Partagez | 
 

 [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   Lun 22 Oct - 13:34


Pineapple vs Porcupine . Round I.





poor little miss Harper ▬ Charlie était chez lui depuis quelques minutes lorsqu'il entendit quelqu'un toquer à sa porte avec furie. Il savait très bien qui s'était parce qu'il avait fait une énorme connerie. Sa voisine n'avait pas été très gentille avec lui au boulot et il s'était donc vengé en rentrant.
Presque tous les vendredis soir, il déposait une bouteille de vin devant chez elle, mais se soir, il l'avait vidé sur son paillasson. Et il avait rajouté des tranches de bacon. Et oui... Vraiment en colère le jeune homme.
Sa mère lui en aurait collé une si elle l'avait vu faire ça. Elle lui avait toujours appris à ne pas rendre les coups par des coups, mais ça avait été plus fort que lui. Charlie Harper l'avait poussé trop loin. Donovan aurait été fier de lui. Il était très fier de lui.
La blague n'étant pas finie, il se munit de ketchup et alla ouvrir la porte. Tout était déjà prêt près de la porte. Ben oui, il avait besoin de plus que du ketchup pour finir sa pizza Hawaïen. Le ketchup vrai, c'était juste mieux. Le petit plus.
La porte s'ouvrit sur une Charlie en colère et il se mit à sourire. Il ne lui laissa pas le temps de parler avant de l'attaquer avec du ketchup, puis des petits morceaux d'ananas et une pluie de fromage râpé. Elle allait le tuer, mais lui, ça le faisait marrer. comme un gamin. Il n'avait pas encore grandit.

Bienvenue à Honolulu Miss Harper.

Charlie fit un pas en arrière pour voir le résultat final. C'était vraiment pas mal... Il devait vraiment montrer ça à son frère.

On prend la pause pour mon petit frère.

La brunette n'avait vraiment pas l'air heureuse, du coup il se mit à rire pour de bon. Elle ressentait enfin ce qu'il avait ressenti dans la journée.

Sinon j'ai vraiment fait une pizza. Tu veux venir partager ? Après une douche peut être...





.........................................
Love her



Dernière édition par Charlie McPreston le Lun 22 Oct - 18:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   Lun 22 Oct - 17:02

Pineapple & Porcupine
"Non mais vous vous fichez de moi ?! Vous croyez sérieusement que j'ai envie, après une journée comme celle ci, de manger une pizza avec gamin dans votre genre incapable de se contrôler ?!" J'avoue que j'étais un peu sur les nerfs en affirmant cela d'un air sérieux et fort mécontent, mais il fallait avouer qu'il l'avait bien cherché. Bon, je crois qu'il serait préférable de reprendre du début car ça doit paraître un peu incompréhensible cette situation.
flashback :
Spoiler:
 

Voilà qu'après un échec pareil, j'étais confuse auprès du capitaine Willows qui m'affirma que ça ne faisait rien. Certes ça n'allait pas rendre la tâche plus facile cependant dans la précipitation, le suspect avait laissé plus de traces qu'il n'aurait du ce qui facilitait son identification. Le retrouver ne serait donc pas chose impossible, cela dit, maintenant qu'il savait qu'il était repéré, que la police avait un œil sur lui, il agirait certainement plus rapidement avec ses projets d'explosif. il fallait donc être sur ses gardes. A la fin d'une journée pareille, il était juste temps de rentrer chez moi, me relaxer un peu, je ne pensais qu'à un bouquin dans un bon bain chaud. C'est une fois chez moi, enfin détendue vers les 22h que j'entamais les pages de mon roman, mais un bruit de fond me dérangeais, une musique, qui ne cessait pas. Je tentais de patienter un peu mais, ma patience a des limites. Au bout de 30 minutes je sors donc du bain, pas du tout relaxée, me sèche et me vêtis avant d'aller toquer à la porte du voisin de pallier, juste en face. Ni une ni deux mon cœur rate un battement lorsque je découvre à ma plus grande surprise le SWAT que j'avais côtoyé dans la journée. Je cru halluciner, l'homme qui m'avait pourri la journée était en plus de ça mon voisin. Je lui demandais de baisser d'un ton avec sa fête mais "parles à ma tête mon c*** est malade ", il n'y a rien changé du tout ! Le lendemain matin au réveil j'ai même eu le droit à une de ses "conquêtes" du soir, venant toquer à 7h30 à ma porte, vêtue d'une de ses chemises qui plus est, et elle était là, à me quémander ça parce qu'elle voulait faire une "surprise" à son Charlie et lui préparer un petit déjeuner au lit. Bref, ça m'horripilais. Et en plus il s'appelait Charlie aussi. j'avais tiré le gros lot. En tout cas, je l'envoya dégager rapidement parce que de toute façon, je n'étais pas du tout café.

Le Vendredi soir, devant ma porte je découvre une bouteille de vin avec un mot de Charlie qui voulait sans doute vouloir se faire pardonner pour la veille et la bimbo. Je haussais alors les yeux au ciel en me disant qu'on achetait pas les femmes avec des cadeaux. Puis il m'agaçait de toute façon alors ça n'allait pas être une bouteille de vin qui changerait les choses. Ni même celle du vendredi suivant... quoique la bouteille n'était non pas posée sur le paillasson mais entièrement vidée, avec divers ingrédients. Je cru péter un plomb quand je vis ça, je revenais du boulot, fatiguée, après avoir passé la journée sur une enquête que je pu heureusement boucler et trouver cet amas d'aliments sur le seuil de ma porte ne me plut absolument pas. D'ailleurs, je tombais visiblement bien car le gigolo de Charlie sortait avec du Ketchup dans les mains dont il n'hésita pas à m'asperger le temps que je dise "ouf". je restais là, sur le cul du à son comportement et il eu même le temps de prendre une photo pour son soit-disant petit frère avant que je commence à m'énerver et l'insulter.

