser… ? Finalement c'était peut-être moi qui soufflais le chaud et le froid, sans m'en rendre vraiment compte.

M'asseyant sur son canapé en réalisant que je me montrais un peu maladroite dans mes propos je tentais de ralentir le rythme. " Excuses-moi ". C'est vrai qu'il ne devait rien m'expliquer après-tout. Puis ça se concevait, son explication. Peut-être que dans le fond il était juste fatigué de cette soirée et voyait encore un peu de ménage à faire ceci dit, c'était cette distance et froideur soudaine qui me travaillaient. " J'ai remarqué tous tes efforts pour faire les choses au mieux possible, mais… c'est … compliqué ". Compliqué ? Je ne savais plus trop où j'en étais plutôt, ce qu'il attendait de moi. Et pour l'instant, prendre les choses comme elles venaient était la seule façon dont je pouvais avancer. Une chose à la fois. Ne le quittant pas des yeux, mon regard de nouveau doux se posa dans le sien "… alors, tu m'en dis plus sur ton Panda ? ".

Ma main tapotait doucement la place libre à côté de moi. Je n'étais pas prête à partir de suite..
Fiche (c) Espe

.........................................

   
a lil' tenderness


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »   Mer 29 Mai - 12:49


Charlie s'était enfermé dans sa coquille. Les mots que venaient de prononcer la brunette étaient de trop. Elle avait commencé par hausser le ton, puis lui dire que c'était compliqué avant de tout repousser du revers du bras en voulant parler de son panda. Elle savait donc quel était le malaise, pourquoi il était si mal et elle préférait l'ignorer. Le chemin de la facilité, sauf que ce soir, il avait atteint son point de rupture. Alors quand elle tapota sur le canapé à côté d'elle, il lui tourna le dos, reprit le sac poubelle pour y mettre des verres.

« Je dois finir de ranger. »

Il ne pouvait pas dire qu'il avait tout de suite fondu sur sa voisine, non au début ce n'était qu'une histoire de physique. Il aurait voulu la mettre dans son lit et l'oublier comme toutes les autres. Mais elle avait refusé, elle avait été la première. Elle l'avait engueulé, critiqué, remis à sa place plus d'une fois et pourtant il avait gardé son regard sur elle. Hoché la tête et changé pour elle. Grandis, pris en maturité... Pour elle, il avait fait plus qu'il n'avait fait pour aucune autre femme. Et jusqu'à présent, ça ne lui avait valu que d'être malheureux.
Le jeune homme savait que c'était vache de finir la soirée comme ça, mais il ne lui restait plus beaucoup d'air. Il ne savait plus quoi faire, ni comment avancer. Sa mère l'avait bien compris et le forçait de moins en moins à se caler avec une femme, ils parlaient de la voisine ensemble à présent. Elle l'aidait dans le processus de changement, mais surtout pour la poursuite de sa vie sans cette belle brunette. Elle lui avait même proposé de retourner au Texas et il y pensait de plus en plus. Être avec sa famille, en sécurité. Et peut être même repartir vivre à Hawaï après.
Son salon commençait à reprendre une apparence normale, mais elle refusait de partir, elle restait assise sur le canapé et attendait qu'il vienne. Et il finit par poser - jeter - le sac par terre et il alla se mettre face à elle. Debout, avec son regard sombre, il pouvait faire peur, mais ce n'était pas le but. Il cherchait juste à cacher sa tristesse. En espérant que ça fonctionne.

« Pourquoi dire que c'est compliqué quand on sait très bien que jamais tu ne laisseras un gamin comme moi s'approcher de toi ? »

Il serra les dents, les points... Il était raide dingue d'une femme qui ne voulait rien avoir à faire avec lui. Dans son malheur, il tenta de voir du positif grâce à ce que Ruby lui avait dit. Il l'aimait, mais ne l'avait jamais eu, du coup, il n'avait jamais eu à ressentir la perte de l'amour, du seul, de l'unique. Il avait juste droit au mur glacial de la reine des glaces. Maigre consolation.