Suite du temps présent : Alors que je m'ôtais ce que je pouvais qui était accroché à mes cheveux, entre autre quelques morceaux d'ananas je poursuivis le sermon" ...et la faim dans le monde, ça vous dis quelque chose ? Les enfants qui crèvent la dalle et vous qui gaspillez toute cette nourriture, non mais je rêve ?! ". Je le regardai alors droit dans les yeux, et n'ayant pas hésité à lui pointer mon index sur le buste le temps d'un coup j'ajoutais " Et j'espère que vous avez l'adresse d'un bon pressing ou que vous êtes aussi doué pour le nettoyage que pour vos bêtises parce que je veux retrouver un paillasson niquel demain à mon réveil, c'est clair ?! ". je tournais une fois de plus les talons et entrais dans mon appartement une fois avoir enjambé le paillasson dégueulasse. Je lui souhaita donc ironiquement un bon appétit avant de claquer ma porte. Je repensais soudainement au commentaire de la douche qu'il s'était permis de faire, il n'avait vraiment peur de rien celui là !
code by biscotte
[/color]

.........................................

   
a lil' tenderness


©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   Lun 22 Oct - 19:29


Pineapple vs Porcupine . Round I.





poor little miss Harper ▬ Charlie avait été un peu brute avec sa vengeance, mais il ne regrettait rien. Il avait eu une mauvaise journée et quoi de mieux que de rire le soir pour oublier tout ça. Surtout si sa victime était sa voisine - son problème du jour -. La belle n'avait pas du tout apprécié et du coup, elle s'était mise à crier. Ce devait vraiment être agaçant pour elle de le voir sourire. La miss Harper finit par s'en aller comme une furie en claquant sa porte.

Aller viens porcupine.

Comme Charlie n'était pas un mauvais garçon, il nettoya son bordel et alla toquer à la porte de sa voisine. Elle ne répondit pas alors il se permit d'entrer et resta quelques secondes dans l'entrée. Il ne s'attendait pas du tout à voir un endroit pareil, c'était vraiment bien. Il s'avança, mais personne ne semblait en vue. Curieux il fit le tour de l'endroit avant d'être attiré par les escaliers. Il était curieux comme un gamin. Alors pousser la porte et entrer dans la chambre de la jeune femme ne lui posa aucun problème. Mais il était en retard, elle était déjà habillée alors il n'y avait plus rien à voir. Charlie toqua à la porte, malgré qu'il soit déjà à l'intérieur. La brunette se retourna enfin et il sourit devant son air étonné, mais surtout énervé de le voir là. Le grand brun s'appuya sur le bord de la porte et mit ses mains dans ses poches.

Ton capitaine veut qu'on se réconcilie. Tu dois venir manger chez moi. C'est ses ordres, pas les miens.

Charlie savait mentir depuis toujours, c'était presque impossible de repérer lorsqu'il mentait. On le lui avait appris et ré appris durant ses formations au SWAT. La belle ne semblait pas le croire, mais elle pouvait toujours appeler son chef, celui ci confirmerai les dires du tireur, car ces deux là étaient bons amis.
Voyant que Charlie ne bougeait pas dans sa direction, il alla un peu plus dans la chambre pour la prendre. Cependant ses yeux se posèrent sur un tiroir ouvert et ses yeux s’écarquillèrent. Jamais il n'aurait pensé que la jolie brunette pouvait porter ce genre de sous vêtements. Il l'imaginait plutôt vieille fille, en fait, c'était une coquine en lingerie fine.

Les habits c'est en option chez moi, tu peux t'en passer si tu as trop chaud.

Charlie reçut une petite fessée avant que l'homme ne quitte sa chambre. Monsieur pineapple se remit en route vers son appartement, parce qu'il ne voulait pas que la pizza brûle. Au dernier moment, il se retourna une dernière fois vers la chambre.

Je te donne cinq minutes et après j'appelle ton patron. A tout de suite.





.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   Lun 22 Oct - 21:50

Pineapple & Porcupine
Agacée par ce qui venait de se produire, j'entrepris donc d'essayer de me calmer et de penser à autre choses. Je savais bien après tout que c'était un vrai gamin ce voisin alors à quoi bon relever à chaque fois. Mais, je ne sais pas, c'était comme systématique, il fallait que je lui fasse comprendre que cette attitude ne me plaisait absolument pas. Je ne suis pas de nature aussi détendue que lui et irresponsable, ça doit certainement venir de là. En tout cas, il me fallut 5 bonnes minutes pour me dire que ça ne valait pas la peine de se prendre la tête pour la nième fois et qu'un douche dans la baignoire me ferait le plus grand bien. J'arpentais donc aisément les quelques marches menant à ma chambre puis de là j'avais accès à ma salle de bain. Il me fallut peut de temps pour me dévêtir et déposer le linge dans le panier prévu à cet effet. Je pris donc une douche chaude, fermant les yeux à chaque fois que l'eau venait me passer sur le visage. Après une bonne vingtaine de minutes, je passais une serviette autour de ma taille le temps de prendre un legging dans ma penderie ainsi qu'un T-shirt assez ample bleu, prenant forme une fois mis. Vêtue donc de façon décontractée, je me trouvait donc dans la chambre et sursauta en entendant toquer à la porte de ma chambre. Là je me retourna et vis M. Pineapple, les mains dans les poches en train de me regarder "Vous m'avez fait peur ! Qu'est-ce que vous faites ici ?! ". J'avais bien entendu sa fausse raison expliquant sa présence et à cet instant, je me maudis également d'avoir oublié de fermer la porte à clef après l'avoir claquée. Alors qu'il m'annonçait que le capitaine Willows souhaitait qu'on passe l'éponge, j'haussais un sourcil en le regardant. *Et puis quoi encore* pensai-je. Il ne manquait plus que ça, qu'ils se connaissent. Enfin, pour le moment j'ignorais le fait qu'ils soient amis était vrai. Et puis, ne le croyant absolument pas, j'avais nullement l'intention de contacter mon supérieur pour une broutille de ce genre. D'où le fait qu'avec un ton las je lançais un " Mais bien sûr... c'est curieux, je ne comprend pas pourquoi j'ai du mal à vous croire....". La mâchoire serrée, le regard fixe posé sur lui, je le regardais alors s'approcher en ma direction et ferma rapidement le tiroir à moitié ouvert sous ses yeux lui ayant laissé paraître mes sous-vêtements. " Vous en n'avez jamais assez d'être aussi immature et indiscret M. Pineapple ?" demandais-je alors. C'est vrai que pour être gonflé il l'était et puis il avait cette façon directe de dire les choses c'en était même parfois déstabilisant. Alors qu'il me donna une dernière consigne avant de quitter les lieux, je ne pu m'empêcher de répondre, faussement désolée " je suis navrée mais je ne vais pas pouvoir venir à votre petite sauterie parce que de une, ce n'est pas vraiment mon genre et de deux, j'avais prévu une soirée bien plus intéressante qu'une en votre compagnie. Je crois qu'il faudra sinon vous contenter de votre pizza 100% ananas pour vous réchauffer". Je soupirais alors sachant qu'il avait entendu la remarque mais pas dénié la relever. Il était donc parti et ce que je savais également, c'est qu'il était du genre têtu et inépuisable. Il pouvait insister sans relâche et le seul moyen de m'en débarrasser ce soir était de céder. Ce qui me pris 10 minutes à faire d'ailleurs car au bout de ce temps là, je daignais m'attacher vaguement les cheveux à l'aide d'une pince laissant ainsi quelques mèches négligemment tomber sur mes épaules, je saisis une salade végétarienne pré-faite dans mon frigo, enfila une paire de ballerines et ferma mon appartement avant de rejoindre le sien juste en face. J'eus d'ailleurs la surprise de voir le paillasson comme neuf, comme quoi, ça avait payé l'engueulade. Je toqua alors à la porte de chez lui jusqu'à ce qu'il m'ouvre et me permis de lui sortir encore un pic " vous voyez comment ça marche ? C'est ça ce qu'on appelle être civilisé, avant d'entrer chez les gens on toque à la porte et on attend qu'ils nous ouvrent. Enfin, je crois que de là où vous venez vous ne connaissez pas ça...clairement pas." J'avançai alors dans l'entrée et arrivait dans le salon où le thème du surf était clairement exposé. Il avait décidément un intérêt pour ce sport, sans aucun doute. les tons étaient sinon sobre tiraillant vers le gris, une antre de mec quoi. Mais en m'avançant dans la cuisine, c'était une pièce plus chaleureuse encore, vive et puis, qui l'aurait cru mais ce gars là ne faisait visiblement pas usage d'un micro-onde lorsqu'il comptait manger une pizza, c'était du "maison". Je pu le constater en voyant des ustensiles de cuisines et ingrédients en tout genre. " je ne savais pas que les gosses mal éduqués dans votre genre savaient cuisiner..." le voyant sortir la pizza du four, une pensée me vint alors, pendant que je posais ma salade sur la table de la cuisine " En tout cas ne comptez pas sur moi pour manger quelque chose de préparé certainement avec de chaire animale..." bien qu'il rétorqua que cette pizza n'en contenait pas et commença à me venter le délice qu'est la pizza " Hawaïenne", je répliquais du tac au tac "... ça n'empêche que vous êtes un véritable boucher, consommateur de viande .... et jai du mal avec ça. J'ai pas vraiment confiance en ce qui sort de votre four voyez vous....". Heureusement encore qu'il ne me força pas, mais cela ne m'empêcha pas de remarquer qu'il avait un sérieux trouble avec l'ananas, décidément il y en avait dans une quantité plutôt impressionnante. " Je ne sais pas d'où vous venez mais ça donne l'impression qu'il y a des concours des plus gros mangeurs d'ananas comme nous avons les mangeurs de hot-dogs. Je me demande comment vous pouvez manger autant, ça me laisse estomaquée". Bon ça venait aussi du fait que j'avais un petit appétit. En tout cas, j'ouvris enfin le couvercle de la salade et pris place sur une des chaises disponibles. Après un léger moment de silence, je m'interrogeai sur ses propos précédent donc fut obligée de demander " Vous le connaissez réellement le capitaine Willows ?"
code by biscotte
[/color]

.........................................

   
a lil' tenderness


©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   Mar 23 Oct - 11:11


Pineapple vs Porcupine . Round I.





poor little miss Harper ▬ Charlie avait été très arrogant en faisant irruption dans l'appartement de sa collègue, mais sa ruse avait fini par fonctionner. Elle avait accepté de venir manger chez lui, ça allait être tendu, mais c'était un début. Du coup, il avait retiré sa pizza du four et lorsqu'elle frappa à la porte il était en train d'ouvrir deux bières. La brunette était tendue comme la ficelle d'un string lorsqu'elle entra chez lui, elle observa pour juger l'endroit avant de le suivre dans sa cuisine. Cuisine où il y avait tout un coin avec des ananas.

Je suis originaire d'Hawaï.

Dit il pour toute explication. Tout le monde savait qu'Hawaï avait les meilleurs ananas du monde. Ça avait été son goûter, dessert, snack, pendant toute son enfance, et en grandissant il n'avait pas lâché l'affaire. Il avait continué d'adorer ce fruit. Charlie - la femme - reçut sa bière et il prit la sienne avant de se mettre à couper quelques morceaux de piments pour mettre sur sa pizza. Il lui expliqua en même temps qu'il était comme un frère avec le Capitaine Willows, mais en même temps tout le monde était son frère. Il était vraiment quelqu'un de gentil qui attirait l'amitié des gens. Elle le verrait si elle venait aux soirées qu'il organisait, avec un nombre énorme de collègue.

Stop ! On ne mange pas de truc tout fait chez moi.

Il lui retira sa boite de salade et la mit à la poubelle sans lui demander son avis. Le regard noir qu'il reçut ne le surprit pas, mais il s'en moquait. Charlie alla dans son frigo et sortit la pâte à pizza qu'il avait préparé la veille, il se mit à l'étaler avec un peu de farine. Il réfléchissait à ce qu'il allait mettre dessus tout en regardant sa collègue - toujours fâché la demoiselle -. Puis ça lui sauta à l'esprit. Il se munit de sa sauce tomate et l'étala sur sa base avant de se mettre à couper comme un fou tous les éléments dont il avait besoin. Des tomates fraiches, des poivrons - de toutes les couleurs, du fromage, des herbes, du basilic, il mettait tout ce qu'il pouvait imaginer pour que ce soit délicieux. Et hop au four pour une dizaine de minutes.

Un peu plus confiance dans celle ci ?

La sienne était en train de refroidir sur le côté, mais il n'y pensait pas, parce qu'il voulait montrer à son invité qu'il n'était pas si mauvais que ça. Du coup, plutôt que de rester silencieux pendant dix minutes dans la cuisine, il lui proposa d'aller faire un tour dans le loft. C'était chacun de son côté, car il l'abandonna dans la grande pièce pour pouvoir aller mettre de la musique - bien de chez lui - avant de s'affaler sur son canapé, sa bière à la main, les pieds sur la table basse et la tête en arrière. Un vrai pacha. Son père aurait été fier de lui...

Tu t'es perdue ou quoi ?

Dit il en se retournant. Il s'attendait à la voir derrière lui, car tout était ouvert dans son loft, sauf sa chambre qui était un peu à part avec la salle de bain. Elle avait du aller jeter un œil, comme lui se l'était permis un peu plus tôt. Il galopa comme un gamin pour rejoindre sa chambre et la vit sur le pas de celle ci. C'était clairement plus bordélique que la sienne.