« Tu m'as laissé espérer et j'aurais préféré que tu m'arrêtes dès le début. J'aurais pu essayer de passer à autre chose... »

.........................................
Love her



Dernière édition par Charlie McPreston le Ven 31 Mai - 9:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »   Jeu 30 Mai - 17:53


Charlie & Charlie
Depuis maintenant près de 7 mois je côtoyais mon voisin. J'avais été très observatrice de ses faits et gestes, peut-être davantage qu'il ne l'aurait cru. Même si je m'abstenais de faire des remarques en tout genre, ça n'empêchait que j'avais constaté une évolution -positive- dans son comportement. Les fêtes bruyantes étaient de moins en moins nombreuses, c'était un homme finalement plus attentionné qu'on ne l'aurait cru. Ce SWAT méritait qu'on apprenne à le connaître. J'avais toujours été habituée à ce voisin enthousiaste, motivé, drôle et vif. A cet instant, je voyais devant mes yeux l'inverse. Il était froid, distant, mal à l'aise. Restant toutefois l'observer malgré sa remarque et ne bougeant pas du canapé, mon regard restait posé sur l'hôte.

Les yeux presque écarquillés, je trouvais sa remarque inattendue, sur le coup. D'ailleurs aucun mot ne sorti de ma bouche avant qu'il s'étale encore plus sur ses états d'âme. Lorsqu'il me parlait, je ressentais qu'il était triste et peut-être en colère, comme s'il m'en voulait d'avoir presque fait de lui un pantin, dans le sens où il s'était bonifié ou avait tenté de me plaire sans que je ne réagisse à sa guise. Loin de moi l'idée de le contrôler ou de le changer, j'ignorais où j'en étais dans ma vie personnelle, jamais concrètement nous avions évoqué cela, mais McPreston m'avait clairement faite comprendre dès le départ qu'il voulait me séduire, du moins c'était un peu un jeu plus qu'autre chose. Mais l'air qu'il pris à ce moment me paru plus sérieux, comme s'il me révélait réellement le fond de sa pensée, ce qu'il avait sur le cœur.

" Ce n'était pas mon attention…. ". Le silence. Les quelques secondes de silences me permirent de retrouver les mots bien que ça s'enchaînait sans que je n'y réfléchisse vraiment. Là, de suite, j'aurais été incapable de donner un nom à ce que j'éprouvais. Juste de la gratitude. Reconnaissance qu'il se soit investi pour m'offrir un si bel anniversaire, un souvenir inoubliable. Touchée par ses attentions. C'est vrai qu'il me tapait moins sur le système que lorsque nous nous étions rencontrés. Bien que des désaccords substituaient, je n'étais pas au point de ne pas le supporter, j'étais passée à une autre étape dans l'affect. Je commençait tout juste à apprécier les moments où l'on ne se disputait pas, où il n'était pas l'enfant immature et irresponsable qu'il m'avait montré quelques mois auparavant.