Je te fais découvrir le lit si tu veux.

Le four sonna alors il lui donna une petite - grande - fessée avant de retourner vers sa cuisine pour s'occuper du repas pendant qu'elle faisait ce qu'elle voulait.





.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   Mar 23 Oct - 14:25

Pineapple & Porcupine
[color=black]Voilà que j'en apprenait un peu plus sur l'énergumène ce qui, contrairement à toute attente éveilla légèrement ma curiosité, cela dit, je n'en demandais pas plus et me contentais des propos qu'il me révélait. D'ailleurs je fut coupée dans mes gestes alors que je m'apprêtais ) manger un peu de la salade, la boîte se retrouva ni une ni deux au fond de sa poubelle. J'en restais bouche bée, la fourchette encore « en position » prête à piquer dans la verdure. Mon regard quant à lui se posa sur les mains du SWAT. Je pu à peine prononcer " ma sa..." mais je le vis rapidement s'activer et me préparer une pizza digne d'une végétarienne avec pleins de légumes coloriés, variés et savoureux. Cela m'ennuyait car j'avais cette manie de refuser tout venant de lui ( sauf la bonne bouteille de vin je l'avoue ) et surtout critiquait mais là, face à une telle préparation extrêmement rapide, je n'avais rien à dire. "  Je crois que je n'ai de toute façon pas mon mot à dire, nous sommes chez vous après-tout ... " me permis-je de dire en guise de réponse. Mais, cela voulait bien évidemment dire que oui, j'avais plus confiance du fait que j'avais pu voir par moi-même la préparation de l'entremet. En tout cas, sa remarque quant aux plats préparés m'amusait car cela me prouvait qu'il était donc un cuisinier par nature, et ce n'était pas une mauvaise chose. Cela dit, la cuisine n'avait vraiment jamais été mon truc donc je ne pouvais être qu'admirative de cette qualité. Mais ça serait bien la seule et unique fois que je m'admettrais être « admirative » à son égard car il n'en restait pas moins le prétentieux qui m'insupportais.

Le temps que la nouvelle pizza cuise, on fit donc un tour dans le salon, je buvais alors une gorgée de la bière que je tenais en main avant de poser la bouteille sur la table de la cuisine juste avant d'entrer dans le salon. Charlie lui alla mettre de la musique, je distinguais, de part mon oreille musicale, une sonorité qui venait de Hawaï, c'était en même temps musique du monde et en même temps mettait une certaine ambiance, ça faisait voyager en quelque sorte. Je m'étais dirigée à l'opposé du salon, intriguée par un pseudo couloir menant à une porte coulissante entre-ouverte, il s'agissait là de sa chambre. Je sursautais une fois de plus lorsqu'il me proposa « la visite de son lit » et me dit qu'un jour il me ferait avoir une crise cardiaque. Enfin... bien sûr c'était figuratif, il m'en fallait bien plus. Il avait cependant cette capacité à venir à pas de loups et surprendre.
En tout cas, je pu constater qu'il avait une chambre bien moins ordonnée que la mienne ceci dit, mais qu'espérer d'un homme ? Quoi que je suis mauvaise langue en pensant cela, mon fiancé lui était vraiment unique alors, car parmi ses multiples qualités il avait une délicatesse dans le sens esthétique et était ordonné... ce qui était fortement appréciable. "  je m'en passerais, merci" dis-je un peu avec réticence. Puis je m’imaginais tout à fait lors de ces parties ces bimbos du matin qui avaient du y passer leurs nuits.
La sonnerie du four retentit alors * sauvée par le gong * pensai-je alors. Il fallut peu de temps pour que je ressente une tape sur mes fesses, le gougeât avait osé ! J'avais envie de rétorquer quelque chose mais rien ne sortit pour accompagner mon expression surprise et surtout agacement je dis juste malgré qu'il s’éloignait " j'apprécierai que vous oubliez vite fait cette maudite manie que vous avez de me mettre les mains au fesses parce que peut-être que ça plaît à vos bimbos de QI 0 mais sachez que j'apprécie pas du tout... ".Il avait déjà filé dans la cuisine le bougre. Je me déplaçais donc dans le couloir avant de rejoindre le salon où j'observais tour à tour diverses photos exposées dans des cadres, certaines étaient prises à Hawaï certainement, d'autres montrait le SWAT avec des amis ou alors en train de surfer … et à mon étonnement, j'en remarquais une de Charlie avec le Capitaine Willows. Il n'avait donc pas menti.
J'arrivais donc dans la cuisine où il avait posé ma pizza sur une assiette et puis, je n'osais lui demander s'il avait écouté ce que je lui avais dit quelques secondes auparavant. Par conséquent, je m'installais mine de rien face à lui et nous commençâmes tous deux à manger la pizza. Après avoir croqué un bout, je réalisa que ce n'était pas mauvais du tout au contraire " vous vous débrouillez pas mal en cuisine finalement " . [color=black]Dis-je avec un petit sourire en coin. Puis le laissant « savourer » le seul compliment que je venais de lui faire, j'ajoutais " oh excusez moi, je crois avoir oublié quelque chose, je reviens ". Je me levais alors et retournais rapidement à mon appartement où je m'empressais d'aller prendre dans le tiroir de ma table de nuit à côté de mon arme, un objet plutôt utile que je ramena dans l'appartement voisin.
Bien sûr c'était caché au niveau de la ceinture de mon legging, caché sous mon haut, lorsque je fis de nouveau irruption dans la pièce et je jouais donc la comédie
" Mince, je n'ai pas trouvé ce que je voulais vous montrer, tant pis une autre fois peut-être " laissant alors un court instant s'écouler, je lui demandais alors de prendre quelque chose pour ma pizza, qui devait certainement se retrouver dans le frigo et alors qu'il avait la main sur la poignée, il ne vit certainement pas le coup arriver, le bruit d'un « clic » se fit entendre et là, il pouvait me voir, le sourire en coin et surtout sa main menottée à la poignée du frigo. " En fait si, c'était ça qu'il me fallait ". Je retournai alors à ma place m'asseoir, la clef dans la main et pris une petite part de ma pizza que je dégustais. " Laissez moi être claire,  je déteste quand vous me mettez les mains aux fesses et je voulais m'assurer que vous m'ayez bien comprise, donc... je ne vous détacherais pas tant que vous ne m'aurez pas promis de m'obéir, pour une fois ». Je le regardais encore droit dans les yeux, amusée de la situation. J'ajoutais avant qu'il ne réponde " ...Et je suis têtue voire tenace... donc je crois que je n'aurais aucun remords à vous laisser attacher là tant que je n'aurais pas obtenu ce que je souhaite, M. Pineapple "
code by biscotte

.........................................

   
a lil' tenderness


©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   Mer 24 Oct - 11:02


Pineapple vs Porcupine . Round I.





poor little miss Harper ▬ Charlie aimait vraiment sa soirée, même si son invité n'était pas très coopérative. Cependant, elle restait adorable, comme à son habitude, avec son petit air renfrogné et son sourire grognon. C'était tout Miss Harper ça... Grâce à ce repas, il lui découvrait de nouvelle facette. Elle était imaginative - le surnom avait fait son effet sur l'homme -, elle n'avait pas le compliment facile, mais surtout, elle aimait jouer. Car menotter un homme faisant parti du SWAT à son frigo, c'était jouer. Charlie aurait pu casser son frigo pour se libérer, ou juste sortir son portable qu'il avait dans sa poche pour appeler le Capitaine de la jeune femme, mais il n'en fit rien. Il tira sa pizza vers lui et la mangea de là où il était, avec une main en moins. Ça ne le dérangeait pas. Il avait déjà fait bien pire avec ses conquêtes d'une nuit. Si elle savait ce qu'il avait fait sur le comptoir où elle mangeait et bien, elle ne mangerait surement pas. Mais arrivé à la fin de sa pizza, il avait besoin de sa bière et ça, il ne pouvait pas la tirer vers lui comme il avait fait avec sa nourriture.

Je ne mettrais plus mes mains sur tes fesses, c'est promis.

Le grand dadet avait croisé ses doigts derrière son dos en prononçant cette phrase. La brunette se munit des clefs et le maltraita encore un peu avant de le relâcher. S'il n'avait pas été entrainé par une force d'élite, il aurait surement pleuré comme une minette. Charlie partit rapidement finir sa bière, pour avoir un peu de temps pour réfléchir à sa vengeance. Pleins d'idées affluèrent dans sa tête - pleins qu'il avait déjà mis en pratique sur d'autres gens -. Il pourrait la menotter nue dehors - mais il faisait un peu froid -. Il pourrait lui faire manger un morceau de bacon - ce n'était pas gentil du tout -. Il pourrait envoyer quelques un de ses amis du SWAT dans son appartement pour lui faire peur quand elle rentrerai - mais ils avaient eux aussi une vie -. Du coup il tomba sur le plan parfait. Que ne voulait elle surtout pas ? Rester enfermer avec elle. Et il décida de le faire. Il alla vers sa porte sans rien lui dire et retira deux trois pièces du verrou et de la poignet qu'il cacha dans un endroit en hauteur - il dut grimper sur les poutres apparentes de son plafond pour les cacher -. Mais le résultat était là, plus moyen d'ouvrir la porte. Il en avait eu pour deux trois minutes au maximum alors il put revenir au salon sans paraître coupable de quoi que se soit.

Tu devrais y aller, il se fait tard. Je te raccompagne à la porte.

Pour rien au monde, il n'aurait loupé le visage de la belle quand elle se rendrait compte qu'elle ne pouvait pas ouvrir la porte. Il se plaça derrière elle et la regarda appuyer sur la poignet qui lui resta dans la main. Elle semblait excédée et il se mit à rire.

Oups, on dirait que c'est cassé.

Puis il l'abandonna là après lui avoir mis la main aux fesses. Ce petit jeu l'amusait énormément. Il n'avait jamais vraiment désobéi à sa mère, mais maintenant il comprenait pourquoi les enfants le faisait. C'était grisant. Excitant. Il adorait. En avait besoin.

Bon c'est pas tout, mais j'ai une autre femelle à aller nourrir.

Charlie repartit vers sa cuisine et il siffla deux petites fois avant qu'une boule de poils ne débarque au grand galop. C'était un petit chat de quelques mois, qu'il avait adopté après le passage traumatisant de sa mère une semaine auparavant. Au moins il avait une femelle à la maison maintenant. Mais il n'était pas pressé de revoir sa mère, pas tant qu'il ne serait pas avec quelqu'un.

Steak ou bacon, Miss Harper ? Bacon se sera.