Je me levais donc pour m'approcher de lui, tout en parlant d'un ton doux " Je dis que c'est compliqué car je ne sais pas où moi j'en suis, ni même ce que je ressens ou ce que je veux ". Mon regard évoquait une certaine culpabilité, une once de tendresse, et ce, pour la première fois à son égard. Ce serait mentir de dire que je préférais l'éviter, finalement je m'y étais habituée à le voir dans les parage et le fait qu'il soit subitement distant était assimilé à quelque chose de désagréable, quelque chose que je ne souhaitais pas. " Je ne t'interdis pas d'être avec qui que ce soit. Ne sois pas malheureux à m'attendre ". Je m'avançais encore plus de lui, ce n'était pas de l'amour que j'éprouvais à son égard, pas pour l'instant, comme si je ne pouvais pas, quelque chose me retenait. Quelqu'un plutôt. Le passé m'empêchait d'avancer, d'y voir clair et c'était comme si j'étais engluée dans une situation, qui peut-être barrait le chemin du bonheur ou de l'essaye d'un partage avec quelqu'un. Peut-être était-ce le nouveau que je n'étais pas prête à expérimenter, devoir se dévoiler, ce qui n'était pas dans mes habitudes. Un tas de choses me bloquaient.
" Ecoutes Charlie, je crois que ce sera bien la 1ere fois que je t'avoue ça mais…. j'ai réellement passé un bon moment ce soir, j'ai l'impression qu'on parvient peu à peu à s'entendre, et je ne voudrais vraiment pas perdre ça ". Un rapprochement progressif, voilà ce que je dirais pour qualifier ce qui se passait entre nous. Du moins de mon côté. J'étais nettement moins sûre de lui. " Ne sois pas comme ça avec moi, s'il te plaît… ". Je n'aurais pas fait le regard du chien battu pour l'attendrir, mais seul le temps me dirait que faire. Il m'en fallait. " Tu m'en veux ? " demandais-je alors, inquiète de ce qu'il pensait.
Fiche (c) Espe

.........................................

   
a lil' tenderness


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »   Sam 1 Juin - 9:55


Le célèbre 'C'est compliqué' lui était tombé dessus et c'était dur à avaler. Pas à cause de son égo, mais parce qu'il était réellement tombé sous le charme de cette jolie brune. Il avait tenté de la draguer pour l'avoir une nuit dans son lit au départ, mais il avait vite compris qu'elle était différente des autres. Qu'il voulait plus. C'était surement du au fait qu'elle se refuse à lui. Mais en tout cas, il avait changé pour elle, pris en maturité... Et maintenant ça. C'était douloureux et il ne pouvait plus la regarder dans les yeux. Il les baissa en signe de défaite et la laissa avancer vers lui, même s'il n'écoutait plus que d'une oreille ce qu'elle racontait.
Aller avec une autre, elle disait ça comme s'il pouvait le faire du jour au lendemain. Plus d'un semestre qu'il voulait être avec elle et qu'il n'avait plus fait un pas vers une autre femme. D'une, il était hors service, mais en plus, il n'avait pas envie de se remettre en service... Sa mère avait surement raison lorsqu'elle disait qu'il finirait seul, sans femme et encore moins avec des enfants.
La jeune femme se rapprocha encore plus de lui et cette fois il eut le besoin de faire un pas en arrière. De prendre un peu de distance face à cette femme qui avait tant de pouvoir sur lui. Elle ne le voulait pas alors pas besoin de le pousser dans ses retranchements pour rien. Mais si elle s'approchait comme ça c'était pour savoir s'il lui en voulait. Lui même n'en savait rien alors il répondit mécaniquement.

« Non. »

De toute façon, s'il devait en vouloir à quelqu'un, se ne pourrait être qu'à lui même. Il y avait cru alors qu'elle lui avait toujours fait sentir qu'il ne lui plaisait pas. Charlie avait fausse route, pendant trop longtemps, il avait cru qu'il pourrait trouver la paix avec sa voisine. Un joli film qui ne serait jamais réalité. Maintenant il devait bomber le torse et faire comme si de rien n'était. Il refusait de montrer ses faiblesses et sa tristesse. Surtout sa tristesse. C'était quelque chose qu'il n'aimait pas partager.
Le grand brun rassembla tout son courage, sa force et leva les yeux. Ces derniers étaient brillants, il n'avait pas besoin de les voir pour le savoir, il le sentait. Satané tristesse. Il était encore à des lieux de verser des larmes... Pas si loin, mais il savait se tenir. Pas devant elle. Ni devant personne. S'il devait craquer, il serait seul.