.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   Jeu 25 Oct - 0:26

Pineapple & Porcupine
J'aurais du m'en douter, d'ailleurs, j'étais certaine qu'il me menait en bateau, suffisait de voir ces yeux rivés au ciel lorsqu'il me fit une promesse que je me doutais qu'il ne tiendrait probablement pas. Mais à quoi bon répéter encore et encore la même chose à une personne aussi têtue qu'un âne ? Le repas se poursuivit à peu près normalement puis je fut surprise qu'il me suggère de rentrer, lisais t-il dans mes pensées ? Je commençais par ailleurs à ressentir la fatigue de la journée dont le poids pesait sur mes paupières, j'avais qu'une envie c'était de poser la tête sur mon oreiller et de rejoindre les bras de morphée cependant ce fut tout autre lorsqu'au moment d'ouvrir la porte d'entrée, la poignée me resta entre les mains " sérieusement ?! Vous allez me faire gober que c'est une pure coïncidence que la poignée soit cassée ou encore que je suis une malchanceuse invétérée ?" Je notais bien son sourire en coin et d'ailleurs, je m'énervais seule une fois une autre main posée où je le lui avais formellement interdit. Je râlais juste en silence et posa la poignée sur un meuble près de la porte d'entrée. Le voyant de dos, j'envisageais vraiment une attaque par derrière, sans trop savoir pourquoi puis lorsqu'il déclara avoir " une autre femelle à nourrir " je manquais d'avaler ma salive de travers et en le suivant vers la cuisine j'avais alors déjà commencé à dire " c'est nouveau ça maintenant je suis comparée à un animal, vous savez que c'est un très mauvais point pour vous ? Parce que sur l'échelle du non supportable vous gravissez vite les échelons !" balançais-je en restant toujours dans le salon, j'admettais être bien râleuse mais je ne devais juste plus être d'humeur bien que jouer c'était mon truc. Je réfléchissais subitement à une idée de comment sortir mais lorsqu'il mentionna mon nom, je me dirigeais alors vers discrètement vers le seuil de la cuisine, intriguée et là, je remarquais un chaton aux yeux verts qui regardait son maître comme on regarde un Dieu mais cela était certainement du au fait qu'il allait la nourrir... avec de la viande qui plus est. " De mieux en mieux, vous avez nommé votre chat Miss.Harper ?! Bravo, je me demande comment je dois le prendre, vous faites fort....".
Cela m'avait vraiment agacé, il n'y avait rien qui me plaisais dans le fait que son animal de compagnie porte mon nom, et j'étais loin d'imaginer que dans le fond, c'était une marque d'affection sans le réaliser. Toujours est-il que reculant vite fait de la cuisine, je sortis alors subitement " C'était donc elle qui me donnait envie me donne envie d'éternuer depuis tout à l'heure et qui me donnait cette sensation de gorge qui gratte... je suis allergique aux poils de chats ". Me dirigeant de nouveau vers la porte d'entrée je commençais à hausser le ton " il faut que je sorte, laissez moi sortir...." Bon je sais que c'était un beau mensonge cette allergie, mais je n'avais honnêtement jamais été adepte des chats, en tout cas j'en n'avais jamais eu. Le bougre de voisin ne décidait visiblement toujours pas de s'exécuter ce qui me poussa à m'asseoir contre la porte. Fallait-il admettre une défaite pour obtenir ce qu'on voulait ? Je crois que j'étais prête à le faire donc je sorti afin qu'il m'entende "C'est bon vous avez gagné, j'ai compris, vous vous vengiez pour le coup des menottes... on est quitte maintenant. Vous comptez me garder en captivité encore longtemps ? Parce qu'il y en a qui travaillent demain voyez vous " . Le voyant enfin arriver par ici, je lui demandais alors en le regardant droit dans les yeux " que faut-il que je fasse pour sortir d'ici ?" . Alors que j'étais toujours immobile, assise sur le sol, un air que je connaissais passait sur la chaîne hi-fi du hawaïen ( http://www.youtube.com/watch?v=YZXTcRcyZbk )... En attendant, je me grattais doucement le coup afin de simuler une démangeaison, et bien oui, il fallait bien que je "justifie" le mensonge de l'allergie. J'étais comédienne moi aussi, quand il le fallait.
code by biscotte
[/color]

.........................................

   
a lil' tenderness


©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   Jeu 25 Oct - 13:25


Pineapple vs Porcupine . Round I.





poor little miss Harper ▬ Miss Harper était sa nouvelle colocataire depuis une semaine. Au début il s'était dit que ça allait être un animal de compagnie comme les autre, là, mais sans être là. Puis en deux jours, il était tombé sous le charme de la bête et à présent, une semaine plus tard, il la traitait comme si elle était son enfant. Elle avait droit au meilleur, si elle voulait sortir sur les toits au milieu de la nuit, il se levait pour lui ouvrir la fenêtre, si elle était câline, il câlinait. Il était un vrai papa poule pour son chat. Malheureusement pour sa voisine, lorsqu'elle s'attaqua à la bête - même si ce n'était que des mots - elle se mit à dos un ami qui aurait pu lui être très précieux.

Hey, attention à ce que tu dis. Miss Harper est... est très sensible.

Il l'était aussi lorsqu'il s'agissait de Miss Harper. Mais alors qu'il allait la laissait filer simplement, elle dit qu'elle était allergique au chat. Elle n'avait eu aucun symptôme jusque là et soudainement la petite boule de poil devait toxique... Ça sonnait faux. Seulement, lui, ce qu'il entendit, c'est qu'elle était allergique à son petit bout. Et ça l'énerva.
Charlie suivit la brunette jusque la porte et refit sa petite cascade pour récupérer les pièces qu'il avait retiré de la porte. C'était pour s'amuser au début et il avait vraiment tenté d'être sympa avec elle pour devenir son ami. Elle n'était pas comme ça. Elle était méchante et gratuitement. Il ré assembla la porte et l'ouvrit en grand.

Rien, juste fous le camp.

Charlie la poussa dehors et claqua la porte derrière elle. Ça ne lui était jamais arrivé de s'énerver comme ça sur une femme, en général il les emmenait dans sa chambre et évacuait sa colère.
Le jeune homme retourna dans sa cuisine où son chat finissait de manger son repas. La petite miss était câline et réclama rapidement l'attention de son maitre. Il se mit à sa hauteur et la souleva.

Elle est stupide. Tu es parfaite.

McPreston repéra alors les menottes qu'elle avait utilisé sur lui un peu plus tôt dans la soirée. Il n'avait aucune envie d'aller la voir pour les lui rendre, alors il les prit et alla les mettre dans son sac qu'il emmènerait demain au boulot.

Complètement stupide.





.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   Jeu 25 Oct - 17:22

Pineapple & Porcupine
J'avais critiqué le chat et c'en était visiblement "trop" pour le SWAT. Car il s'agissait là de quelque chose comme son talon d'Achille et j'étais loin de l'imaginer. Alors que je m'énervais dans le salon, je crois qu'il ne fallut pas beaucoup de temps pour que M. Pineapple montre son agacement. C'était un état dont je n'avais pas l'habitude car je le "connaissais" gamin, dragueur et autoritaire à son boulot. Mais énervé contre moi, jamais ça n'était arrivé. Cela dit, ça ne faisait que 2 semaines qu'on se connaissait alors ni l'un ni l'autre ne connaissait réellement l'autre. On avait chacun nos facettes, nos secrets, notre vie. En tout cas, ni une ni deux j'étais foutue à la porte, jetée comme une malpropre alors qu'il venait de me parler sur un ton pas des plus agréables. ça m'énerva également d'ailleurs et je fermais les yeux lorsque la porte se referma. " Bonne nuit" disais-je alors en ne le pensant pas et d'un ton peu agréable moi aussi. Après un long soupir, je retournais donc dans mon appartement et refermait tout à clef. Je m'adossais un instant contre la porte en me passant les mains dans les cheveux avant de les laisser "essuyer" mon visage. Je ne sais pas pourquoi j'étais pas particulièrement agréable avec ce voisin, mais c'était comme instinctif, il était juste agaçant, tout ce qu'il faisait m'irritait. Ses sourires en coin quand il avait une idée derrière la tête, ses mains baladeuses et pourtant douées pour préparer des plats divins, son attitude enfantine et décontractée en permanence comme s'il était un gamin de 8 ans ( en j'en avais vu de cet âge bien plus matures ! ).... bref, c'était un tout. Mais pourquoi me sentais-je quand même pas à l'aise d'avoir été de si mauvais compagnie ce soir ? Je ne lui devais rien après tout. Pour arrêter de me poser toutes ces question, je me dirigeais de nouveau vers ma salle de bain pour me rincer le visage, me laver les dents, me laver les mains puis me glissait au lit. Je détestais dormir les volets fermés ou rideaux fermé, j'appréciais la lueur de la lune apparaissant à travers ma fenêtre et pouvoir distinguer le ciel étoilé lorsque le ciel était dégagé, comme ce soir là. Regardant donc vers la fenêtre de chambre, je me rendis compte en voyant le tiroir de ma commode à moitié ouvert que j'avais oublié mes menottes. Quelle conne je faisais. Tant pis, j'avais bien d'autres paires au boulot. J'essayais tant bien que mal de m'endormir mais je ne fis que me retourner encore et encore. Croyant avoir un petit peu dormi, j'ouvris subitement mes yeux et posait mon regard vers le réveil qui affichait 00h45. Je n'avait pas du tout dormi finalement. " Oh et puis merde" me dis-je en sortant alors de nouveau du lit. Je rallumais les lumières du salon pour aller ensuite dans ma cuisine et dans une étagère étaient rangées quelques bonnes bouteilles de vin. J'avais ce bon vin blanc qu'on m'avait offert au boulot, un "client" fortuné m'avait remercié d'avoir résolu le cas. Je m'en saisis alors, enfila de nouveau ma paire de ballerines et puis sorti de chez moi. Je restais quelques secondes sur le pallier devant la porte de l'appartement numéro 2613, fixant la sonnette. Et j’appuyai alors.
Impatiente je tapai donc discrètement du pied sur le sol puis lorsque la porte s'ouvrit je regardait l'homme vêtu d'un simple bas de pyjama. Sans rester m'attarder sur les abdos bien dessinés, je lui montrais alors la bouteille que je tenais dans les mains et avec pour une fois avec sincérité je lui dis alors " je me suis un peu emportée tout à l'heure, c'était un peu disproportionné je l'avoue. ça vous dis un verre pour faire la paix ?". Il sembla hésitant et me regardait de haut en bas avant de me laisser entrer, au moment où je me trouvais dans l'entrée, j'ajoutais alors " c'était plutôt pas crédible mon histoire d'allergie. Mais honnêtement je n'ai jamais été adepte des chats et je crois que les gens ne comprenne pas ça donc j'ai toujours dis que j'étais allergique car au moins ça faisait une bonne raison pour que je ne les approche pas.... vous m'en voulez toujours ?". Arrivant donc dans la cuisine, je ne vis plus la paire de menotte accrochée à la poignée du frigo ce qui me fit m'interroger sur le lieu où elles se trouvaient. J'interrogerai le "suspect" en temps et en heure.
code by biscotte
[/color]

.........................................

   
a lil' tenderness


©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !




Work, always work !
potins : 1025
âge : 42 ans
statut civil : Happy hubby <3
quartier : Kingston Grove
profession : Agent du Swat
pseudonyme : Emilie
célébrité : Alex O'Loughlin
copyright : Tumblr Grasshopper James d'amour



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   Jeu 25 Oct - 18:53


Pineapple vs Porcupine . Round I.





poor little miss Harper ▬ Charlie avait foutu sa voisine dehors, car celle ci l'avait offensé. Elle avait été désagréable avec Miss Harper et pour le papa poule ce n'était pas possible. Du coup, il avait été se coucher très tôt avec son chat, d'une humeur massacrante. Il avait vraiment voulu se mettre sa voisine dans sa poche, la faire rire, parce qu'elle avait l'air sympa. Puis qu'il était ami avec tout le monde. Sauf elle maintenant.
Il dormait très bien lorsqu'il entendit quelqu'un tambouriner à sa porte. Il espérait juste que ce ne soit pas un collègue venant le chercher pour une mission, parce qu'il était crevé. Il enfila un bas de pyjama, histoire de pas ouvrir la porte tout nu, et y alla en abandonnant sa petite boule de poil seule au lit. En ouvrant la porte, il fut désagréablement surpris en découvrant sa voisine.

Tu crois qu'en débarquant chez moi avec une bouteille de vin au milieu de la nuit tout va s'arranger ?

Sans chercher à l'accueillir à bras ouverts, il prit la bouteille et repartit vers sa cuisine. Sur le passage il prit une veste, histoire qu'elle ne le mate pas de trop. Toutefois il la laissa ouverte parce qu'il n'avait pas assez de coordination pour la fermer à cette heure là. Pendant qu'il ouvrait la bouteille, il vit le regard de la brunette vers son frigo.

Elles sont dans mon sac,je pensais les ramener demain. Mais tu peux les prendre et y aller ...

Le SWAT lui désigna le sac pour quelle aille se servir. Il n'avait plus envie de se battre pour qu'elle reste, maintenant il avait du vin et une envie. Envie d'aller dormir. Faisant un effort, il sortit des verres et servit avant d'aller s'assoir sur un des tabourets. Il devait se tenir la tête pour rester éveiller, jusqu'à ce ne revienne avec ses menottes en main. Mais elle était là, avec son verre. Elle ne partait pas.

Je travaille demain, alors aide moi à la boire vite.

Charlie descendit un premier verre et se resservit, sauf que Monsieur McPreston ne tenait pas le vin. Les alcools plus forts, comme la vodka, le rhum, tout ça sa passait. Le vin et il tombait raide mort au milieu de nul part. Et ça ne tarda pas arriver. Rapidement, il eut les yeux brillants, les joues rouges.

Amis ?

D'un coup il se leva et plaqua la jeune femme contre son frigo. Il laissa son visage s'approcher du sien et alors qu'elle ne s'y attendait pas, il la menotta au frigo. Elle avait ramené l'objet du crime surement sans se douter qu'il s'en servirait contre elle. Fier de lui, et complètement à l'ouest, il se mit à rire tout en laissant son visage proche du sien. Il l'aurait embrassé si ça n'avait pas été elle, il lui aurait fait bien plus si elle avait été une de ses conquêtes qu'il ramenait chez lui presque tous les soirs.