« Non, mais tu donnes raison à ma mère. Les bimbos je sais les attirer, mais les femmes j'en suis incapable. »

Après ça, la mama McPreston allait se faire un plaisir d'écraser son fils. Surtout que Donovan venait d'en mettre un troisième en route. Comme s'il voulait énerver son frère. Se vanter. Il ne l'avait pas fait dans ce but là, mais Charlie se sentait d'autant plus seul. Sans copine, sans enfant, juste un boulot. Même ses collègues réussissaient à se caser avec des femmes exceptionnelles alors pourquoi pas lui ?
Il se baissa et ramassa son sac poubelle, si parler faisait autant de dégâts, il préférait se concentrer sur le ménage. Il reprit sans prévenir en ramassant tout ce qui trainait. Mais au fond il n'avait qu'une hâte, c'était qu'elle se sauve pour qu'il puisse aller manger un morceau d'ananas et trouver des billets d'avion pour aller sur son île. Fuir le continent.

« Je ne t'en veux pas, par contre je préfèrerai que tu partes. »

.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »   Dim 2 Juin - 22:41


Charlie & Charlie
Je culpabilisais. Culpabilisais d'être incapable de mettre un mot sur ce que je ressentais à cet instant à l'égard de mon voisin et d'agir en conséquence. J'aurais vraiment voulu ne pas être à l'origine de cette froideur, de cette peine qui lui était causée et pourtant, je n'avais été capable que de lui faire de la peine. Ce soir qui plus est, encore plus. Ce n'était pas ce qu'il aurait du avoir en retour, avec la façon dont il s'était démené pour me faire plaisir, voilà comment je le remerciais. Le voyant reculer suite au pas que je faisais vers lui me faisait vraiment réaliser que j'avais mis fin à cet espoir. Qui plus est, peut-être qu'il était certain d'un certain sentiment mais que de mon côté ce n'était pas la même chose, pour l'instant peut-être. Je commençais à peine à l'apprécier. Je me rattachais également trop au passé, de peur de connaître une relation nouvelle, encore inconnue.

A vrai dire je ne savais plus où j'en étais et me contentais d'une "bonne entente" naissante. Visiblement c'était insuffisant. Lorsqu'il dériva son regard vers moi, je vis les petites lueurs dans ses yeux, celles qui venaient lorsque la tristesse s'apprêtait à humidifier ces derniers. En soi, ce qu'il venait de dire était une fois de plus un compliment, je n'étais pas une de celles qu'il avait fréquenté au début de mon emménagement. " Ce n'est pas vrai. J'ai bien vu l'homme que tu veux être, le père que tu veux devenir. Et je sais que ce n'est pas avec une bimbo comme tu dis, que tu parviendras à construire cela. T'as un bon fond McPreston, et sous tes airs de beau-parleur je commence à voir l'homme responsable et à l'esprit ouvert qu'il y a derrière. Ne la laisse pas te coller une étiquette, je suis persuadée que tu n'es pas ce qu'elle pense. Ne te réduis pas à la manière dont elle te vois. Prouves lui le contraire ".
C'était les seuls encouragements que je pouvais lui faire, le coup de boost que j'étais capable de lui donner. Je le souhaitais. Pour lui, son intérêt ne me laissait pas indifférente, ce serait mentir que de dire le contraire.

Le voyant continuer dans le rangement, je remarquais que je n'étais désormais plus la bienvenue. Il me le faisait comprendre. La lettre avec la photo de l'Eléphant en main, j'y jetais un dernier coup d'œil. " Je crois que le rencontrer attendra, cette première visite, elle était pour toi et moi ". Un peu déçue évidemment, je ne me voyais pas y aller seule. ça aurait été un moment incroyable que j'aurais plutôt préféré partager avec le SWAT, qui était à l'origine d'un si magnifique cadeau. C'était à peine s'il osait de nouveau me regarder. Pour la 1ere fois depuis que je le connaissais, je le voyais comme affaibli d'un point de vue moral.
Je décidais donc de ne pas m'imposer davantage, ça n'aurait fait qu'empirer la situation ou le silence qui était désormais devenu pesant. " Ne me juges pas si vite sur mes paroles. Je fais de mon mieux pour avancer dans la vie ".