.........................................
Love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

HERE YOU ARE SPEAKING TO
YOU MAY STAY REVERENT !


potins : 1817
âge : 36 ans
statut civil : Mariée depuis le 6 Aout 2016 !
quartier : Kingston Grove
profession : Lieutenant de Police (Crim')
pseudonyme : Porcupine.
célébrité : Stana Katic
double compte : Non
copyright : stanakaticland. stanakaticbrasil. castlelounge. stana-katicfans. stana-for-always. drstanakatic. for-lovers-only. alwayswiththecoffee. katicisms. castlelover47. stanacatik. motley control. Phantasmagoria. RIDDLE. stanakaticdaily. eileen-kath-madley. Hotmess



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   Ven 26 Oct - 17:18

Pineapple & Porcupine
J'étais un peu gênée je l'avoue de me trouver là où je ne devais pas être et surtout là où on ne voulait pas de moi car il fallait bien dire que je n'étais soudainement plus la bienvenue.
D'un autre côté qui accepterai la visite nocturne d'une râleuse ? Pas grand monde. Dans la cuisine, l'ambiance était d'une de ces froideurs que ça m'en donna des frissons, le SWAT pas si bête compris rapidement que je cherchais des yeux mes menottes que j'avais oublié.
Hésitant un cours instant, je me levais donc pour me diriger vers le sac noir dans lequel elles se trouvaient avec la clef.
Je les reposais alors sur la table à côté de mon 2e verre de vin. Je n'étais pas partie dans l'idée de me saouler, vraiment pas. Donc le fait qu'il me fasse cette remarque d'en finir rapidement avec la bouteille me déplu quelque part et puis je n'hésita pas une seconde à lui faire comprendre
" vous savez si c'est pour que ce soit dans cet objectif là de boire pour boire, ça ne m'intéresse vraiment pas. Je sais que je débarque au milieu de la nuit pour présenter des excuses car je n'ai pas été de bonne compagnie ce soir, mais franchement, je comprend que vous m'en vouliez encore et puis il est tard, je ne devrais même pas être ici …. je crois que je vais rentrer ".
Le jeune homme se rattrapa cependant et puis parvint à me convaincre de rester encore ne serait-ce que pour un verre de plus, c'est alors que de fil en aiguille, il avait les joues rosées, l'œil pétillant et retrouvait un peu le sourire. Je ne sais même plus comment nous avons réussi à tomber d'accord sur une chose dont nous parlions et qui nous a même fait rire.
C'est là qu'il me sorti un mot étonnant : amis. Donc il passait l'éponge, il acceptait de faire la paix, je ne sais pas s'il le pensait réellement ou si c'était un des effets de l'alcool cependant, je trinquai alors rapidement avec lui confirmant " ok, tournons la page " * pour cette fois-ci * pensai-je immédiatement sachant que nous avions des caractères trop opposés pour réellement nous entendre sur le long terme. C'est vrai quoi, il était le ying et moi le yang. Mais je ne pensais pas une seconde que sur certaines choses, il y aurait une complémentarité.
Je restais à le fixer un court instant et c'est alors que je décidais, de me lever pour le laisser dormir, je ne voulais en effet plus m'imposer davantage mais à peine j'étais debout qu'il me plaqua contre le frigo. Je ne m'y attendis pas et je crois que en raison du taux d'alcool dans mon sang et de la fatigue, mes réflexes étaient HS. Je le laissais là, son visage près du mien, en train de sourire jusqu'à à mon tour entendre le clic des menottes dont il avait eu le temps de se saisir.
Le grand brun venait donc de se venger en beauté. Je regardais mon poignet emprisonné de la pièce métallique puis le regardais de nouveau. J'ignorais que c'était un jeu auquel il était expert lorsqu'il s'y mettait avec ses nombreuses conquête, qu'il dominait la situation sans problème.
" Bravo McPreston vous avez de bons réflexes... je vois que vous aimez contrôler les situations, dans toutes les circonstances ..." . Une fois de plus, j'ignorais si c'était moi qui parlais ou les 4 verres de vin. En tout cas, le résultat était le même, j'étais attachée au frigo. Évidemment il avait laissé la clef sur le comptoir et puis me plantait là quelques secondes plus tard, content de son coup, afin de retourner dans sa chambre.
" non mais … eh, attendez, vous n'allez pas me laisser là toute la nuit quand même ! Oh, McPreston revenez immédiatement ! … vous voulez que je me mette à hurler ? "
Évidemment il ne croyait pas une seconde que j'aurais fais ça puis il n'avait pas tort, j'étais du genre à me démerder seule à me sortir du pétrin. L'aide était quelque chose de tout tout tout dernier recours.
Je repérais alors où étaient les clefs et puis ôtais ma ballerine du pied gauche. Étendant mon bras ainsi que la longueur de ma jambe, je tentais donc, avec les doigts de pieds de faire quelques acrobaties afin d'attraper les clefs.
J'avais cette chance d'être souple et agile, ce qui me permis après une bonne quinzaine de tentatives je l'avoue, à faire tomber les clefs au sol. Là je repérais un balais rangé près du frigo, je m'en saisis pour rapprocher l'objet voulu auprès de moi.
C'est donc au total 30 minutes plus tard que j'étais enfin libérée, menottes et clef en main, cette fois-ci je ne les oublierais pas. Il y avait un post-it fixé sur la porte du frigo avec une liste de deux trois trucs à acheter, j'entrepris la recherche d'un stylo en cherchant un peu partout dans la pièce afin de laisser un mot avant de définitivement quitter les lieux et retrouver mon lit.
Je du chercher même dans le salon, à pas de loup comme je savais si bien le faire, même avec mes chaussures aux pieds. Je dégotais enfin ce que je cherchais et retournais d'où je venais à l'instant afin d'écrire une citation mystérieuse : « Les hommes qui se disent couverts d'amis me font peur, je crains toujours qu'ils ne veuillent ajouter mon nom à leur liste » sur laquelle il devrait plancher. D'ailleurs ça changerait certainement des messages des «filles d'un soir».
Une fois le mot écrit, je me dirigeais donc en silence vers la porte d'entrée et puis quitta son appartement refermant avec délicatesse derrière moi.
.
code by biscotte
[/color]

.........................................

   
a lil' tenderness


©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



HERE YOU ARE SPEAKING TO
Contenu sponsorisé
YOU MAY STAY REVERENT !



MessageSujet: Re: [2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»   

Revenir en haut Aller en bas
 

[2613] ϟ CHARLIE « Pineapple vs Porcupine . Round I.»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [2613] ϟ CHARLIE « Tes cadeaux »
» Former Crack Cocaine User to the Second Round of Haiti’s Fraudulent Election
» CHARLIE X)
» 5eme ROUND
» TITAN ROUND II
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You're About Forty :: 
Bienvenue sur YAF
 :: La dépêche de YAF :: Récupération
-