Je lançais mon regard vers cet homme qui se renfermait subitement devant moi, et qui continuait à montrer une certaine distance. "Tu peux réaliser tes objectifs, tes rêves. Peut-être que tu ne le vois pas mais, tu as encore toutes les cartes en main Charlie ". Il était vrai que je voyais en lui un homme persévérant plein de bonne volonté. Depuis quelques semaines, pour être honnête, je le voyais différemment que lorsque nous étions en Octobre ou Novembre. Cet homme avait vraiment changé sous mes yeux spectateurs. Initialement je n'avais pas fait le lien avec moi-même mais ce soir, les choses c'étaient éclaircies. J'espérais pour lui qu'il soit comblé. Sincèrement. Je me dirigeais donc vers la porte d'entrée, les cadeaux en main et la peine sur le cœur en plus.
Fiche (c) Espe

.........................................

   
a lil' tenderness


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »   Mer 5 Juin - 10:25


S'il avait réussi à fermer sa bouche quelques minutes de plus, il aurait peut être été faire ce voyage avec elle, mais là c'était foutu. Il avait tout gâché. Pas seulement son bonheur, mais celui de sa voisine. En plus elle refusait de profiter d'un cadeau qui lui avait été fait par tous ses amis. Un vrai boulet dans toute sa splendeur. Le jeune homme releva les yeux sur elle, toujours triste - et surement un peu en colère -.

« Mais tu refuses que je t'aide... Je ne suis pas un frein à la vie. »

Et il appuya bien sur le 'je'. Il s'en foutait bien que d'autres personnes l'aident à avancer dans sa vie, il voulait être là pour elle, mais elle ne le souhaitait pas. Il n'avait pas d'autre choix que d'accepter et de la laisser faire ce qu'elle voulait. Mais il lui faisait aussi comprendre que si elle choisissait de ne pas lui donner sa chance, il aurait besoin d'espace. Qu'il ne voudrait plus la voir. Tout ou rien. Le jeune homme ne faisait pas ça dans l'optique de la blesser, mais plutôt pour minimiser les dégâts. Lui même se sentait détruit de l'intérieur.

« Je veux la carte Harper. »

Elle s'était approchée de la porte et semblait tout aussi déçue que lui, il lui avait fait oublier cette magnifique soirée pour ses propres envies... Alors quand elle avait parlé de cartes, il lui avait semblé bon de juste dire ce qu'il avait sur le cœur. Sans méchanceté ou rancœur. Il la voulait elle et si elle ne le voulait pas il passerait à autre chose. Il allait être triste, probablement incapable de s'attacher à une nouvelle femme, mais il serait obligé. C'était la vie et elle ne s'arrêterait pas pour lui. Malheureux ou non. Car il n'était pas prêt à se foutre en l'air, même pour elle.
Charlie partit rejoindre sa voisine près de la porte et il la regarda dans les yeux. Il avait laissé un espace infiniment petit entre eux, pour la secouer, pour essayer de la faire ressentir des choses. Il n'était plus sur de pourquoi il faisait les choses. Puis il lui dit qu'elle devrait faire le voyage avec Jax. Il était sur que le jeune homme serait heureux de pouvoir voyager un peu, et elle en avait aussi besoin.

« Je vais te laisser y aller. »

Le jeune homme se pencha sur elle et déposa un baiser sur le haut de sa pommette avant de s'écarter d'elle. Retourner vers le cœur de son appartement pour ne pas la voir partir. La nuit allait être longue, les jours à venir aussi. C'est dans ces moments là que la solitude se faisait pesante.

.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Contenu sponsorisé
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »   

Revenir en haut Aller en bas
 

[2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »
» CHARLIE X)
» [Suggestion] Cadeaux Secrets de Noël
» Charlie-Swan (pas fini!!!)
» Charlie la licorne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You're About Forty :: 
Bienvenue sur YAF
 :: La dépêche de YAF :: Récupération
-